Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Person of Interest. Saison 4. Episode 12.

14 Janvier 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Person of Interest

Critiques Séries : Person of Interest. Saison 4. Episode 12.

Person of Interest // Saison 4. Episode 12. Control-Alt-Delete.


Je dois avouer que ce début d’épisode prouve à quel point Person of Interest est en avance sur son temps. Avec quelque chose de cet acabit là, on aurait probablement pu sauver la France, vous ne pensez pas ou bien alors nous n’aurions pas assister à cette France unie dans le deuil et l’envie de crier haut et fort tout ce que l’on pense. Depuis les attentats contre Charlie Hebdo je pense que Person of Interest a justement sa place dans le monde des séries d’anticipation réellement efficaces et elle nous le prouve une fois de plus avec cet épisode. La mort de Shaw dans l’épisode précédent ne se devait pas d’accaparer l’épisode et le temps que l’on peut donner à ce personnage maintenant décédé. Non, le but est d’aller de l’avant et c’est en grande partie pour cela que cet épisode se décide de se concentrer sur Control. Suis-je le seul à penser que Control manquait peut-être un peu à ce début de saison. Je ne sais pas mais en tout cas cet épisode va en faire une utilisation importante et judicieuse. Elle doit dans un premier temps décidé s’il faut éliminer ou non un potentiel futur terroriste qui serait à l’origine d’un virus si destructeur qu’il pourrait changer complètement la face du monde. Cependant, cet épisode pose une autre question avant celle du combat contre le terrorisme (qui aurait été une chose efficace pour mercredi dernier je suppose).

En effet, cet épisode pose avant tout la question de la légitimité de Samaritan. Ce dernier a ses proies, ses cibles, sauf que finalement Control devrait accepter de tuer n’importe qui sous le couvert qu’il s’agit de quelqu’un de menaçant. On sait surtout que le terrorisme qui est vécu dans cet épisode ce n’est pas contre une institution en tant que tel mais bel et bien Samaritan lui-même et les dangers que l’on encoure à cause de la technologie. L’introduction de l’épisode ou plutôt ce moment « résumé » n’est pas prononcé par Finch pour la première fois depuis un sacré bout de temps et c’est Control qui se charge du petit speech. Assez cocasse de la retrouver là mais cela donne aussi le ton de cet épisode. Le héros dans Person of Interest cette semaine ce n’est pas Finch mais bel et bien Control. La façon dont la série met en abîme le personnage m’a tout simplement bluffé voire même fasciné. Je ne m’attendais pas nécessairement à ce que cela soit fait de cette façon mais c’est tout de même assez excitant (et pendant ce temps la série met de côté un personnage comme Elias ont l’intrigue lancée cette année semblait avoir énormément de potentiel mais apparemment ce sera sur la longueur que l’on verra les conséquences, tout simplement).

J’apprécie aussi de voir que Samaritan ait trahi Control et que cette dernière soit la dernière personne que l’on ait envie de froisser dans ce monde. Elle est capable de tout, surtout quand il s’agit d’avoir des informations et d’aller au bout de ce qu’elle peut avoir envie de savoir. L’équipe de la Machine pourrait donc trouver en l’ennemi de son ennemi une sorte de nouvel allié qui à mon sens pourrait faire énormément de bien à Person of Interest. La série a besoin de nouvelles têtes récurrentes maintenant que Shaw est partie et je dois avouer que c’est merveilleux de voir quelque chose de cet acabit là. Car la série prend encore une fois le temps de développer les intrigues, les personnages, et de nous plonger petit à petit dans ce qui semble être une guerre entre l’Homme et la technologie. Une bataille qui se joue de manière souterraine, sans que l’on ne puisse en entrevoir grand chose non en tant qu’êtres humains qui n’ont pas accès à la Machine (en tout cas en apparence puisque l’on a pu voir l’histoire du crash boursier dans « The Cold War » qui était déjà une bonne introduction à ce que l’on peut justement voir de cette bataille qui se joue dans notre dos). Je pense aussi que le but de cet épisode est de nous démontrer combien Control n’est finalement pas du tout au contrôle.

Elle ne maîtrise rien du tout alors que l’on aurait très bien pu croire au premier abord qu’elle maitrisait justement Samaritan et ses actions. L’issue de cet épisode est tout de même assez tragique alors que la mort de Shaw remonte à la surface et nous laisse imaginer un scénario complètement différent. Bien entendu que Root est très touchée par la mort de Shaw, beaucoup plus que les autres (même si cela n’enlève en rien le fait que tout le monde est en deuil). Mais Reese aussi ressent cette disparition même si ce n’est pas aussi important pour lui que Carter l’an dernier.

Note : 10/10. En bref, brillant.

Commenter cet article

akita 28/01/2015 01:50

http://mobile.lemonde.fr/pixels/article/2015/01/26/le-conseil-de-l-europe-livre-un-rapport-tres-critique-sur-les-pratiques-de-la-nsa_4563851_4408996.html

Voici un article sorti récemment, beaucoup de similitudes avec la fiction, ça fait peur :

On assiste, selon lui, à l'émergence d'un « gigantesque complexe industriel de la surveillance » qui menace « le caractère libre et ouvert de nos sociétés. […] L'emballement de cette machine de surveillance est dû au fait que les dirigeants politiques ont perdu le contrôle des activités des services de renseignement. »

delromainzika 01/02/2015 23:17

Merci pour cet article, effectivement c'est flippant

Tseyla 15/01/2015 15:05

L'actrice qui joue Sameen ayant fait part de son intention de prendre 2 ans loin des studios pour élever ses enfants (elle est actuellement enceinte de jumeaux), j'espère également que les scénaristes vont laisser planer le doute sur sa mort, car on ne sait jamais, elle peut changer d'avis et à ce moment-là ce serait bien de la revoir dans la série! :)

hugant 15/01/2015 19:08

Ah d'accord! Je ne savais pas ça, merci ;)

hugant 14/01/2015 22:19

"Maintenant que Shaw est partie"?? Je te trouve bien pessimiste! Si ils en reparlent en nous donnant l'espoir qu'elle puisse être vivant, c'est sans doute vrai tu ne penses pas?