Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Empire. Saison 1. Episode 3. The Devil Quotes Scripture.

23 Janvier 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Empire

Critiques Séries : Empire. Saison 1. Episode 3. The Devil Quotes Scripture.

Empire // Saison 1. Episode 3. The Devil Quotes Scripture.


Si le second épisode était bien moins bon que le premier, celui-ci vient rappeler Empire à l’ordre. Cet épisode était même bien meilleur que le pilote alors qu’il n’est pas bourré d’esbroufe afin de mettre en scène les personnages dans leurs univers. Il y a plusieurs intrigues installées dans cette saison d’Empire et l’une de mes préférées c’est celle qui entoure Jamal. Ce dernier est renié par son propre père en grande partie car il est gay. Sauf que Jamal ne va pas changer pour son père et veut rester lui-même. Cookie veut emmener son fils loin et elle va réussir à prouver à son ex mari Lucious qu’il a du talent, tellement de talent qu’il serait bête de le gâcher. Sauf que Lucious reste fidèle à lui-même et ne veut pas que son fils soit sous le feu des projecteurs. J’aimerais bien que le prochain épisode soit celui de son coming out public maintenant qu’il n’est plus du tout entretenu par son père. La scène finale, laissant penser que Jamal va vouloir prendre la place de Lucious me plaît énormément. Cela permet de démontrer à quel point Jamal n’a pas peur de son père et qu’il est prêt à le faire tomber plus bas que terre. Après tout, ce n’est que ce qu’il mérite. Empire n’a de cesse de présenter Lucious comme le méchant et pourtant, il reste quelqu’un que l’on a envie d’apprécier.

Et d’apprécier justement pour ses qualités de méchant. C’est aussi en grande partie pour cela que je retrouve énormément de Dynastie dans cette série. C’est loin d’être une critique puisqu’à mon sens c’est même une grande qualité. Cela va permettre à Empire de se développer, de grandir et de nous démontrer qu’au fond il y a bien plus derrière que cette histoire de pouvoir ou encore de musique. Car cela parle aussi de famille. Les flashbacks entre Cookie et Lucious apporte forcément quelque chose à l’épisode. Ce genre de chose peut apparaître comme artificiel au premier abord sauf que c’est utilisé de la bonne façon, sans trop en faire et simplement pour justifier une partie de l’épisode : le fait que Lucious n’a pas le talent de son fils et que cela ne peut que le détruire intérieurement. Il voit finalement en son fils, gay, ce qu’il n’a jamais été et ce que son autre fils Hakeem ne serait jamais. Ce dernier passe d’ailleurs déjà son talent avec des femmes. Si Hakeem pense être prêt à monter sur scène afin de faire des prestations, Lucious pense qu’il doit encore se terrer en studio. On a l’impression que Lucious ne peut pas accepter que l’un de ses fils puisse avoir du succès.

Mais d’un autre côté, on peut aussi comprendre que Lucious ait besoin d’avoir toutes les cartes en main pour faire d’Hakeem un succès (sauf que pour le moment, ce n’est pas gagné). Hakeem de son côté aime beaucoup son frère Jamal. Au delà du talent qu’il voit en lui, c’est quelqu’un en qui il a confiance et sur qui il peut se reposer. Je pense d’ailleurs que Hakeem causera la perte de Lucious et malgré ce petit truc légèrement prévisible, Empire reste brillante dans cet épisode. Cet épisode parvient également à emmener les intrigues dans le bon sens, sans fausses notes. Toutes les scènes émouvantes sont justes, touchantes et réussies. Il y a même des moments jouissifs et l’on ne peut finalement jamais décrocher de l’écran, que cela soit pour vois Lucious dire « becoming someone else’s bitch » en parlant de son fils Jamal ou encore Hakeem appeler sa partenaire de la semaine « mama ». Ce truc est tout de même sacrément malsain mais cela me fait rire. Après tout, que serait un soap sans une bonne dose d’humour comme c’est le cas dans cet épisode. Puma (incarné par Cuba Gooding Jr - encore une sacrée star tout de même -) apparaît comme un nouvel élément déclencheur pour développer l’univers de Empire sans tourner encore et toujours autour de la maison de disque.

Note : 9/10. En bref, un excellent épisode.

Commenter cet article

Olmeran 05/02/2015 23:26

Sa conquete de la semaine c'est quand même Naomi Campbell hein ;)

delromainzika 07/02/2015 19:27

Si seulement Naomi Campbell était encore une aussi grande top model qu'elle était il y a 5/6 ans :D