Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Mindy Project. Saison 3. Episode 10.

8 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : The Mindy Project

Critiques Séries : The Mindy Project. Saison 3. Episode 10.

The Mindy Project // Saison 3. Episode 10. What About Peter ?.


Maintenant que la saison a trouvé son rythme, sa façon de faire et des tas de petites choses intelligentes, on se retrouve avec des épisodes de The Mindy Project succulents comme celui-ci. Si Adam Pally a prévu de quitter la série, cet épisode permet de souligner tout ce qu’il peut (et a pu) apporter de beau à la série. C’est tout de même un solide épisode qui permet aussi de mettre en lumière l’alchimie qu’il y a entre Peter et Mindy. Il est indéniable que les deux partagent quelque chose de réellement intéressant et c’est probablement ce qui rend l’épisode si efficace et si intelligent à la fois. Je ne m’attendais pas nécessairement à ce que la saison nous offre un épisode comme celui-ci, très centré sur la place que Peter occupe dans la vie de Mindy mais ce n’est pas bête du tout. Bien au contraire, je dirais même que c’est l’une des meilleures idées que la série ait pu avoir. La façon dont Peter envahit la vie de Mindy et Danny dans cet épisode, ce qui va forcément les forcer à faire des tas de choses, prouve à quel point les scénaristes sont à nouveau inspirés par les personnages et l’univers qu’ils ont entre les mains. Il est bon de mettre des obstacles dans la relation entre Mindy et Danny même si pour le coup, ce n’en est pas vraiment un (en tout cas pas dans cet épisode).

Il y a de bonnes idées également dans la façon dont l’humour prend place. Il y a énormément de belles lignes de dialogues (humoristique ou non d’ailleurs) écrites par Ike Barinholtz, qui joue le personnage de Morgan dans la série. Cet épisode fonctionne donc en grande partie sur les bons moments qu’il y a avec Peter. Ce dernier est un peu l’incruste dont tout le monde aurait bien aimé se passer mais qui est là et qui est difficile à faire partir. Il y a de nombreux films américains qui se basent sur l’ami un peu lourd que l’on n’a pas envie d’inviter chez soi mais à qui l’on ne va pas refuser quoi que ce soit car l’on est trop gentil et qui va forcément créer des tensions dans un couple. Ce n’est pas forcément ce qui se passe dans cet épisode de The Mindy Project qui garde un esprit très bon enfant. En parlant d’enfant, Jeremy en connaît maintenant un rayon alors que cet épisode se sert de lui de façon bien plus intelligente que la plupart des épisodes de The Mindy Project. Ce que la série a aussi compris c’est que les acteurs, le casting, est le plus à même d’écrire de belles choses. Mindy Kalling a probablement appris ça de son expérience sur The Office où elle a écrit de magnifiques épisodes de la série, hilarants à souhait.

C’est tout de même la preuve que quelque chose se passe. Tout simplement. Les deux intrigues importantes de l’épisode parvient donc à délivrer tout un tas de bons ingrédients aussi jouissifs que réellement drôles. C’est probablement la relation entre Danny et Mindy qu’il y a de plus important dans cet épisode mais cela ne veut pas pour autant dire que Peter n’a pas son mot à dire. Car c’est justement lui le héros de l’épisode. Danny et Mindy ne sont pas forcément absents, bien au contraire, mais disons que la série n’en fait pas des tonnes pour les mettre au centre de l’écran tout le monde. Pour les utiliser elle cherche donc parfois à les mettre simplement en avant comme il se doit, ni plus ni moins. Finalement, ce nouvel épisode utilise donc à merveille les personnages de The Mindy Project afin de nous offrir de très belles choses et de très bons personnages. Ike Barinholtz a très bien cerné ce que l’on venait chercher quand on regarde cette série et c’est probablement ce qui fait la force même de cette série, tout simplement. De plus, cela ne manque pas du tout de répliques efficaces, sans compter sur ce cold-open qui prouve encore une fois à quel point la relation entre Danny et Mindy fonctionne. Ce que j’aime bien dans ce cold-open c’est qu’en même pas une minute on a déjà l’occasion de rire, simplement en regardant Mindy se goinfrer.

Note : 8.5/10. En bref, très réussi.

Commenter cet article