Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Broadchurch. Saison 2. Episode 2.

14 Janvier 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Broadchurch

Critiques Séries : Broadchurch. Saison 2. Episode 2.

Broadchurch // Saison 2. Episode 2. Episode Two.


Après un retour réussi, ce second épisode ne laisse pas Broadchurch reprendre son souffle afin de nous délivrer jusqu’au bout de l’épisode de la tension nécessaire pour la suite de la série. La scène finale de cet épisode apporte forcément son lot de tension et laisse espérer un prochain épisode encore plus tendu, plus efficace. Cette année, Broadchurch a voulu changer complètement de direction et nous emmener ailleurs. Je trouve que c’est une excellente idée même si parfois la série passe un peu outre la crédibilité et c’est probablement ce qu’il y a de plus dommageable à cet épisode par moment. Cela ne veut pas dire que le tout est complètement raté mais disons qu’ils auraient probablement pu faire les choses de façon légèrement différente. Quoi qu’il en soit, comme avec l’épisode précédent, on clôture ce nouveau chapitre de façon surprenante. Alors qu’à l’issue de l’épisode précédent nous assistions à l’exhumation du corps du petit Danny Latimer, dans ce second épisode on découvre que cela n’a rien apporté (ce qui rend finalement l’exhumation un peu cynique voire même horrible). Mais ce que j’apprécie finalement dans cette seconde saison c’est le fait que la série change un peu la direction de son univers, fait évoluer la série. Chris Chibnall me donne ici l’impression de voir une autre série.

En effet, Broadchurch n’est plus la même cette année que l’an dernier. Il y a une sorte de mélange assez savoureux de ce que la première saison avait pu faire couplé à ces thrillers scandinaves et à quelque chose qui donne aussi l’impression d’être maintenu en alerte tout au long des épisodes (quelque chose d’intense que Homeland ou encore 24 dans sa gestion du temps réel par exemple ont déjà réussi par le passé). Je me demande si finalement Broadchurch ne tente pas de s’américaniser tout en gardant aussi au fond d’elle-même l’esprit qui a toujours été le sien. La série n’a de cesse d’enchaîner les choses dans cet épisode, peut-être un peu trop rapidement alors que la narration a complètement changé par rapport à la saison précédente. L’an dernier Broadchurch prenait son temps pour prendre le poult de chacun ici et là, voir comment s’installe la tension, les sentiments, et tout d’un coup avec cette saison les choses prennent un sens différent. Hardy et Miller sont donc sur une toute nouvelle affaire, celle que l’on nous a envoyé en pleine figure dans l’épisode précédent. Le fait qu’une ancienne affaire de Hardy refasse surface permet à la série de donner un sens différent à Hardy et à sa place dans la série.

Il a toujours été un personnage fort, incarnant sa fonction avec une certaine stature. David Tennant est d’ailleurs toujours aussi bon et ce même si ce n’est pas mon préféré dans cette série. Je préfère largement Olivia Colman mais ce n’est que mon humble avis. Quoi qu’il en soit, cet épisode se concentre donc là dessus afin de conclure au mieux l’épisode. Surtout que finalement il se passe tout un tas de choses dans cet épisode, à la fois avec le procès de Joe, le mari d’Ellie, la façon dont tout cela est géré est d’ailleurs étonnante. Je m’attendais à ce que Broadchurch se transforme en une sorte d’épisode de Silk et pas du tout. La série choisit encore une fois un chemin différent, ne cherchant pas à tout montrer du procès mais simplement en distillant petit à petit le tout. On sent que l’on va ailleurs, que la série cherche à creuser son univers, ses personnages, sans nous donner l’impression que l’on est en train de se répéter. Après tout l’affaire de Hardy aurait très bien pu être une façon comme une autre de répéter encore des choses médiocres comme tout. L’affaire de Sandbrook avait un premier suspect, Lee Ashworth, qui va d’ailleurs confronter Hardy dans cet épisode afin de lui demander sa vie et sa femme.

Hardy va alors organiser un rendez-vous dans un lieu neutre entre Lee et sa femme. Sauf que rapidement les choses vont dégénérer et le tout va partir en sucette. Je me demande ce qu’il faut attendre de la suite de la saison mais j’ai réellement hâte de découvrir.

Note : 8/10. En bref, Broadchurch continue de surprendre.

Commenter cet article

Quentin 14/01/2015 18:17

Moins bien aimé que le précédent. Je trouve que la superficialité de certains persos (la proprio de l'hôtel, le prêtre...) ressort pas mal. Et bien qu'Ellie demeure mon perso favori, son air de chien battu face à Beth commence à m'agacer. J'espère qu'elle remettra un jour Beth à sa place, car celle-ci est loin d'être la seule ayant été détruite par cette histoire.