Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Looking. Saison 2. Episode 2. Looking for Results.

20 Janvier 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Looking

Critiques Séries : Looking. Saison 2. Episode 2. Looking for Results.

Looking // Saison 2. Episode 2. Looking for Results.


Looking est une série en laquelle je me retrouve par moment et certains personnages font des choses que j’ai déjà pu vivre par le passé. Cet épisode est une vraie pépite, probablement l’un des meilleurs épisodes de Looking (voire même le meilleur) alors qu’il nous plonge dans la journée trépidante mais pas forcément amusante de Patrick Murray. Ce dernier est en train de tomber dans une spirale infernale au travers de sa relation avec Kevin qui ne semble aller nulle part pour le moment et pensant qu’il a le SIDA simplement car il a un mauvais karma. Si je me suis retrouvé dans cet épisode c’est car je suis me retrouve dans la peau de Patrick dans ma vie plusieurs fois et notamment l’année dernière pour prendre l’exemple le plus récent. Moi aussi j’ai eu une relation qu’il m’était difficile de définir. On ne sortait pas vraiment ensemble et pourtant on avait entre nous la complicité que peut avoir un véritable couple. Du coup, je me suis demandé ce que je devais faire, en parler avec lui ou bien me taire et laisser faire les choses. Si le chemin qu’à suivi mon histoire par la suite est assez différent de ce qui se passe dans cet épisode de Looking, j’ai appris quelque chose à ce moment là que Patrick a probablement lui aussi appris au travers de cet épisode : il ne faut pas avoir peur et se poser des questions. Il faut simplement laisser au temps … le temps.

Car c’est avec du temps que l’on construit des choses. Ma nature un peu impatiente a fait que je n’ai pas eu le courage d’attendre et j’ai eu envie d’en avoir le coeur net ce qui a fait fuir le garçon pendant que moi, qui pensait être en couple, ait probablement pris l’une des plus grosses douches froides de ma vie. Car ce genre de choses, cela fait terriblement mal. Surtout quand on est avec ce garçon depuis plusieurs mois et qu’à côté on s’est finalement interdit de voir d’autres garçons qui semblaient être intéressés. Quoi qu’il en soit, j’ai aussi vécu ce que Patrick vit avec le SIDA. Je sais que je ne suis probablement pas le garçon le plus malheureux qu’il soit et pourtant, j’ai souvent tendance à penser que je n’ai pas le droit au bonheur simplement pour une question de karma et par dessus tout, qu’en prenant un minuscule risque, j’aurais pu attraper le SIDA par inadvertance. Cela serait bien évidemment terrible que d’attendre le SIDA simplement car l’on a un mauvais karma mais je me fais des frayeurs avec ce genre de choses. Je suis même bien souvent dans l’incapacité d’en parler à qui que ce soit et surtout de faire le bilan de moi-même et de me forcer à aller faire un test.

Car oui, j’ai aussi vécu ce que Patrick a vécu au centre de dépistage. Il a menti sur son formulaire, comme moi j’ai déjà pu mentir à l’infirmière qui était là simplement pour me rassurer. J’aurais dû lui faire confiance comme Patrick a pu tenter de faire confiance à cet infirmier. L’aventure de Patrick dans cet épisode m’a énormément touché, en grande partie car c’est finalement un épisode qui aurait très bien pu raconter une partie de ma vie (même si je suis beaucoup plus jeune que Patrick). Cet épisode se découpe également de façon assez intelligente alors que l’on passe d’un après-midi à l’après-midi du lendemain avec tout un tas de rencontres qui vont forcément avoir leurs conséquences. Patrick va par ailleurs retomber sur son ex qui à mon sens manque un peu à la série. Il est temps pour lui de revenir sur le devant de la scène et de prendre la place qu’il mérite depuis son introduction l’an dernier. Mais bon, Looking ne veut probablement pas trop en faire non plus. Puis il y a la relation entre Kevin et Patrick, qui prend un nouveau tournant. J’aime bien le fait que les deux n’aient pas du tout la même vision des choses, en grande partie car cela donne de belle scènes de face à face entre les deux personnages.

Michael Lannan, le créateur de Looking, a su faire quelque chose de sa série que je n’aurais probablement jamais imaginé. Il est loin des clichés d’une Queer as Folk qui s’inscrivait finalement dans une dimension presque extrême de l’homosexualité (et cela m’a permis d’évoluer cette série et de comprendre pas mal de choses d’ailleurs bien que je préfère la vision adulte et intelligente de Looking). Cet épisode se détache donc en grande partie des autres personnages et donc de Dom et Agustin. Il n’y a pas forcément grand chose à raconter non plus sur ces deux là pendant ce temps et c’est donc assez logique de voir Patrick sur le devant de la scène. Surtout car Patrick a réellement quelque chose d’important à nous dire. C’est un très bel épisode qui ne veut pas instrumentaliser quoi que ce soit et qui nous présente finalement l’homosexualité toujours avec un regard si aiguisé.

Note : 10/10. En bref, magnifique.

Commenter cet article

4evaheroesf 21/01/2015 17:48

La relation entre Patrick et Kevin est mignonne, mais les voir se raccrocher aux branches comme ils peuvent, c'est affligeant et ça rappelle la saison 1...
Quand à Agustin, il continue de s'enfoncer au lieu d'essayer de remonter...
Comme d'hab, c'est Dom qui a l'air de s'en sortir.
Et j'ai adoré la danse de Kevin !

Bilan : bon épisode.

Julien 21/01/2015 00:23

Très personnelle cette critique dis donc :)

Quentin 20/01/2015 20:23

Personnellement, je l'ai trouvé assez moyen. J'avais oublié le poulet Pili-pili et à quel point c'était chiant à mourir. L'errance d'Augustin qui était sympa mais j'ai l'impression que ce perso va retomber dans ses travers donc ça tourne un peu en rond. Et Patrick m'a un peu saoulé avec son histoire à la doctissimo. Ce que j'ai bien aimé c'est le perso de Doris et la tension qui s'installait dans la scène du bar et aussi l'évolution touchante du couple Patrick et Kevin, sinon bof bof. Contrairement à l'épisode dernier qui était génial... En fait, j'ai l'impression que les persos doivent être ensemble pour devenir intéressants sinon ils manquent de profondeur... Mais je reste attaché à cette série.

Thomas 20/01/2015 20:20

On attrape pas le sida mais le vih :p

delromainzika 21/01/2015 00:20

C'est du chipotage.