Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Comeback. Saison 2. Episode 8.

30 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Comeback

Critiques Séries : The Comeback. Saison 2. Episode 8.

The Comeback // Saison 2. Episode 8. Valerie Gets What She Really Wants.
SEASON FINALE


Je dois avouer que j’aime beaucoup cette fin de la saison 2 de The Comeback. Disons que c’est une fin parfaite pour terminer à la fois la saison mais également la série. Je n’ai pas besoin de voir une saison 3 de The Comeback même si j’en ai envie. La fin de la saison est parfaite pour conclure la série une nouvelle fois et The Comeback maîtrise très bien tout ce qu’elle met en place. C’est fou de voir à quel point cette série fait les choses de façon surprenante. Plus le temps passe et plus j’ai l’impression que les choses fonctionnent à merveille. La saison 2 est un vrai délice, du début à la fin alors que la première saison avait peut-être eu ses quelques moments de faiblesses au début de la saison 1. Mais ce n’était pas bien grave non plus. Cet épisode cherche avant tout à permettre à Valerie d’avoir tout ce qu’elle attendait dès le départ. Elle voulait son mari ? Elle va l’avoir à la fin de l’épisode alors qu’elle va prouver qu’elle préfère ses amis et sa famille à recevoir un prix sur la scène des Emmy Awards. Valerie voulait la célébrité et recevoir une petite statuette en or ? Elle va recevoir le Emmy Awards de la meilleure actrice dans un second rôle dans une série comique. Si pour moi Seeing Red n’est probablement pas ce qu’il y a de plus comique, c’est encore une fois une façon de dire que Valerie a cette fois ci réussi son comeback.

Mais ce que je vois avec la nomination de Seeing Red dans cette catégorie c’est une façon pour The Comeback de nous dire qu’au fond les nominations ne correspondent plus à grand chose et n’ont plus vraiment le même sens de nos jours qu’il y a quelques temps. Après tout, quand on voit Shameless concourir dans la catégorie des comédies pour sa saison la plus dramatique, je pense qu’il y a un vrai problème. J’ai adoré les petites accroches que la série tente de faire, notamment toute la séquence autour de Sean Hayes qui pour une fois était drôle (alors que je ne l’avais pas vu drôle dans une série depuis un bon bout de temps), de Juna (incarnée par Malin Ackerman) qui revient spécialement pour l’occasion. J’ai beaucoup aimé la discussion qui fait un constat assez réalisme sur le milieu mais aussi sur la célébrité et le fait qu’elle peut être finalement éphémère. Puis il y a Chris qui est lui aussi de retour. Toujours incarné par Kellan Lutz, il ne va pas cacher son envie de passer à la vitesse supérieure avec Valerie. Cela va donner des séquences mémorables qui prouvent encore une fois à quel point The Comeback n’a aucune limite dans sa façon de dépeindre le tout Hollywood. Mais Chris veut ça car il voit les caméras autour de Valerie et il a lui aussi envie de son bout de scandale, de son bout de célébrité.

La plupart des gens dans cette industrie sont des charognes qui sont prêtes à tout pour recevoir ce qui ne leur ait pourtant pas du. Valerie a voulu la célébrité elle aussi mais elle a malgré tout su garder les pieds sur terre. Enfin, surtout dans la première saison. La façon dont cet épisode dépeint Valerie c’est sous les traits d’une femme bien plus apaisée qui va comprendre que le plus important ce sont ces amis et rien de plus. Juna est le constat parfait dont Valerie a besoin, la claque qui doit la remettre dans le droit chemin. Mais c’est aussi quelque chose qui fait avancer le personnage. J’aime beaucoup la façon dont The Comeback a traité la santé de Mickey. Au départ ce dernier annonçait être atteint d’un cancer comme on annonce que l’on a une gastro. Comme s’il pensait que cela allait aller mais l’on sait qu’il cherchait juste à ne pas inquiéter Valerie qui était en train de vivre enfin son rêve. Il ne voulait pas le lui gâcher. C’est mignon. Il y a des scènes assez cocasses comme le coup de la plomberie qui explose et qui déverse les égouts des Cherish de partout dans le quartier. Le côté pipi-caca fonctionne car c’est utilisé comme du très bon gag de comique de situation. Rappelant au passage que The Comeback est une comédie en plus d’être dramatique.

La petite apparition de Paulie G qui hésite à monter sur scène afin de prendre le prix de Valerie (avant de se retirer sour une blague bien balancée de Sean Hayes) tout cela est brillant. J’ai aussi adoré le fait que The Comeback joue avec l’univers de la télévision et que tout le monde ait réellement joué le jeu. En effet, ils ont pu filmer dans la salle des Emmy Awards et tout est fait pour que l’on est encore une fois un sens du reportage (notamment quand on voit le discours de Conan O’Brien toujours aussi bon lui aussi). Cela fait plaisir de voir un épisode aussi long qui apparaît aussi court de The Comeback. La série brille encore une fois et nous offre donc son meilleur pour un spectacle de milles feux. Que demander de mieux si ce n’est que la série en fasse peut-être encore u peu plus dans une saison 3 gérant le succès de Valerie en plus de sa vie personnelle qui est en plein rebond.

Note : 10/10. En bref, belle fin pour une belle saison (et belle série).

Commenter cet article

Ariel 12/05/2015 18:05

Je suis d'accord, cette fin est très juste, et émouvante !

Mamadou 30/12/2014 13:36

Hâte de voir dans 1ans~ quand le DVD sortira avec les sous-titres FR...