Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Girls. Saison 4. Episode 3. Female Author.

27 Janvier 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Girls

Critiques Séries : Girls. Saison 4. Episode 3. Female Author.

Girls // Saison 4. Episode 3. Female Author.


Le reboot connu avec la saison 4 de Girls me plaît de plus en plus. L’épisode précédent était déjà une belle ébauche de ce que la série pourrait faire dans cette saison et j’apprécie de plus en plus le nouveau terrain de jeu d’Hannah. Cette dernière évolue maintenant dans I’Iowa, un univers que l’on découvre petit à petit et qui, dans un sens n’est pas si différent que ça de New York. C’est juste moins pollué et moins bruyant, et Hannah a plus de temps à consacrer à ses écrits. Mais cet épisode pose aussi une question intéressante sur le fond de cette série. Comment Girls doit-elle s’achever ? Tous les personnages ont un destin mais finalement la série n’a jamais encore su répondre à la question du comment terminer cette histoire commencé il y a 4 saisons de ça maintenant. Hannah doit-elle devenir une écrivaine connue et reconnue et le succès qui va avec ? C’est une question simple et pourtant, on ne sait pas forcément ce qu’il faut attendre de la suite. Je pense que la conclusion la plus logique de la série voudrait qu’elle réussisse simplement en ayant mis de côté tous ses problèmes et en ayant résolu l’équation de sa propre vie. Ce n’est pas simple et pourtant, elle tente de changer et de devenir quelqu’un d’autre. Sauf qu’elle ne sait pas encore exactement la vie qu’elle veut et c’est ce qui nous permet d’avoir encore des épisodes et de voir que Girls n’est pas terminée.

Car la série se donne l’occasion de faire des choses différemment, de poser des questions de façon intelligente en attendant que les réponses tombent sous le sens. C’est en grande partie pour cela que Girls n’a de cesse d’évoluer. L’an dernier c’était une Hannah plus mature que l’on apprenait à connaître. Cette fois-ci c’est quelque chose de complètement différent puisque c’est une Hannah dans un nouvel environnement. New York est empreintée de très belles choses et quitter ce monde est presque un crève coeur à mes yeux car Hannah collait bien à l’ensemble. Sauf que c’est aussi une saison qui me prouve le contraire pour le moment. Que finalement, peu importe où est Hannah elle sera toujours intéressante. Hannah rêve de devenir une vraie écrivaine et je pense que cette saison est faite pour répondre à cette question là qu’elle se pose depuis le début de la série. Elle veut être appréciée pour ses idées et la façon dont elle apporte sa patte dans ses écrits. Elle ne veut pas devenir quelqu’un que l’on n’a pas envie de reconnaître et cela se ressent. Je me demande si au fond il y a pas énormément de Lena Dunham là dedans qui a cherché sa propre patte et qui l’a trouvé puisque la série a su être différente et intelligente dans sa vision des femmes.

Elijah à côté de ça apparaît comme une sorte de petit démon qui vient tenter continuellement Hannah. Mais c’est aussi quelqu’un qui est là pour lui apporter de la joie de vivre et de quoi relâcher la pression à tout moment. C’est donc un peu sa cocotte minute, lui permettant d’évacuer tout le stress dont elle peut faire preuve ailleurs. Elijah est le parfait binôme avec Hannah. Je n’aurais pas pu voir Marnie ou Jessa l’accompagner par exemple, cela aurait été trop étrange à mon goût mais j’ai tout de même envie qu’elles viennent lui rendre visite dans un épisode. Car Hannah est à la fois déraciné et bien dans sa peau ici dans l’Iowa. Elle retrouve sa jeunesse, celle qu’elle a vécu avec ses parents, mais sous les traits d’une femme grandi. Hannah continue de surprendre au travers de cet épisode car elle utilise sa propre historie en guise de mécanique pour se réinventer. Les quelques moments qui sortent un peu du lot sont ceux qu’elle partage avec d’autres personnages connus de la série comme Marnie par Skype ou encore avec Elijah bien évidemment. Ensuite les scènes entre Jessa et Adam dans cet épisode sont aussi étonnantes qu’excellentes. Jessy qui se fait arrêter pour avoir pisser dans la rue était quelque chose de tellement drôle mais qui tend à prouver que New York continue d’être un endroit qui influence négativement tout le monde, poussé à bout avec le stress. Adam à côté était lui aussi excellent. En duo ces deux là fonctionnent mine de rien.

Note : 8.5/10. En bref, petit à petit cette saison brille.

Commenter cet article