Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : State of Affairs. Saison 1. Episode 6. Masquerade.

23 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #State of Affairs

Critiques Séries : State of Affairs. Saison 1. Episode 6. Masquerade.

State of Affairs // Saison 1. Episode 6. Masquerade.


Nous avons enfin eu des éléments de réponse dans ce dernier épisode de l’année pour State of Affairs. Ce n’était pas un épisode facile pour Charlie mais elle va réussir à se souvenir de ce qui s’est passé le soir de l’attaque à Kaboul. La révélation de la fin de l’épisode pourrait bien être l’occasion d’oublier tout ce que l’on avait pu voir jusqu’à présent dans la série car mine de rien cet épisode était tout de même bien plus réussi que tout ce que l’on avait pu voir jusqu’à présent. « Masquerade » est donc une belle façon pour la série faire des révélations même si je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à ce qu’elle nous offre un épisode aussi sympathique alors que je n’ai de cesse de voir en cette série une série fainéante. Charlie, Maureen, POTUS et David sont sur Air Force One en direction du Qatar dans cet épisode afin de tenter d’apaiser les relations avec le premier ministre. Une fois arrivé sur le sol qatari Charlie a tout de suite suivi une aventure différente ce qui permet aussi de gérer plusieurs aspects de l’histoire de State of Affairs, surtout que Charlie cherche surtout des réponses sur ce qui s’est passé à Kaboul. Elle va se souvenir d’Aaron pointant un pistolet sur elle alors qu’elle pointait son pistolet à… Aaron.

Tout cela n’avait aucun sens au premier abord et puis rapidement la série va nous révéler ce qu’elle sait, surtout que la fin de l’épisode permet d’apporter de vraies réponses et de nous faire comprendre une partie du passé de Charlie. Cela ne veut pas dire que la suite de la saison sera bonne mais en tout cas la série va probablement évoluer dans une direction complètement différente. Sans compter que la relation entre Constance et Charlie va s’arrêter (pour le moment). Je pense qu’avec l’épisode précédent, il fallait s’attendre à ce que quelque chose change dans la relation entre les deux femmes et c’est parfait pour faire évoluer la série car cette dernière en a bien besoin. Alfre Woodard était tout simplement brillante dans cette scène, confirmant qu’elle n’a pas volé son rôle de Présidente qu’elle incarne avec beaucoup de charme mais aussi de stature.

Constance - « I am dismissing you as my briefer. Effective immediately. »
Charlie - « Thank you for your time, madam President. »

Le charisme de l’actrice fait donc son effet. A côté Katherine Heigl n’est pas mauvais mais disons qu’elle n’est pas aussi bonne, tout simplement.

On se rend compte dans les souvenirs de Charlie que ce n’est pas elle qui a tué Aaron, cela aurait été un peu trop facile et cela aurait probablement trop compliquer la série, mais Omar Fatah. La résolution a beau être surprenante, je dois avouer que la façon dont tout cela s’est déroulé était tout de même un peu facile. Fatah est de toute façon le prochain personnage sur lequel State of Affairs risque de se concentrer mais étant donné que la narration de cette série n’est pas aussi intelligente que Homeland, je n’ai pas nécessairement hâte de voir ce qu’ils vont faire de tout ça. Il faudrait que cela reste aussi efficace et twisté que cet épisode par exemple. Je sais que l’on est supposé détester Fatah, il a tué Aaron, mais je me demande s’il n’y a pas une nouvelle anguille sous la roche car après tout ce serait trop facile que l’historie se résolve de cette façon car ce serait aussi dire au revoir à une partie de la mythologie de la série qui a tout de même pris une importance énorme depuis le début de la saison. Quoi qu’il en soit, le prochain épisode sera décisif vis-à-vis de la direction que va prendre la série soit celle de la série de qualité, soit celle de la série de seconde zone que l’on aura envie d’oublier aussitôt vue.

Note : 6.5/10. En bref, pas mal.

Commenter cet article