Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Glee. Saison 6. Episode 5.

31 Janvier 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Glee

Critiques Séries : Glee. Saison 6. Episode 5.

Glee // Saison 6. Episode 5. The Hurt Locker (Part 2).


L’épisode précédent était excellent, me rappelant les meilleurs moments de Glee (et notamment de sa seconde saison). J’étais heureux de voir que la seconde partie, également écrite par Ian Brennan, a réussi à faire quelque chose de tout aussi brillant. J’ai tout simplement adoré cette seconde partie tout aussi barrée qui n’hésite pas à se moquer d’elle-même, de sa propre structure et de la cohérence afin de nous offrir quelque chose de tout simplement brillant. On dirait que ces deux épisodes ont été écrit sous acide mais durant la seconde saison de Glee, c’était justement ce que j’adorais, de voir cette série autant s’amuser sans trop chercher à être cohérente ou bien à faire des liens sur les différents épisodes. Cette seconde partie est l’occasion pour Sue de juger les performances de nos trois groupes de personnages (Vocal Adrenaline, New Directions et les Warblers) afin d’aller aux Nationals. Cette année Glee est en mode accélérer et bien que cela soit tout de même assez incohérent par rapport à la façon dont tout cela est fait, j’adore la façon dont l’épisode utilise tout ce qu’il peut mettre en scène. J’ai notamment adoré le kidnapping de Blaine et Kurt qui faire une grosse référence à Saw. C’est pour ce genre de choses que j’aime beaucoup Glee quand elle ne cherche pas à tomber dans la pitoyable romance sans grande envergure.

Car la romance peut être une bonne chose comme nous le démontre cet épisode de Glee. La série utilise la relation entre Kurt et Blaine de façon intelligente. Ce que j’apprécie également c’est que le plan de Sue est toujours sur le droit chemin. Son but n’était pas de remettre les deux tout de suite ensemble mais simplement de faire en sorte qu’ils redeviennent amis à nouveau, tout cela pour mieux préparer par la suite la chute de tous les personnages de Glee. Sue a un plan, elle n’a pas encore prévue d’en finir et c’est forcément tout de suite bien plus intriguant. Car j’ai envie de voir ce que cela cache réellement. La série s’amuse et nous trimbale de scènes en scènes entre Rachel qui est perdue sans Kurt et qui se demande bien ce qu’elle va pouvoir faire alors qu’elle n’a pas réuni le nombre suffisant de participants aux New Directions. Grâce à Sam, Kitty et notre quaterback gay préféré vont rejoindre l’équipe et compléter le nombre manquant. C’était le bon moment pour faire revenir Kitty mais également pour permettre au quaterback d’intégrer l’équipe. Kitty est maligne et elle va même arriver à dégoter la playlist secrète qui donne à Sue des émotions (ce qui va forcément les faire gagner).

Sue - « We still have six more weeks for scheming, possibly seven, depending on network preemptions »

L’utilisation de ces chansons est malicieux, surtout par rapport aux parallèles que Glee tente de faire avec la vie de Sue (sa déception face à la défaite de Mitt Romney ou encore de John McCain, ou encore ses histoires de castings ratés pour Just Married ou presque, Scarface, et bien d’autres encore). C’est judicieux, d’autant plus que Glee n’a de cesse de créer de l’auto-dérision. J’aime beaucoup quand Sue sort que les New Directions ont une facilité étrange et déconcertante à trouver un dernier membre au dernier moment avant les compétitions ou encore le fait qu’ils ont encore tant de semaines avant la fin de la série sauf si elle est déprogrammée en cours de route. Cette seconde partie de « The Hurt Locker » ne pousse pas le bouchon aussi loin que l’épisode précédent mais j’ai tout autant apprécié cette suite que la première partie. C’est en grande partie car justement cet épisode sait rester dans la même lignée, une suite assez logique malgré toutes les incohérences dont Glee peut faire preuve.

Le but est clairement de ne pas être cohérent et seulement de s’amuser avec les personnages, leurs émotions et de nous faire rire. Je me suis retrouver sans trop le vouloir à être ému devant cet épisode, comme si moi aussi je revivais comme Sue des moments passés. Je me suis revu il y a quelques années regardant chaque nouvel épisode de Glee avec envie. Car je me souviens d’un temps où regarder un nouvel épisode de cette série était un moment délicieux. Côté musique, la setlist est plutôt efficace, entre « All Out of Love », « Father Figure » ou encore « It Must Have Been Love » pour les New Directions. Le plus réussi reste « All Out of Love » qui m’a fait verser quelques larmes. Je ne m’y attendais pas du tout mais je n’y peux rien, moi aussi j’ai un coeur tendre qui flanche à certains moments. A côté, les numéros des Warblers sur « My Sharona » et « You Spin Me Round (Like a Record) » étaient trop classique pour réellement me surprendre. Finalement, j’ai hâte de voir les prochains épisodes de Glee seulement et seulement si ils sont du même acabit que ces deux derniers.

Note : 10/10. En bref, le Glee que j’ai rêvé de retrouver cette année et qui est enfin arrivé.

Commenter cet article

Zoulou 31/01/2015 22:00

La poupée Sue me fait flipper comme c'est pas possible.

delromainzika 01/02/2015 23:21

JIGSUE :D