Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Missing. Episodes 7 et 8.

19 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Missing

Critiques Séries : The Missing. Episodes 7 et 8.

The Missing // Saison 1. Episodes 7 et 8. Return to Eden / Till Death.
SEASON FINALE


Ce qui ne devait être qu’une mini-série évènement aura droit à une seconde saison. The Missing se dessinera comme une série d’anthologie. La saison 2 sera complètement différente avec de nouveaux personnages et un enlèvement complètement différent. Ce qui m’a surtout surpris dans ces deux épisodes c’est la fin de la mini-série. En effet, je ne m’attendais pas du tout à ce que finalement le père soit si obsédé qu’à la fin il finit par tomber sur l’os qu’il a voulu tant de fois ronger. En tout cas, au fil des épisodes on voit les choses évoluer et le tout fonctionne terriblement bien. Je ne m’attendais pas nécessairement à ce que cela se déroule dans ce sens là, surtout après la fin de l’épisode 1.06 qui concluait une bonne partie de l’histoire. Sauf que ce n’était pas vraiment la conclusion que l’on pouvait attendre. Après tout cela aurait été un peu trop facile de conclure la série de la sorte. Du coup, les révélations pleuvent tout au long de « Return to Eden ». Mais ce que cet épisode cherche avant tout à faire c’est à nous raconter comment tout cela est arrivé. Les flashbacks ont un sens tout particulier et forcément le tout devient bien plus intéressant tout d’un coup. Je ne m’attendais pas nécessairement à ce que l’on nous offre autant de bons flashbacks, jamais ridicules, qui sont avant tout là pour nous raconter les problèmes de l’enquête qu’il y a eu.

Car oui, cette enquête menée a forcément conduit à certains problèmes qu’il aura été difficile de régler. Tony et Emily retournent à Chalons du Bois et leur relation est forcément en pleine explosion. On a l’impression que les deux sont en train de se retrouver tout simplement et leur relation ne pouvait pas être plus agréable que de la sorte, tout simplement. En tout cas, quoi qu’il en soit, c’est une bonne chose. On reprend alors les choses en 2009 et le fait qu’il n’y avait pas eu de développement jusqu’à présent. En effet, en 2009 les flashbacks nous montrent surtout à quel point l’enquête patine. La façon dont la série gère son intrigue est tout de même assez intelligent dans son ensemble et l’on ne pouvait pas demander mieux. Bien au contraire, je trouve que les scénaristes se renouvellent encore une fois et nous révèlent ici tout un tas de choses. A la fois dans les flashbacks mais également au travers de la relation de Tony et Emily. C’est une relation importante pour la série dans le sens où c’est elle qui est le véritable fil conducteur. On va les voit se séparer, se rabibocher, se retrouver, se re-séparer, s’engueuler, etc. On va voir ces deux personnages passer par tous les stades, se rendre également compte que leur relation n’est peut-être plus ce qu’elle était même s’ils seront liés à jamais grâce à Oliver.

The Missing reste de toute façon une série assez bonne dans son ensemble et le dernier épisode est même assez perspicace alors qu’il nous sert de grande révélation. La première partie de l’épisode est tout de même assez efficace en son genre, surtout avec les révélations qui découlent petit à petit alors que l’on apprend ce qui s’est passé avec le petit Oliver, comment il a été renversé par une voiture, comment il a demandé de l’aide ensuite pour le corps, comment cela s’est retrouvé ensuite dans des histoires d’hommes peu recommandables qui s’en sont occupés, etc. Mais je pense que ce qu’il y a de plus bouleversant c’est la toute fin de l’épisode qui m’a laissé imaginer un peu ce que l’on a pu voir avec Fargo plus tôt cette année. J’ai réussi à faire un parallèle dans ma tête. Je sais que vous ne faites probablement pas le même parallèle mais en tout cas c’est assez efficace en son genre. Le tout fonctionne très bien et nous offre la possibilité d’en voir un peu plus. Quoi qu’il en soit, je ne pouvais pas demander mieux de la part de The Missing que de s’achever de cette façon. Le dernier épisode m’offre une cascade d’adrénaline comme un bon polar qui révèle enfin son twist. Car il y a bel et bien un twist et je l’ai trouvé tout simplement excellent. Je ne m’attendais pas à une telle fin. Disons que j’ai toujours vu The Missing comme une série très classique et c’est ce qui force le respect bien évidemment.

Note : 7/10 et 8.5/10. En bref, solide fin pour bonne série.

Critiques Séries : The Missing. Episodes 7 et 8.

Commenter cet article

nanisc 08/05/2016 22:14

Son fils est mort. Au début de l'épisode on nous montre la Russie et le dessin pour nous faire croire que Oliver y est vivant. Et c'est pour cela que tout au long de l'épisode, l'histoire laisse planer le doute.
Mais à la fin, quand il est au téléphone avec Julien (Tchéky Karyo ) on le voit griffonner le dessin de son fils. Et il revienne en Russie en nous montrant que l'homme de dos est Tony Hughes le père d'Oliver et l'on comprend que ce n'est pas Oliver mais son père qui a dessiné sur la vitre de la voiture. Et quand la police vient le chercher, ils disent que des enfants on vu rôder un homme bizarre dans le square et que c'est déjà arrivé à Mirny, à Suntar, à Magan, un peu partout. Il ne veut pas croire en la mort de son fils et il est tombé dans l'obsession et la folie.

aurélie 06/05/2016 23:28

on reste sur notre fin ça se finit mal, moi je suis sur qu'il a retouvé son fils pfff pas de suite c nul

CComm 20/11/2016 13:08

faim

Rune 06/05/2016 04:39

Le dessin est justement là pour nous donner deux contre mesure : ceux qui pensent qu'il est devenu fou et voit son fils en ce jeune garçon et ceux pour qui ce jeune garçon est, justement oliver. Je penche beaucoup plus pour la seconde théorie ; nous non plus, après, n'avons jamais vu le corps, juste du sang. La réaction du juge d'istruction devant ce qu'il voit dans cette voiture ne révèle rien, il aurait tout aussi bien pu voir un oliver inconscient. Et c'est justement après avoir retrouvé son fils qu'il va devenir fou car personne ne va vouloir le croire.

CComm 20/11/2016 13:09

mesures

Charlie 20/12/2014 23:36

Et je veux pas me la raconter mais j'étais persuadé que les hôteliers étaient dans le coup, bon je me suis trompé pour Sylvie, mais quand même :))))

aurélie 06/05/2016 23:31

y'en a qui on deja vue cette serie en 2014 et 2015

Charlie 20/12/2014 23:34

Cette série aura été géniale du début à la fin ! Grosse grosse découverte ! Les acteurs toujours justes, et immense James Nesbitt du début à la fin ! Je ne sais pas trop quoi penser de la fin.. mais j'ai adoré..