Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Supernatural. Saison 10. Episodes 1 et 2.

30 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Supernatural

Critiques Séries : Supernatural. Saison 10. Episodes 1 et 2.

Supernatural // Saison 10. Episodes 1 et 2. Black / Reichenbach.


Avec ces deux premiers épisodes, on ne peut pas dire que la saison 10 soit la saison la plus excitante qu’il soit. Pour le moment en tout cas. En effet, ces deux premiers épisodes ouvrent des portes pour la suite de la saison mais donnent surtout une grande impression de stagnation qui me dérange légèrement. Surtout après la saison 9 qui était tout de même sacrement réussie. Mais je sais aussi que les débuts de saison de Supernatural ne sont jamais les moments les plus réussis de la série. Les premiers épisodes sont souvent ceux qui tournent en rond et qui ont du mal à lancer la mécanique de la saison. C’est à mon sens un gros problème que la série a et qui ne permet pas vraiment de passer un aussi bon moment que l’on aurait pu le souhaiter. « Black » est peut-être moins confus que le premier épisode de la saison 9, mais il est beaucoup moins curieux et fascinant. C’est bête mais c’est comme ça. Sam cherche à retrouver son frère qu’il pense être sous la houlette de Crawley. Ce dernier, ajouté au casting régulier de la série, promet donc d’être présent tout au long de la saison. Je me demande si ce n’est pas trop car il y a de bonnes idées mais ce n’est peut-être pas ce qu’ils ont fait de mieux. Enfin, on ne sait pas encore mais Crawley est un peu mal exploité.  

Il est le vieux briscard que l’on n’a pas forcément envie de voir là tout de suite ou dont la présence n’apporte peut-être pas autant que l’on aurait pu le souhaiter. Mais j’adore ce personnage malgré tout. L’autre problème de ce début de saison, c’est cette mauvaise impression que l’on a déjà vu ça précédemment. Chaque année les frères Winchester ont un problème, ils sont séparés par un problème de démons ou d’Enfer et l’on ne sait pas trop où est-ce qu’ils veulent nous emmener. Le premier élément important de ce début de saison c’est donc Sam qui part à la recherche de Dean. Si au premier abord c’est une bonne idée, ce premier épisode rame pout trouver une façon de se renouveler et l’on a surtout l’impression que Supernatural cherche à gagner du temps plutôt quatre chose. Dean de son côté est dans un bar ce qui permet à la série de générer encore une fois du fan-service plutôt amusant entre Dean et le karaoké, Dean qui s’alcoolise, Dean qui couche avec la serveuse, etc. Sauf qu’au bout d’un moment, cela commence déjà à devenir inquiétant. Car l’on se demande bien où est-ce que Supernatural veut bien nous emmener avec un Dean aussi enfermé.

On va rapidement comprendre que c’est pour mieux l’utiliser par la suite mais le premier épisode cherche donc à faire quelque chose de beaucoup plus léger (plus comique en somme) et moins sombre que les années précédentes. C’est un choix qui me déçoit tout de même beaucoup, d’autant plus que Supernatural est pour moi une série qui a énormément d’atouts quand elle se concentre sur sa propre mythologie. Je ne dis pas que je n’aime pas les gimmicks amusants, mais peut-être que la série devrait avant tout chercher à nous remettre dans le bain plutôt que de partir dans tous les sens comme c’est le cas dans ce premier épisode. Par ailleurs Crawley est donc un élément important cette année et la série n’a de cesse de nous le répéter plus ou moins avec les gros sabots. C’est une fois de plus quelque chose qui me déplaît car je préfère quand Supernatural tente d’être un peu plus subtile dans sa façon d’amener les personnages à faire les choses qu’ils doivent faire. On sent déjà qu’une grande partie de la saison est donc très prévisible et c’est un gros problème pour moi. Surtout que « Black » est clairement un épisode ennuyeux. Il a beau avoir des atouts humoristiques, c’est des choses tellement usés que l’on ne parvient donc pas vraiment à passer de bons moments comme au bon vieux temps.

Bien évidemment que cet homme mystérieux à la recherche de Dean lance quelques idées intrigantes mais ce premier épisode ne sait jamais quoi faire pour bien exploiter son univers et forcément, on ne fait qu’attendre quelque chose qui ne vient pas. Puis il y a Castiel. Ce dernier se retrouve avec Hannah qui a besoin de son aide afin de retrouver les anges restés sur Terre. Je pense que c’est cette intrigue qu’il sera intéressant de voir par la suite se développer et pourtant je ne suis pas un grand fan de Castiel qui était devenu à mes yeux l’un des personnages les plus problématiques de la série l’an dernier. S’en suit alors « Reichenbach », un second épisode tout aussi plombé que le précédent qui cherche à développer des intrigues laborieuses de façon laborieuse.

« I know what an alibi is. I watch Franklin & Bash »

La série prouve encore une fois qu’elle est ultra référencée, c’est quelque chose qui me séduit et qui fait son petit effet mais derrière ces quelques bonnes petites scènes de Dean (notamment un face à face avec Crawley) le reste manque cruellement de savoir faire.

Le fait que Crawley n’ait plus complètement le dessus sur Dean est une façon de donner à Dean une place plus importante dans ce début de saison. Etait-ce nécessaire ? Je ne sais pas, d’autant plus que même si Dean devient incontrôlable, je ne vois pas du tout où est-ce que Supernatural veut nous emmener avec lui. Car Dean n’a pas vraiment de but au premier abord, pendant que Sam est surtout à sa recherche. Le plus intéressant avec les frères Winchester c’est donc cet homme mystérieux à la recherche de Dean. Heureusement cependant que les choses bougent un peu plus dans ce second épisode car l’on ne peut pas dire que l’épisode précédent ait su réellement quoi faire de Dean dans son bar. C’était même rapidement devenu pompeux à souhait. Mais cela ne veut pas pour autant dire qu’ils ont réellement su lancer la saison avec ce second épisode. Le problème c’est que Dean semble errer, faire des choses ridicules pour s’occuper et nous offrir un spectacle sensé être cocasse je suppose sauf que je n’ai pas du tout aimé ce que l’on a pu voir jusqu’à présent. Encore une fois, le plus intéressant vient donc de Castiel et Hannah. Cette partie de la saison est beaucoup plus intimiste et donc beaucoup plus plaisante. Il faut dire que Erica Carroll fait son petit effet.

Et l’alchimie qu’elle développe avec Misha Collins prouve que Supernatural est en train de réussir quelque chose de nouveau même si c’est du nouveau avec du vieux. Si cela fonctionne ici, c’est que cela peut aussi fonctionner pour nos frères héros. Cet épisode gère encore une fois la suite avant de gérer le présent. Pourquoi pas sauf que cela n’est pas du tout ce que j’attendais de la part de la série. Finalement, pour le moment la saison 10 de Supernatural est probablement celle qui m’excite le moins. Même dans ses moments les plus terribles (la saison 6 notamment), la série avait su m’intriguer et faire des choses assez efficaces. Sauf que là, il n’y a pas de grand but tout est fait au jour le jour (ou plus ou moins) et c’est probablement ce qui me déplaît. Et se dire que Misha Collins est en train de devenir le meilleur personnage, au dessus de notre duo de frères, est un problème que les scénaristes vont rapidement devoir appréhender.

Note : 3.5/10 et 4/10. En bref, un début de saison raté.

Commenter cet article