Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Survivor’s Remorse. Saison 1. BILAN.

15 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Survivors Remorse

Critiques Séries : Survivor’s Remorse. Saison 1. BILAN.

Survivor’s Remorse // Saison 1. 6 épisodes.
BILAN


Quand Starz s’est lancée dans la production de Survivor’s Remorse, je dois avouer que j’avais légèrement peur. Pourquoi ? Car je n’avais pas envie de voir une pâle copie d’Entourage. Cependant, ce qui aurait pu être l’une de ses faiblesses est finalement devenue l’un de ses atouts. S’inspirer ailleurs n’a pas forcément du mauvais et c’est ce que semble vouloir nous prouver Survivor’s Remorse avec cette première saison. Cam Calloway, notre héros, est donc recruté par une équipe de basketball de première division à Atlanta. C’est de là que la série tente de nous raconter son histoire et le tout fonctionne d’ailleurs plutôt bien dans son ensemble avec le déménagement de toute sa famille et notamment son cousin Reggie qui est là pour lui servir de manager. Créée par Mike O’Malley (connu pour son rôle dans Jimmy Hughes dans Oui chérie ! mais également pour celui de Burt Hummel plus récemment dans Glee). Il vient ici nous démontrer ses talents de créateur qu’il a déjà pu mettre en avant dans Shameless pour laquelle il a écrit plusieurs épisodes. Oui, on en découvre parfois des choses en faisant des recherches sur certains acteurs. L’une des premières intrigues de cette saison c’est avant tout la plongée de Cam dans un monde qui le dépasse légèrement.

Mais c’est quelque chose qui me plaît car cela change de ce que l’on a pour habitude de voir. Cela me rappelle cependant ce que l’on avait déjà pu vivre avec Entourage et son héros quand il a commencé à entrer dans le business à Hollywood. Mais l’angle d’attaque de Survivor’s Remorse se veut différent, notamment par un traitement afro-américain. En effet, ici nous suivons une famille afro-américaine avec son lot de clichés cocasses mais aussi ses propres histoires. L’équilibre entre les deux est d’ailleurs assez bien trouvé. Le sport est quelque chose d’important et a une place non négligeable dans Survivor’s Remorse mais c’est presque une excuse pour nous raconter une aventure familiale. L’angle d’attaque de Survivor’s Remorse est aussi très différent d’Entourage qui nous proposait une forme de vision cocasse du show-business. Les ficelles étaient tirées, dans le bon sens certes, mais tirées malgré tout. Ici, avec seulement 6 épisodes, la série tente de nous offrir quelque chose de bien plus profond, notamment l’influence de la célébrité sur soi-même et les gens qui nous entourent. Le but n’est pas de nous montrer Cam sur le terrain non plus puisque comme je le disais plus haut, Survivor’s Remorse est avant tout une aventure familiale avec des histoires familiales.

Comment la famille Calloway va gérer la célébrité de Cam ? C’est une question à laquelle on va rapidement avoir des réponses. Les personnages secondaires, que la mère ou la soeur par exemple sont d’emblée des personnages bien plus intéressants que les autres. En grande partie par rapport à l’humour qu’ils apportent (même si teinté de clichés). Dès le second épisode, la série tente de creuser un peu plus la vie de Cam et comment il va parvenir à évoluer dans la vie tout en faisant des sacrifices. Le but de ce dernier est tout de même de garder tout ce qu’il a gagné jusqu’à présent grâce à son travail et ce n’est pas facile. Cela implique tout un tas de choses, que cela soit des responsabilités (oui, on ne peut pas faire tout ce que l’on veut quand on est une star) ou encore le passé qui revient à la surface, tout tente de nous offrir une vision presque perverse de la célébrité. Car si être célèbre et riche est quelque chose à quoi beaucoup de gens aspirent, notamment pour de jeunes sportifs, Survivor’s Remorse tente de nous parler des virages que cela peut prendre. Notamment par rapport au passé et des choses que l’on a pu faire ou encore la façon dont le statut de star change la vision qu’on les autres de vous, même au sein de notre propre famille.

Car tout le monde veut une part de ce délicieux gâteau, quitte même à vous marcher sur les pieds. L’intelligence de Survivor’s Remorse se démontre très rapidement et la série n’est pas qu’humoristique, elle est aussi dramatiquement forte. Le personnage le plus important dans la vie de Cam c’est probablement son manager et cousin Reggie. Ce dernier tente toujours de trouver une façon de remettre son héros dans le droit chemin dès que la famille commence à devenir presque une sorte de boulet. Car il faut dire ce qui est, la mère et la soeur ne sont pas vraiment ce que l’on peut dire de bons conseils. La première saison de Survivor’s Remorse prouve surtout que c’est une série bien plus dramatique et intelligente qu’elle n’en avait probablement l’air dans le pilote. Le pilote était avant tout une mise en abime des personnages, la suite cherche à nous plonger au coeur des problèmes de la célébrité et de tout ce que cela peut impliquer. C’est une première saison plutôt réussie et même surprenante prouvant que Mike O’Malley est plein de ressources. Il connaît de toute façon très bien les ressorts dramatiques pour avoir écrit de très beaux épisodes de Shameless. On retrouve même, en moins trash, l’équilibre entre drame et comédie qu’il y a dans la série de Showtime au sein de sa petite création.

Note : 6.5/10. En bref, une série pleine d’énergie et vivante. Si le pilote sert d’exposition, la suite n’en reste pas moins délicieuse.

Commenter cet article