Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Blue Bloods. Saison 5. Episodes 10 et 11.

12 Janvier 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Blue Bloods

Critiques Séries : Blue Bloods. Saison 5. Episodes 10 et 11.

Blue Bloods // Saison 5. Episodes 10 et 11. Sins of the Father / Baggage.


Ces deux épisodes sont probablement parmi les meilleurs épisodes de la saison 5. Pour le moment, cette saison est presque un sans faute alors que plus le temps passe et plus elle s’améliore. Elle donne de l’importance à chacun et ce même si je suis toujours déçu de voir que Jamie n’a pas encore conclu avec Eddie. Ces deux là sont de toute façon des personnages que l’on n’a pas forcément besoin de voir ensemble puisque plus le temps passe et plus ils donnent l’impression d’être des amis, rien de plus. Cela ne fait que renforcer mon idée que Jamie n’est pas du tout hétérosexuel. Cela aurait pu être ambitieux dans une série aussi républicaine que Blue Bloods. Mais bon, ce n’est apparemment pas ce qui semble motiver les personnages de la série et les scénaristes pour le moment. Jamie et Eddie vont se retrouver au milieu d’une scène assez efficace dès le début dans « Sins of the Father ». Cette enquête ne manque pas de rebondissements mais aussi de bonnes trouvailles pour associer Jamie et Eddie. Cependant, comme je le disais plus haut, ils donnent plus l’impression d’être des amis et collègues qu’autre chose. Dans « Baggage » les choses sont différentes étant donné que ce ne sont pas Jamie et Eddie les personnages les plus importants.

Pourquoi ? Tout simplement car Jamie et Eddie vont tout de même avoir de quoi nous intéresser alors qu’ils tombent sur un sac abandonné qui pourrait être un sac piégé. Ce n’était finalement rien de tout ça, simplement une oeuvre d’art d’un artiste de rue appelé Spanky. Mais Spanky n’est pas ce qu’il y a de plus important pour ces deux personnages puisque ce sont les autres personnages qui sont les plus importants, tout simplement et l’enquête que cela amène reste assez plaisante dans son ensemble. Pour ce qui est de « Sins of the Father », dans cet épisode Frank reconnaît le père d’un détective lors d’une cérémonie comme étant le fugitif Donald DeCarlo. Il va alors le faire arrêter. Toutes les scènes d’interrogatoires sont tout de même assez impressionnantes. Les interrogatoires cela n’a jamais été ni la force ni même ce que Blue Bloods a toujours voulu mettre en avant. Sauf que pour le coup, en cherchant à faire quelque chose d’original, l’épisode trouve le moyen de nous surprendre. J’ai adoré tout cela surtout que Mitch Pileggi (Dallas) est clairement l’homme de la situation. L’acteur est parfait pour ce genre de rôle et étonnamment j’ai même trouvé son rôle assez nuancé alors que l’on ne peut pas dire que cela soit généralement des personnages nuancés qu’il incarne.

Frank est cependant quelqu’un que j’aime bien dans cette saison 5 car il est un peu plus actif dans la dynamique même de la série. Durant les saisons précédentes, j’avais surtout l’impression de voir un personnage qui manquait peut-être d’un peu de place. La série va lui en donner petit à petit cette année, ce qui a rendu le tout bien plus efficace que l’on ne pourrait le penser. Quoi qu’il en soit, Frank va permettre également à Henry d’avoir sa petite place dans cet épisode, de même qu’à Erin qui doit préparer la partie judiciaire de l’affaire. Dans le second épisode, « Baggage », Frank prend son rôle une fois de plus assez à coeur, surtout qu’il doit gérer une situation assez délicate. La façon dont Sullivan a été traité, ou surtout traité par son pays, devrait être considéré comme un crime comme le pointe si bien Frank. Frank est clairement en train de prendre la place qu’il mérite dans la série. Après tout, il ne suffit pas d’être Tom Selleck dans cette série, il faut aussi le montrer et c’est ce que fait l’épisode de façon brillante. Pour ce qu’il y est de Danny et Baez, ils se retrouvent au milieu d’une attaque à main armé au milieu de la rue. Toute l’histoire de Curtis était plutôt sympathique mine de rien et cela permet d’ajouter un peu de mystère à un cas légèrement différent de ce que j’aurais probablement imaginé au premier abord.

Il y a quelque chose qui se passe mine de rien avec les cas de la semaine de Blue Bloods cette année. Je trouve qu’ils sont beaucoup plus originaux que ceux de la saison précédente par exemple (qui est probablement l’une des saisons les plus décevantes dans mon esprit). Ce qui fait la force de Blue Bloods cette année c’est justement de trouver des façons de se renouveler sans pour autant perdre l’identité même de la série. Bien au contraire, elle parvient clairement à trouver une façon de faire qui me plaît énormément, elle sort un peu de la mécanique qui aurait probablement pu la transformer en personnage ennuyeux.

Eddie - « Well I'm not sure human sacrifice is the way to get speed bumps installed.  »

Le fait que « Baggage » ait un rapport avec le terrorisme m’a peut-être plus touché que l’autre à cause des attentats contre Charlie Hebdo de cette semaine en France mais au delà de tout ça, je trouve que Blue Bloods a fait deux épisodes assez remarquables.

Note : 8/10. En bref, du très bon Blue Bloods.

Commenter cet article