Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : No Limit. Saison 3. Episodes 3 et 4.

17 Janvier 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #No Limit

Critiques Séries : No Limit. Saison 3. Episodes 3 et 4.

No Limit // Saison 3. Episodes 3 et 4. Episode Trois / Episode Quatre.


Cette saison est clairement portée sous le signe de la relation entre Vincent et son père Claude. D’une part du point de vue de Vincent qui a besoin d’une greffe de foie de la part de son père et d’autre part du point de vue de Claude qui a besoin de l’aide de son fils pour se sortir d’une sale situation dans laquelle il s’est fourrée à cause de son fils bien évidemment. Ces deux épisodes parviennent à nous raconter une partie de l’histoire de façon très bien chroniquée, sans laisser de temps morts entre les scènes et les situations des personnages. L’action se veut alors omniprésente et nous allons partir plus ou moins dans divers coins de l’Europe afin de venir à bout de cette situation. Cela me fait penser que No Limit est diffusée en frontal face à Le Transporteur la série. Les deux séries partagent finalement des points communs, encore plus en cette seconde saison pour la série de M6 dans le sens où la qualité est un peu plus au rendez-vous et devient l’égale d’une saison 3 moyennement surprenante de No Limit. Car oui, je suis tout de même assez déçu du résultat, en grande partie car finalement cette série ne sait pas vraiment dans quelle direction aller ou bien ne sait pas forcément le ton qu’elle doit donner pour engager la suite. Cela ne veut pas dire qu’elle rame pour trouver des idées pour autant.

Car rapidement les intrigues se mettent en place sauf que tout évolue de façon un peu trop facile à mon goût ce qui ne permet donc pas vraiment de creuser les relations entre les personnages. S’il y a une alchimie naturelle entre Vincent Elbaz et Patrick Chesnais, ce n’est pas forcément ce que l’on ressent dans le scénario de No Limit. La série ne sait pas vraiment comment créer l’alchimie père/fils et se repose donc sur le jeu des acteurs qui pour le coup relève réellement le niveau. Il y a là quelques bouillants tempéraments tout de même dont un héros dopé aux amphétamines et quelques gros méchants russes à l’humour polaire. Dans l’épisode 3.03, au moment de retrouver Lola pour la visite de son appartement, Claude est enlevé ce qui va emmener Vincent sur plusieurs pistes à suivre. Il est par la suite emmené au consulat russe pour quelques moments plutôt bien ficelés. Mais ce n’est pas suffisant sur un épisode de 52 minutes d’avoir quelques moments et seulement quelques, bien ficelés. Claude est cependant l’otage parfait pour ce genre de situation. Après tout No Limit a beau être une série policière c’est aussi une série légère avec une belle petite touche d’humour noir qui lui va à ravir. Ce n’est pas toujours réussi mais Patrick Chesnais se prête plutôt bien à l’exercice.

Cela permet de ne pas se retrouver avec que des situations qui sont là pour plomber l’ambiance ce qui est en somme assez appréciable à mon humble avis. Maintenant dans le Caucase cette semaine, l’épisode 3.04 nous offre de quelques situations qui, sans grands effets de mise en scène permettent surtout de voir que l’on n’est pas dans une série qui a envie de rester cloîtrée à Marseille. On tente donc de nous sortir un peu des sentiers battus même si pour le coup, cela ne se ressent pas totalement non plus. Je me demande même si je n’ai pas préféré l’épisode 3.03 alors que le suivant était tout de même assez réussi lui aussi dans son ensemble. C’est en tout cas comme ça que je le ressens, tout simplement. Cachés dans un conteneur d’oeuvre d’art, Vincent, Claude et la jeune Zoe sont envoyés en Tchétchénie. Le changement de décor est assez radical mais aussi terriblemetn efficace. Si tout ce qui se passe durant le transport manque cruellement d’énergie, cela permet surtout de resserrer un peu les liens entre le père et le fils, ce dont No Limit manquait clairement cette année enfin surtout pour rendre la fin de l’épisode avec la greffe plus logique et surtout intelligente. No Limit nous prouve donc qu’elle est excellente quand elle le veut mais médiocre aussi.

Note : 5.5/10 et 5/10. En bref, une saison qui a un peu de mal.

Commenter cet article