Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Afternoon Delight, délicieusement indé

1 Janvier 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Afternoon Delight, délicieusement indé

Afternoon Delight // De Jill Soloway. Avec Juno Temple, Josh Radnor et Jane Lynch.


Quentin Tarantino avait fait de Afternoon Delight son film préféré de l’année 2013. Aucun signe de vie de ce film depuis alors que j’avais très justement décidé de me déguster au cinéma. Sauf qu’aucune date de sortie n’a été mise en place et ce film s’est donc fait attendre. Malheureusement. Dans un style très HBO-esque, la fresque dramédique que l’on nous offre à l’écran a le mérite de fonctionner plutôt correctement au premier abord puis finalement cela devient peut-être un peu trop ennuyeux Le film possède malgré tout une certaine forme de sincérité au travers de ses deux actrices principales qui rend le tout assez touchant mais au delà de tout ça, le film a du mal à sortir des rangs et à nous délivrer ce dont il est réellement capable. Le scénario est truffé de petites trouvailles qui ne semblent pas forcément éclore malgré une véritable envie qui se sent au travers de la mise en scène légère et enlevée de Jill Soloway. Cette dernière, créatrice de la brillante Transparent et ancienne scénariste de United States of Tara ou encore Six Feet Under s’est fait un joli nom aux Etats-Unis. Je dois avouer que sa série Transparent m’a grandement motivé donner (enfin) une chance à Afternoon Delight alors que je ne savais pas du tout quoi en attendre auparavant.

Mariée et sans emploi, Rachel décide de prendre sous son aile une jeune strip-teaseuse, McKenna.

Je ne veux pas dire que Afternoon Delight est complètement raté, bien au contraire, mais disons qu’il ne force pas suffisamment tout ce dont il est réellement capable et l’on se retrouve donc avec un film qui manque peut-être d’un peu d’originalité. On a l’impression que l’histoire de McKenna et Rachel, bien qu’originale lors de la rencontre, s’enfonce très rapidement dans une certaine forme de routine qui aurait été parfaite dans une série de HBO mais pas forcément dans un film. Le film ne peut pas prendre le temps d’explorer les sentiments de chacune en profondeur et c’est clairement ce que demandait Afternoon Delight. Je me demande si au fond une chaîne ne sera pas un jour intéressée par l’idée d’adapter ce film en série car c’est un film qui aurait justement du potentiel sur le petit écran car l’histoire est intelligente et qu’il y a quelque chose d’adorable et efficace dans le style de Jill Soloway. Mais cette dernière n’est clairement pas faite pour le monde du cinéma car elle a trop de choses à raconter et cela ne rentre pas en une heure et demie. Côté mise en scène elle s’inspire de ce qu’elle a déjà pu voir ailleurs. On retrouve d’ailleurs sa patte dans Transparent (dont elle a réalisé 8 des 10 épisodes).

C’est une patte qui n’a pas grand chose d’original étant donné que ce sont des choses que l’on a déjà pu voir ailleurs avec des séries sur lesquelles elle a travaillé et notamment Six Feet Under avec un peu de How to Make it in America (pour laquelle elle a écrit deux épisodes). Au travers de ce film il y a aussi une volonté de nous plonger dans l’Amérique d’aujourd’hui et ses problèmes d’aujourd’hui. Il y a également des questions communautaires plutôt légères mais voilà, on a l’impression que tout ce le film fait c’est dire que les choses sont là sans faire de réel constat ou état des lieux. Non, le film préfère se concentrer sur ses personnages et c’est son choix. C’est même un bon choix mais à ce moment là il ne faut pas tout mettre dedans non plus au risque de transformer son film en une sorte de quelque chose de légèrement indigeste. Mais bon, je ne vais pas bouder mon plaisir étant donné que globalement je n’ai pas détesté. J’aurais apprécié que cela soit fait différemment c’est certain et peut-être que je n’aurais pas dû me créer une aussi grande attente autour de ce film après avoir attendu un an (oui, un an) avant de le voir.

Note : 5/10. En bref, sympathique mais pas franchement nouveau. Cela aurait cependant fait une belle série.

Date de sortie : inconnue

Commenter cet article