Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Mentalist. Saison 7. Episode 5.

31 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crti. Sér. : The Mentalist

Critiques Séries : The Mentalist. Saison 7. Episode 5.

The Mentalist // Saison 7. Episode 5. The Silver Briefcase.


Je pense que cet épisode était celui qui devait nous faire apprécier l’agent Vega. Je ne sais pas trop pourquoi la série a laissé ce personnage errer à côté de tous les autres mais c’était enfin le bon moment pour développer un peu le tout de façon assez intelligente.

Vega - « Curiously killed the cat. »
Jane - « It also cured Polio. »

The Mentalist est donc une série policière assez efficace et intelligente dans son ensemble qui cherche toujours à nous surprendre. Cet épisode le fait avec beaucoup de malice d’ailleurs puisque la surprise vient du cas de la semaine qui était en apparence vu et revu (dans la série et dans d’autres séries policières). C’est donc une vraie force encore une fois d’avoir une série policière aussi intelligente car elle n’a de cesse de trouver des façons de se renouveler, de nous proposer de nouvelles idées, de nouvelles choses. Je ne sais pas vraiment si l’intérêt de The Mentalist est là dedans mais c’était assez drôle de voir comment le radar à personnes étranges de Jane s’est déclenché avec le Colonel Raymond.

La façon dont ce dernier a approché Lisbon a rendu légèrement curieux Jane et l’on peut le comprendre étant donné qu’il avait raison depuis le début de l’épisode. Si nous, en tant que téléspectateur nous n’avons pas forcément de surprise au premier abord, on va rapidement découvrir quelques bons twists assez intelligents dans leur ensemble. C’est quelque chose que j’apprécie dans cette série car justement elle sait dans quelle direction elle veut aller et ne cherche pas midi à quatorze heures. Bien au contraire. Jane peut très bien voir quand quelqu’un cache quelque chose et c’est ce qu’il a vu avec ce colonel. Ce n’est cependant pas facile d’enquêter sur un colonel sans preuves réelles si ce n’est une intuition de Jane (et ce même si l’on sait que les talents de ce dernier sont indiscutables). La série aurait très bien pu nous emmener sur de fausses pistes également et créer une illusion de toute pièce (nous faire croire que c’est un tueur alors que finalement ce n’est pas du tout le cas, créant une certaine forme de confusion chez Jane). Mais l’on est dans The Mentalist et la série a beau avoir quelques idées originales, elle reste aussi énormément les pieds sur Terre. Ce n’est pas un reproche que je fais à la série, bien au contraire, mais disons qu’ils pourraient parfois un peu forcer l’originalité.

Par ailleurs, je pense que Abbott est probablement le premier patron de Jane qui semble comprendre ce dernier. Il croit en les capacités de Jane bien plus que n’importe quel autre patron qu’il a pu avoir au CBI à l’époque. C’est une marque de confiance mais aussi une façon de faire évoluer The Mentalist. La série ne pouvait pas avoir un patron encore et encore pareil à chaque nouvel épisode qui passe. Non, cela aurait été un peu étrange tout de même vous ne pensez pas ?

Lisbon - « I told you. »
Jane - « Told me what? »
Lisbon - « You can't quit, you're having too much fun. »

J’aime beaucoup aussi la façon dont Lisbon met Jane face à ses actes. Mine de rien ce dernier adore ce qu’il fait pour le FBI (précédemment pour le CBI) et Lisbon a raison, il ne peut pas s’en aller. De plus Jane est heureux, il a celle qu’il aime dans son lit (même si The Mentalist reste assez light sur cette histoire ce qui est peut-être étrange ou dommage, ou une façon d’inscrire la routine et cela fonctionne car l’on a l’impression qu’ils sont ensemble depuis une éternité).

Note : 7/10. En bref, encore un bon épisode de The Mentalist.

Commenter cet article