Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Chicago P.D. Saison 2. Episode 10.

11 Janvier 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Chicago P.D

Critiques Séries : Chicago P.D. Saison 2. Episode 10.

Chicago P.D. // Saison 2. Episode 10. Shouldn’t Have Been Alone.


Qui a tué sur Burgess ? C’était la grande question de ce tout nouvel épisode de Chicago P.D.. La première scène de l’épisode était excellente et prouve encore une fois à quel point Chicago P.D. est probablement l’une des meilleures séries policières actuellement diffusées. Je sais que beaucoup d’entre vous moquent le fait que j’aime autant cette série et que je puisse la même au même niveau qu’une The Shield mais pour une série de network, je trouve que Chicago P.D. est une série qui ose. Elle ne fait pas forcément de grandes choses mais elle les fait plutôt bien dans son ensemble. Car la série reste malgré tout complexe dans sa façon de gérer ses personnages, de nous surprendre, et l’idée que Burgess soit entre la vie et la mort était probablement l’une des meilleures choses qui pouvait arriver. Cela permet encore une fois à notre fin équipe d’être sur le qui-vive et de faire les choses de façon assez intelligentes dans leur ensemble. Burgess est quelqu’un que je n’ai jamais forcément autant apprécié que maintenant qu’elle s’est fait tirer dessus. C’est étrange comment certaines actions de ce genre là peuvent avoir un grand impact sur notre perception des personnages. Mais Chicago P.D. est une série qui sait très bien mettre en avant n’importe quel personnage à n’importe quel moment de son histoire.

C’est à mon sens l’une des preuves de la réussite de cette série et de ce qu’elle peut faire de merveilleux. Par ailleurs, nous avons Voight. Ce que j’apprécie réellement avec ce personnage c’est le fait qu’il sache réellement se mettre en danger pour les bonnes causes. Il aime son équipe et il aime le danger. Donc cela tombe bien pour lui car Chicago P.D. fait tout pour le mettre en danger et faire tout ce dont on peut attendre de sa part. Tout simplement. Ce que j’apprécie donc avec cette série c’est qu’elle sache comment nous surprendre à tout moment. Une série policière n’a pas besoin d’être ultra violente et ultra choquante pour me plaire. Bien au contraire, car je ne pense pas que cela soit ce qui fait forcément les meilleures séries policières. Ce que j’apprécie c’est quand elle tente de nous rapprocher au plus de la vérité, de ce qui se déroule réellement sur le terrain et c’est ce qui se passe avec cet épisode. Ruzek de son côté est quelqu’un que j’apprécie également plutôt bien. Il apparaît comme un personnage réellement intéressant qui a largement plus de bons sentiments à délivrer que l’on aurait pu le penser au premier abord. Cela ne veut pas dire que Chicago P.D. est obnubilée par peu de choses non plus car la série se veut justement globale.

Elle veut nous raconter la vie d’un groupe de policiers qui n’ont pas peur du danger, qui sont là pour sauver les innocents et aider tout le monde à se sentir en sécurité. C’est un travail remarquable qu’ils font tout de même ces policiers même si ce n’est pas toujours dans la plus grande légalité. Mais c’est aussi ce qui fait la force de caractère de Voight et son équipe, le fait qu’ils soient capable de se remettre en danger sans problème. Après, cet épisode pris dans son ensemble était assez bon. Il jongle entre les personnages et les intrigues de façon suffisamment intelligente pour que l’on ait réellement l’impression de passer un agréable moment.

Lindsey - « Hey, how's Burgess? »
Ruzek - « She’€™s great, great - just a little follow up thing. »

Finalement, j’ai hâte de voir la suite de la saison 2. La série a appris des choses au fil des épisodes depuis l’an dernier et je trouve qu’elle sait plutôt bien appliqué ses changements petit à petit. Cet épisode n’est pas un « game-changer » mais il tente d’apporter malgré tout des choses assez plaisantes dans leur ensemble.

Note : 6/10. En bref, du bon Chicago P.D.

Commenter cet article