Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Fall. Saison 2. Episode 3.

3 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Fall

Critiques Séries : The Fall. Saison 2. Episode 3.

The Fall // Saison 2. Episode 3. Episode Three.


Avec cet épisode, j’ai l’impression que The Fall est en train de devenir une série un peu moins réaliste et plausible qu’elle ne pouvait l’être à ses débuts. Est-ce un problème ? C’est une question que l’on est en droit de se poser. Stella sait que son serial-killer est Paul Spector et Paul sait qu’elle sait. Alors que l’on a encore trois épisodes avant la fin de la saison après celui-ci, Alan Cubitt, a décidé d’étirer un peu les choses afin de nous délivrer une saison un peu moins simpliste, tout simplement. Gillian Anderson a cependant l’occasion de briller une fois de plus dans un épisode qui lui est complètement dédié contrairement au précédent qui était très concentré sur Paul. Elle commencer alors par écrire des raisons plausibles pour le comportement de Paul que la police a besoin d’enquêter. Paul a t-il était abusé ? A t-il un passé criminel ? Des problèmes sexuels ? Oui, dans cet épisode elle se pose bel et bien ces questions. J’ai tout d’un coup eu l’impression de replonger un peu dans X-Files alors que j’imaginais Gillian Anderson sous les traits de Dana Scully. Pour ce qui est de Paul, je dois avouer que tout ce qui tourne autour de lui, jusqu’à découvrir que Katie lui a laissé un petit cadeau, était légèrement ridicule.

Ses hallucinations, le fait qu’il ressente que Stella se rapproche de plus, etc. C’est tout de même sacrément ridicule. On va surtout découvrir des choses dans cet épisode et notamment que le véritable nom de Paul est… Peter. Paul est en fait son second prénom et son père était dans l’armée britannique présente à Belfast. Sa femme, Sally Ann, est placée sous surveillance policière et questionnée à nouveau au sujet des faits et gestes de son mari. Elle va alors admettre qu’elle ne sait pas du tout où Paul était un des soirs d’une attaque. Tout cela semble assez mauvais pour Paul mais Katie, la babysitter, est fort heureusement là pour lui donner un alibi en lui disant qu’elle était tout simplement avec lui. Alan Cubitt prouve avec le personnage de Katie qu’il sait très bien écrire des personnages féminins forts qui savent très bien tenir tête aux hommes malgré le fait que le héros soit quelqu’un qui fait des choses terribles. La série enchaîne cependant les choix les plus douteux dans cet épisode. Cela ne veut pas dire que le rythme n’est pas présent mais disons que cela participe plus ou moins à ridiculiser certaines intrigues légèrement pompeuses. Car oui, il y a des intrigues qui ne sont pas suffisamment bonnes. Je pense par exemple à ce qui se passe avec Paul dans cet épisode.

On ne peut pas dire que cela soit ce que The Fall ait fait de plus efficace. C’est probablement ce qu’elle a fait de moins bon pour le moment. La relation que Stella entretient avec le serial-killer est tout de même assez fascinante. Car elle sait très bien qu’elle est proche de le serrer mais Paul de son côté ne semble pas faire grand chose contre ça. Nous avons aussi l’occasion de retrouver Reed, incarnée par Archie Panjabi dans cet épisode. C’est dommage que The Fall n’en fasse pas ici un meilleur usage. Elle n’est là que pour donner de la science à la série, rien de plus et cela me déçoit donc tout particulièrement. Car j’aurais aimé quelque chose de légèrement différent, de beaucoup plus intelligent en somme. Cependant, les quinze dernières minutes de l’épisode sont tout simplement excellentes. Elle nous offrent l’occasion de voir Katie pénétrer dans la maison vide (et surveillée par la police) de Paul, Reed et Stella flirter dans un bar (alors qu’ils vont même potentiellement aller à l’étage avant que Reed ne se désiste) et forcément, quand Stella arrive en haut toute seule, que l’on sait que Paul se cache, son boss alcoolique, Jim Burns, apparaît . La révélation sur les origines de Paul et tout ce qui s’en suit reste assez efficace en somme. Je n’ai donc envie de retenir que la fin de l’épisode qui est probablement la seule chose réellement intéressante.

Note : 5.5/10. En bref, en faisant du remplissage, l’épisode perd de l’intérêt de The Fall.

Critiques Séries : The Fall. Saison 2. Episode 3.

Commenter cet article