Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : White Collar. Saison 6. Episode 6. Au Revoir.

20 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : White Collar

Critiques Séries : White Collar. Saison 6. Episode 6. Au Revoir.

White Collar // Saison 6. Episode 6. Au Revoir.
SERIES FINALE


White Collar c’est fini et je pense que c’est une excellente nouvelle. En effet, je m’attendais vraiment à ce que le dernier épisode soit bon et il l’a été, pendant un bon quart d’heure. L’historie des Pink Panthers a toujours été ridicule et ennuyeuse car c’était tout ce que je trouvais déjà de médiocre dans White Collar. La série utilisait les Pink Panthers comme un cas de la semaine qu’elle aurait étiré sur 6 épisodes et même au moins de passer à l’action, tout semble aller un peu trop vite, comme si finalement ce n’était pas si difficile que ça d’arrêter ce groupe de voleurs qui étaient pourtant sacrément rusés. Neal est passé par là et avec lui c’est comment enfoncer des portes ouvertes, il débloque toutes les situations sans que l’on ne s’en rende réellement compte. Je ne sais pas si au fond c’était une bonne idée, bien que j’ai eu envie de croire que finalement White Collar pouvait peut-être me faire oublier cette saison 6 complètement ratée du début à la fin et m’envoyer dans une solide direction. Sauf que ce n’est malheureusement jamais ce qui se passe dans cet épisode et le plaisir laisse très rapidement place au déplaisir. En seulement un bon quart d’heure les Pink Panthers sont arrêtés dans cet épisode après avoir passé au moins 5 minutes de l’épisode sur le déplacement de billets d’un point A à un point B.

Franchement, que White Collar prenne le temps de faire ce genre de chose alors que l’on est dans le dernier épisode de la série me désole. Mozzie a prévu de s’en mettre un peu dans la poche avec Neal histoire qu’ils puissent partir sans problème (car l’on sait très bien que le FBI ne va pas le laisser partir, peu importe s’il a fait tomber les Pink Panthers ou non, c’est un atout trop important pour eux). Mais Keller pensait les doubler et c’est là que l’épisode bascule et est devenu pour nous excellent. Tuer Neal, des mains de Keller, jouer la carte du deuil, etc. c’était une brillante idée qui ne pouvait que donner de très bonnes choses. La série nous offre alors des séquences efficaces, pleine de bons sentiments mais jamais dans le mauvais sens du terme. Il y a notamment la scène à la morgue qui est probablement l’une des plus belles scènes de toute l’histoire de la série. Une scène que White Collar détruit en seulement 2 minutes à l’issue de l’épisode. Mais avant tout tuer Neal était une idée ambitieuse qui aurait pu permettre à White Collar de s’achever comme elle devait s’achever et c’est donc de façon pas vraiment heureuse. Une fois que l’on arrive au bout, on travers le temps un an plus tard et c’est là que les choses se compliquent.

On a l’impression là dedans que Jeff Eastin a réécrit l’histoire qu’il a voulu faire et peut-être qu’il a été forcé par la chaîne (en échange d’une saison 3 de Graceland peut-être) à achever White Collar sur une note positive où tout cela aurait été un coup monté et où Neal serait encore vivant, à Paris, toujours aussi bien habillé sans vraiment se cacher (après tout il est déclaré comme mort maintenant). Mais non, la série ne pouvait que très bien se terminer et la surprise que l’on m’a offert, avec toute l’émotion que cela a pu impliquer, on me l’a complètement enlevé dans les dernières minutes de l’épisode. Si j’avais pu faire l’impasse sur le fait que la fin était ridicule jusqu’à ce que Peter découvre sa clé du mystère, je pense sincèrement qu’ils auraient pu faire les choses de façon légèrement différente. Le problème maintenant c’est que White Collar n’a de cesse de nous répéter encore et encore que tout est trop beau pour être vrai et je crois que je suis tombé dans le panneau de la bonne idée (la mort de Neal) qui était trop belle pour être vraie. La série a préféré une fin plus convenue, plus mauvaise tout simplement, qui laisse à penser que Jeff Eastin n’avait pas assumé le fait qu’il avait tué son personnage. Une Reichenbach Fall ce n’est pas bête mais Neal n’est qu’un ersatz bas de gamme de Sherlock Holmes aujourd’hui. Dommage.

Note : 2/10. En bref, si la tentation aurait été pour moi d’être généreux pour le bon 10 minutes forçant le respect dans cet épisode tant la surprise est telle et surtout très réussie, le reste de l’épisode est une mascarade complète. Fin ratée.

Commenter cet article

bibicami 16/06/2016 19:30

Je ne suis pas du tout d'accord, pour moi la saison 6 a été réalisé avec autant d'ingéniosité que les précédente. Le dernier épisode entraine chez le spectateur de nombreuses émotions, et c'est en effet, une brillante fin.