Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Galavant. Saison 1. Episodes 3 et 4.

13 Janvier 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Galavant

Critiques Séries : Galavant. Saison 1. Episodes 3 et 4.

Galavant // Saison 1. Episodes 3 et 4. Two Balls / Comedy Gold.


Mine de rien, le délire est tellement original qu’au fond, on se moque de tout un tas de choses quand on regarde un épisode de Galavant. Mais ce qui fait surtout plaisir à voir c’est l’auto-dérision totale du casting. Je ne pense pas que Dan Fogelman aurait pu choisir meilleur acteur que Timothy Omundson pour incarner le rôle du Roi Richard. C’est un acteur parfait qui vole tout simplement la vedette à Galavant, ce personnage sensé être le héros de la série. Je ne trouve cependant pas Galavant comme étant le personnage le plus intéressant, souvent effacé derrière tout un tas d’autres épisodes. Non pas que cela soit nécessairement un défaut mais disons que l’on aurait probablement pu apprécier que les choses soient faite différemment de ce point de vue là en tout cas. Joshua Sasse reste tout de même excellent, surtout quand il s’agit lui aussi de la déconne et de nous offrir quelques chansons bien senties une fois de plus. L’idéal dans la comédie de Dan Fogelman c’est qu’elle cherche justement à tout faire pour ne pas se prendre au sérieux. Elle nous propose donc des tas de choses à droite et à gauche, nous fait des tas de propositions humoristique aussi grotesques qu’amusantes et cela fonctionne presque à tous les coups. Je dis bien presque car forcément il y a aussi quelques faiblesses et cela se ressent en partie dans « Two Balls » alors que la série semble répéter déjà un peu les épisodes précédents.

Mais rien de bien alarmant puisque le plaisir reste malgré tout entier. Galavant est une série assez étonnante dans son ensemble mine de rien que je sais justement apprécier pour son humour, sa folie et le fait qu’elle ne se prenne jamais au sérieux. Le fait que Galavant ne satisfasse pas tout le monde me rappelle un peu ce que The Neighbors avait subit à ses débuts. En effet, l’ancienne comédie de ABC avait été affublée de pire comédie de la saison par les critiques avant même qu’elle ne débute. Finalement elle a duré 2 saisons et elle a petit à petit su réconcilier les critiques qui étaient finalement d’accord pour dire que globalement la série s’est améliorée avec le temps. Pour en revenir à cette comédie, la série cherche à développer un peu plus les personnages, son histoire et à nous donner l’impression qu’elle a réellement fait du boulot. Le King Richard est clairement mon personnage préféré dans cette aventure alors que la série n’a de cesse d’insister sur sa connerie. Cela me rappelle un peu ce que bien d’autres comédies ont déjà pu faire par le passé et notamment ces parodies de films (Big Movie et cie). Cela ne veut pas dire que pour moi Galavant est de qualité égale, bien au contraire, elle trouve le moyen d’être bien au dessus de ces parodies-ci en étant une parodie réussie.

Musicalement encore une fois les oreilles des téléspectateurs sifflotent et chantonnent. J’ai encore au fond de moi les titres qui résonnent. C’est fou mais cette série a réussi à faire quelque chose de ce point de vue là et c’est même assez surprenant dans son ensemble. Par ailleurs, le trio composé d’Isabella, Sid et notre héros Galavant manque peut-être d’un peu de punch par moment. Je trouve donc que malgré un Sid assez cocasse, un Galavant très droit laissant souvent place aux autres afin de faire rire et à un Galavant toujours au rendez-vous, la série parvient donc à faire quelque chose malgré tout. Je ne m’y attendais pas nécessairement mais finalement Galavant est une excellente comédie sur laquelle n’importe qui peut se ruer. On ne risque pas de mourir en regardant cette série sauf de rire bien entendu. Il faut aussi être assez ouvert aux incongruités et ne pas se dire que l’on va regarder une série cohérente. Elle reste aussi une série bourrée de références. En somme, Galavant représente tout ce que j’aime dans les séries complètement barrées. Elle me fait un peu penser à The Neighbors et ses épisodes musicaux complètement barrés mais aussi à d’autres trucs comme par exemple à Portlandia ou encore au Saturday Night Live qui serait bien capable de faire ce genre de chose. Mais la révélation de la série c’est clairement Timothy Omundson. Je n’ai de cesse de me rappelle son rôle dans Psych qui était déjà très bon mais là… c’est sensationnel.

Note : 7/10 et 8/10. En bref, une comédie qui continue non pas de nous surprendre mais de nous rendre complètement fou.

Commenter cet article