Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Looking. Saison 2. Episode 1. Looking for the Promised Land.

14 Janvier 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Looking

Critiques Séries : Looking. Saison 2. Episode 1. Looking for the Promised Land.

Looking // Saison 2. Episode 1. Looking for the Promised Land.


Après une première saison touchante, mignonne mais aussi rugueuse, Looking était de retour cette année pour de nouveaux épisodes. J’avais hâte de découvrir cette nouvelle salve d’épisodes en grande partie car la série a une vision de l’homosexualité moderne et intelligente. Pour le retour de Looking, la série ne nous réintroduit pas dans la vie de nos personnages à San Francisco. On envoie alors nos trois amis préférés pour de nouvelles aventures qui avaient un arrière goût de désuétude mais également de L’inconnu du Lac. Derrière tout ce qui se passe dans cet épisode, on n’a plus nécessairement l’impression de voir l’homosexualité moderne des années 2015. Et pourtant… bien que je n’ai pas nécessairement envie de parler de moi et de vous étaler ma vie privée, il y a des choses dans cet épisode que j’ai déjà personnellement vécu. Non, je ne me suis jamais drogué (et cela n’arrivera jamais) mais je me suis reconnu dans d’autres choses. L’épisode débute dans un premier temps avec la rehab d’Agustin. L’épisode prend son temps avec ses intrigues, développant encore une fois la vie de ces personnages de façon assez intelligente dans son ensemble et toute cette petite escapade en pleine forêt permet de restaurer l’esprit d’Agustin et de nous redonner le goût de la vie tout simplement.

La première partie de l’épisode est d’une grande réussite et je dois avouer que j’ai hâte de voir la suite car finalement cet épisode a beau ne pas être la définition de la saison, il parvient surtout à nous dire dans quelle direction elle va réellement aller. Il y a des dialogues crus, des séquences assez crus mais justement, j’aime cette liberté d’expression autour de l’homosexualité. Looking ne cherche pas à entrer dans un rang ou bien à faire plaisir à la bien pensance. Looking est donc une série où l’on peut dire « That would be a great tree to get fucked against. ». C’est aussi une série où l’on peut voir Patrick se faire sodomiser contre cet arbre et prendre du plaisir. Ce n’est pas une série qui cherche à parler de sexualité différemment que l’on ne pourrait le faire avec l’hétérosexualité. Après tout, dans combien de séries a t-on déjà vu des couples hétérosexuels coucher dans une forêt. C’est quelque chose qui arrive donc pourquoi pas dans Looking. Il n’y a pas de stigmatisation de l’homosexualité dans cette série et c’est aussi l’une de ses forces. L’une des choses les plus importantes de cet épisode c’est probablement Patrick et Kevin et la relation qu’ils entretiennent. Elle est presque ambiguë dans le sens où ni l’un ni l’autre ne semble mettre de mot sur ce qu’ils vivent. Sont-ils ensemble ou non, telle est la question.

Patrick ne peut s’arrêter de coucher avec Kevin et il se veut pour ça. Je trouve tout de même l’idée assez cocasse mais cela permet de démontrer encore une fois que Patrick a de vrais problèmes avec lui-même. Mais la série s’amuse et je pense que c’est ce qu’il faut surtout retenir. La légèreté qu’il y a derrière fonctionne très bien et permet de passer un agréable moment. Dom et Lynn ont de leur côté une relation assez ouverture. La façon dont ces deux là vivent leur relation est aussi l’une des symptomatiques de l’homosexualité et du fait que finalement le couple n’est pas quelqu’un qui semble être si important que ça. Mais j’aime bien aussi le rapport que Looking peut avoir avec le SIDA. On voit clairement Kevin déchirer l’emballage d’un préservatif et comprendre qu’il l’enfile lorsqu’il va pénétrer Patrick dans les bois. C’est un geste important et un vrai message alors que le « bareback » se démocratise de plus en plus dans un monde où le SIDA existe encore. Mais le SIDA reste quelque chose dont tout le monde peut avoir peur alors que j’ai récemment lu le récit d’une jeune femme atteinte du VIH à 20 ans. Agustin de son côté tente de se remettre de la fin de la saison précédente. Je dois avouer que le résultat est assez intelligent et que Looking prouve encore une fois qu’elle sait dans quelle direction elle veut aller mais elle veut surtout prendre son temps.

Note : 8.5/10. En bref, retour réussi pour Looking.

Commenter cet article

Quentin 14/01/2015 18:12

De même, je trouve qu'elle reste assez réaliste comme série. Le passage où tout le monde danse sur du Sister Edge devenant même un des mes favoris de toute la série pour l'instant. :)

Bob 14/01/2015 15:58

J'ai aussi beaucoup apprécier se retour. Ce fut une petite surprise vu que je ne m'attendais pas forcément à ça, mais tant mieux. Pour ce qui est du côté réaliste, il est bien présent, ça ma rappelait des bons moments d'ailleurs. Vivement le prochain !

Hâte de découvrir aussi Banana & Cucumber le 22 Janv. (Channel4/E4)