Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Banana. Saison 1. Episode 2.

31 Janvier 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Banana

Critiques Séries : Banana. Saison 1. Episode 2.

Banana // Saison 1. Episode 2. Scotty.


Je dois avouer que je ne m’attendais pas nécessairement à ce que Banana nous raconte des histoires lesbiennes sauf que c’est la meilleure idée qu’ils pouvaient faire. Depuis l’annulation de Lip Service, il n’y a plus vraiment d’histoires lesbiennes à la télévision britannique. Banana est tout ce dont on avait besoin. On suit alors l’histoire de Scotty qui va avoir un coup de foudre pour Yvonne. Elle pense que c’est la femme de sa vie sauf qu’elle va surtout découvrir que ce n’est pas du tout la bonne personne. Yvonne est flattée de voir que quelqu’un s’intéresse à elle mais le plus intéressant c’est bien évidemment l’obsession et la façon dont la vie de Scotty va tomber dans une véritable spirale infernale par la même occasion. Je ne m’attendais pas nécessairement à ce que cela soit fait dans ce sens là mais le tout est vraiment satisfaisant car justement la psychologie de Scotty est très bien développée et la série soigne ses personnages. Banana me rappelle énormément Skins à ses heures de gloire quand elle était une chronique de l’adolescence mais pas nécessairement dans sa version la plus glorieuse puisque le but était de parler des problèmes d’adolescents. Banana parle donc des problèmes des LGBT.  

Et Russell T. Davies le fait avec toute son expertise du domaine. Scotty est en plus de ça un personnage beaucoup plus touchant que Dean. Ce dernier était juste l’incarnation parfaite du mythomane qui se faisait passer pour ce qu’il n’était pas. Scotty c’est bien différent. Elle a envie de croire en l’amour et de voir en Yvonne la femme de ses rêves. Cette dernière a un mari, une vie bien rangée. Mais cela permet aussi de démontrer l’innocence d’une jeune femme comme Scotty. Cette dernière ne sait pas encore ce que c’est que l’amour mais elle tente d’y croire et elle va en devenir complètement folle. L’une des plus belles scènes de cet épisode c’est la rencontre finale entre Scotty et Yvonne quand cette dernière lui dit ce qu’elle ressent et tente de rassurer Scotty. C’était beau ce message car il y a une vraie note d’espoir là dedans. Banana cherche clairement à aller dans l’extrême par moment mais ce n’est pas une mauvaise idée dans le sens où exacerber autant les sentiments permet justement d’ouvrir la série à la comédie. Le but n’est pas que de faire des choses dramatiques et déprimantes. Du coup, pour créer un peu de comédie, Banana tombe parfois dans le trop plein.

Mais ce n’est jamais péjoratif. Car l’histoire de Scotty peut encore une fois être celle de beaucoup de monde. Mais la vision de la femme est aussi intéressante. On sent que Russell T. Davies aime les femmes et surtout les femmes qui aiment. Cet épisode est malicieux jouant avec les problèmes liés à l’innocence mais ce qu’il y a de plus beau c’est finalement l’impression qu’elle a laissé à Yvonne. Elle lui a laissé une impression assez positive dans son ensemble et cela me plaît énormément dans ce sens là justement. Cette petite tranche de vie était assez rapide mais jamais ennuyeuse. On a envie de voir encore Scotty tomber amoureuse, devenir un peu folle sur les bords à cause des sentiments qu’elle peut éprouver et cela devient finalement touchant et mignon comme tout. Banana prouve avec cet épisode qu’elle peut faire des choses complètement différentes et je dois avouer que cela me fait énormément plaisir. Finalement, je veux plus d’épisodes de ce genre là par la suite car c’est ici la preuve que Banana est une série qui fonctionne. Sur un modèle qui a déjà fait ses preuves, celui des épisodes se concentrant chacun sur différents personnages, on a donc tout ce que l’on pouvait attendre de la part de Banana au premier abord.

Note : 9/10. En bref, magnifique petite histoire innocente et touchante.

Commenter cet article