Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Fortitude. Saison 1. Pilot.

31 Janvier 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Fortitude

Critiques Séries : Fortitude. Saison 1. Pilot.

Fortitude // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Fruit d’une union entre Sky Atlantic et Pivot (une chaîne du câble américain), Fortitude devait être destinée au départ à Starz mais cette dernière l’a tout simplement abandonnée par manque de place dans sa grille. Dotée d’un solide casting à faire pâlir pas mal de monde à Hollywood, Fortitude est une petite série policière aussi intrigante que sympathique. Car ce premier épisode fait un premier travail d’exposition plutôt efficace en son genre. J’ai toujours apprécié les histoires policières dans des villes perdues dans des endroits qui ne semblent pas être affichés sur des cartes. Fortitude est donc une petite ville en Arctique qui était jusqu’à présent tranquille et qui va être secouée par une histoire de meurtre, celui d’un scientifique britannique. Forcément, on est en droit de se poser tout un tas de question : pourquoi ? comment ? qui ? sauf que le but n’est pas de résoudre tout de suite l’énigme. Ce premier épisode d’une heure et demie (tout de même), nous plonge donc au coeur de cette petite ville et de la vie de ses habitants. Si en apparence tout est parfait, quand on creuse on se rend compte que finalement tout le monde cache plus ou moins quelque chose qui pourrait lui être préjudiciable. On retrouve énormément des thrillers scandinaves dans cette série pour le moment et ce n’est pas pour me déplaire.

A Fortitude, une petite ville au cœur de l'Arctique jusqu'ici tranquille, les habitants sont secoués par le meurtre violent d'un scientifique britannique. Le shérif local Dan Anderssen mène l'enquête avec le détective anglais Morton.

En grande partie car justement, Fortitude en a les atouts sans pour autant être une pâle copie. C’est agréable de voir une série qui s’inspire de quelque chose de bon sans pour autant nous refaire la même chose. Il faut bien avouer que le décor est unique et permet justement ce genre de choses. La série rassemble également un très solide casting entre notre très cher DCI Morton incarné par Stanley Tucci et détective britannique mais également Richard Dormer (’71, Game of Thrones), Michael Gambon (The Mentalist, Fringe), Christopher Eccleston (The Leftovers) et Sofie Grabol (la fameuse Sarah Lund de The Killing version original). On retrouve donc un solide casting qui n’a de cesse de faire écho à tout un tas de très bonnes choses. Je pense cependant que ma plus grande surprise ce fût de voir Stanley Tucci dans ce rôle là. Il n’a pas l’occasion d’être cet anglais un peu léger sur les bords, capable de glisser une réplique légèrement amusante. Non, ce n’est pas du tout le but de ce personnage mais il est très convaincant dans ce registre également. Créée par Simon Donald (Low Winter Sun, The Deep), ce dernier trouve le moyen de sortir un peu de ce qu’il pouvait faire de légèrement décevant fût un temps. C’est appréciable car je dirais qu’il n’y a pas de fausse note dans ce premier épisode.

Au contraire, je ne vois que des qualités à cette série pour le moment. En guise de premier épisode, c’est donc une introduction des personnages et du monde de Fortitude que l’on nous offre. Une mise en abîme dans une ville bien rangée de l’Arctique qui a son train train quotidien qui va être chamboulé du jour au lendemain. L’autre force de Fortitude c’est d’être différente de ce ses prédécesseurs. Je pense par exemple à Fargo ou encore à The Killing, les trois séries se distinguent par quelque chose d’assez différent malgré le fait que cela soit toutes des séries qui se rejoignent sur une thématique : le/les meurtre(s). Au delà de cette historie de meurtre, nous avons également ce sur quoi les scientifiques travaillent qui est curieusement intriguant. On a envie de savoir ce qui se cache sous cette glace, parmi leurs travaux, etc. Par ailleurs, il y a aussi une certaine ambition dans cette série dans le sens où il n’y a pas de véritable héros. Le héros c’est Fortitude, cette ville, et aucun personnage ne semble donc plus important qu’un autre. Alors que par exemple dans une série plus classique, Morton aurait été le héros le plus logique. C’est un choix assez audacieux, de même que de nous introduire Morton dans le dernier tiers de ce premier épisode.

Finalement, Fortitude est donc une série bien plus ambitieuse que l’on pourrait le croire au premier abord. Elle fonctionne très bien pour le moment alors que ce premier épisode sait très bien ce qu’il veut et surtout ce qu’il veut nous montrer de l’univers de la série. Fortitude est donc le héros de cette série et cela a tout pour me plaire bien évidemment. Ensuite cette série se moque complètement de savoir si l’on a compris tout ce qu’elle nous présente et c’est là aussi ambitieux. La narration n’est pas faite pour que le téléspectateur comprenne puisqu’elle ne va pas dans son sens mais dans celui de l’histoire. Cela me plaît cette vision des choses et cela donne encore plus envie de revenir. Qui aurait pu croire que l’on puisse encore faire des choses originales avec des séries en partie policière.

Note : 8.5/10. En bref, un premier épisode étrange mais passionnant.

Commenter cet article

Slobo 01/02/2015 23:33

Il est tard est je suis pas aller au bout des 1H30 du pilote. Mais le début donne diablement envie.
Et puis la musique du générique est juste superbe. J'aimerais bien savoir qui la chante d'ailleurs.
Eccleston (Dr Who pour moi), comme tout les autres acteurs me semblent fermement encré dans leur rôle à revoir quand j'aurais l'occasion.

delromainzika 04/02/2015 10:48

Oui, c'est excellent :)