Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Backstrom. Saison 1. Pilot.

24 Janvier 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Backstrom

Critiques Séries : Backstrom. Saison 1. Pilot.

Backstrom // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Backstrom était au départ une série développée pour CBS. Cette dernière n’en a finalement pas voulu et c’est FOX qui a décidé de récupérer le pilote afin d’en commander une première saison. Hart Hanson, le créateur de Bones, rassemble tout ce qu’il connaît des séries policières et ce qu’il a déjà pu faire avec sa précédente série afin de faire Backstrom. Cette dernière est cependant beaucoup plus sombre mais ne cherche malheureusement pas vraiment à être suffisamment originale à mon goût. Le problème c’est que j’adore Rainn Wilson que j’ai appris à connaître dans The Office et qui au fond incarne à merveille le rôle de ce Everett Backstrom, connu et reconnu pour avoir souvent la science infuse et venir à bout de cas de la semaine tous plus simplistes les uns que les autres. Ce premier épisode est tout simplement mauvais. Je comprends pourquoi CBS n’a pas voulu de cette série, tout simplement car il n’y a rien du tout à attendre de cette série si ce n’est une formule qui se veut légèrement piquante mais qui est finalement bien plus grossière que réellement intelligente. Il n’y a rien chez le personnage de Backstrom qui donne réellement envie de revenir car l’on a déjà pu écumé des tas de séries avec des personnages de ce genre là. S’il y a bien quelque chose que je déteste c’est quand une série se répète et je pense que c’est ce à quoi on assiste.

Everett Backstrom, le chef de la brigade des homicides de Portland, est agressif et irascible. Il ne vit que pour son boulot, quitte à se ruiner la santé, et n'a pas de vie personnelle. Il dit toujours ce qu'il pense sans se soucier de ses interlocuteurs, ce qui lui vaut évidemment d'avoir une sale réputation au sein de son équipe d'excentriques mais intelligents flics...

Les fans de Bones pourraient se complaire là dedans, notamment car certains codes sont similaires et que la bande son est exactement la même, sauf que j’ai beau apprécier Bones (malgré ce qu’elle est), je trouve que Hart Hanson n’a pas réussi à capturer suffisamment bien l’essence même du personnage qu’est Backstrom, délivrant donc un épisode des plus ennuyeux qu’il soit. Ce n’est pas la faute d’avoir un casting de seconds couteaux assez impression entre Kristoffer Polaha (Life UneXpected), Dennis Haysbert (24) ou encore Ben Hollingsworth (Cult) et Thomas Dekker (Kaboom, Terminator les chroniques de Sarah Connor). Franchement, si j’ai surtout eu envie de voir à quoi Backstrom pouvait bien ressembler c’est en grande partie grâce au casting. Sauf qu’au bout du pilote, je me suis rendu compte qu’ils ne servaient pas à grand chose et qu’ils cabotinent un peu tous. Notamment Thomas Dekker sous les traits de Valentine. C’est un personnage honteusement ridicule qui n’a de cesse de faire dans les grossières de bas étage. On pouvait bien évidemment douter du fait que Backstrom était de qualité quand CBS a décidé de ne pas la commander mais CBS avait tellement de bons projets qu’elle n’avait tout simplement pas la place.

Du coup, j’avais envie de comprendre pourquoi CBS avait dit non. Surtout que le casting, comme je le disais, avait tout d’intéressant et que Hart Hanson aurait pu faire de cette série une sorte de nouveau hit comme le fut Bones à un moment de sa carrière. Sauf que ce n’est pas du tout le cas. On reprend une formule bateau, écrite dans les grosses lignes (et c’est même assez horribles à voir) alors que l’idée de créer cette Special Crimes Unit, permettant à Backstrom d’en faire des caisses afin de résoudre ses affaires, était tout ce que je peux détester dans le registre de la série policière. Tout simplement. Je sais bien que j’aurais pu en attendre encore moins et probablement être un peu moins déçu mais le comportement du héros c’est d’errer de scènes en scènes sans que l’on ne voit le bout du chemin. Comme Bones à ses débuts, Backstrom est adaptée d’un roman et plus particulièrement de la série de romans policiers du suédois Leif G.W. Persson. Cela aurait été bien de voir ce côté suédois ressortir dans cette série car ce n’est pas en donnant à Backstrom un air de série pluvieuse que je vais avoir envie de l’aimer plus qu’une série tout ce qu’il y a de plus basique.

Note : 2/10. En bref, rasoir, grossier et ennuyeux.

Commenter cet article