Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Last Man Standing. Saison 4. Home Improvment Reunion

11 Janvier 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Last Man Standing

Critiques Séries : Last Man Standing. Saison 4. Home Improvment Reunion

Last Man Standing // Saison 4. Episode 12. Helen Potts.
Dans les années 90, sur ABC également, Tim Allen était la star de Home Improvment (ou Papa Bricole en VF). Depuis 4 saisons, Last Man Standing aurait très bien pu utiliser la carte de la petite réunion avec les anciens membres du casting de sa précédente série mais ils ne l’ont pas fait jusqu’à cet épisode 12 de la saison 4. « Helen Potts » était un épisode drôle, bourré de références à une sitcom que j’ai connu bien plus jeune. Tim Taylor, le héros qu’incarnait Tim Allen dans sa sitcom était un personnage que je retrouve souvent dans Last Man Standing. Je me demande si au fond ce n’est pas en grande partie pour ça que je suis encore cette série après 4 saisons alors que globalement elle m’a prouvé au fil des années qu’elle n’était pas non plus ce que l’on peut faire de mieux dans le genre. Sauf que ce que j’aime dans Last Man Standing c’est souvent son côté un peu rustique et sa façon de faire pas toujours très droite. Disons que l’on sent assez souvent que c’est une série étrange, hors norme, qui veut sortir des cadres que l’on donne aux sitcoms classiques en multi-cam. Je ne serais pas forcément surpris qu’elle disparaisse l’année prochaine par exemple et je ne la pleurerais pas mais à chaque fois que je vois un épisode de cette comédie, je ressens une forme d’attachement.

Il est vrai que je parle très peu de Last Man Standing mais je me suis aussi rendu compte de pas mal de choses cette année. Cet épisode spécial était l’occasion pour moi de vous parler de ce que je pense d’une série qui a finalement su grandir au fil des années, transformer ce qu’elle avait de plus classique, en des atouts pour de la comédie différente. Car oui, Last Man Standing est une comédie qui a beau avoir l’air simpliste au premier abord, c’est tout le contraire quand on la regarde de plus près. L’apparition de Patricia Richardson (Jill Taylor dans Papa Bricole) et celle de Jonathan Taylor Thomas (Randy Taylor) à l’issue de l’épisode, prouve que Last Man Standing peut réellement faire des choses drôles avec des références. Car ce n’est pas non plus la série la plus référencée au monde mais pour le coup, ils se servent de la référence à Papa Bricole. Les faces à faces entre Patricia Richardson et Tim Allen sont alors savoureux et permettent de retrouver cette vieille sitcom des années 90. Il y a des piques qui sont fait à Tim Taylor au travers du personnage d’Helen Potts mais c’est ce qui rend finalement le tout si intéressant à mes yeux. C’est drôle, intelligent et j’aurais presque envie de la revoir prochainement.

Mais le traitement de la référence, notamment quand elle va jusqu’à se moquer des talents de bricoleur de son mari, on s’amuse. Car les dialogues sont drôles. Alors certes je pense que pour être complètement sensible aux références il faut connaître la série originale, Papa Bricole, mais disons que même sans ça c’est drôle. Les dialogues sont soignés et l’on sent qu’un soin a été apporté afin de ne pas nous donner l’impression que finalement Last Man Standing a voulu utiliser ces deux guests pour le plaisir de faire venir des téléspectateurs. Non, c’est beaucoup plus que ça car la série surprend réellement dans le bon sens du terme. En nous offrant un tel épisode, cela pourrait être l’occasion aussi pour moi de peut-être venir vous parler de Last Man Standing un peu plus souvent si le coeur m’en dit (en dehors de mes bilans saisonniers). Car globalement dans cette série confortable, on s’installe, on passe un bon moment et puis l’on rit, parfois. Il est vrai que l’on ne rit pas tout le temps mais je suis assez difficile à faire rire quand je regarde des comédies de toute façon. Car à force d’en regarder je connais tous les trucs et du coup, l’issue est assez logique, un peu trop même.

Note : 7/10. En bref, réunion Papa Bricole réussie.

Commenter cet article