Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Resurrection. Saison 2. Episodes 10 et 11.

14 Janvier 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Resurrection

Critiques Séries : Resurrection. Saison 2. Episodes 10 et 11.

Resurrection // Saison 2. Episodes 10 et 11. Prophecy / True Believer.


Je pense que le plus gros problème de Resurrection c’est d’être une série avec une idée intéressante qu’elle ne sait pas du tout utiliser. « Prophecy » m’a permis de me rendre compte encore une fois à quel point cette série est un véritable gâchis. Les habitants d’Arcadia sont à la recherche de Jacob après qu’une tempête ait plongé la ville dans le noir. L’ouverture de l’épisode était si intéressante que forcément, j’avais hâte de voir la suite. Sauf que voilà, l’épisode n’utilise pas du tout le potentiel de la série et une fois de plus on se retrouve donc avec ce que Resurrection peut faire de plus médiocre. La relation entre Margaret et son petit fils Jacob est assez touchante dans son ensemble mais une fois de plus, Resurrection prend son temps pour parler de futilités inintéressantes au possible à côté. C’est assez sympathique de voir un côté vulnérable de Margaret alors que l’on a eu de cesse de voir ce personnage comme une sorte de roc que l’on ne pouvait pas bouger. Mais s’il est plaisant de voir la série faire des efforts, le reste de l’épisode était une vraie coquille vide car la recherche pour Jacob ne fonctionne tout simplement pas comme elle aurait dû fonctionner et l’on se retrouve avec des idées qui finalement manquent cruellement d’énergie. La disparition de Jacob était une très bonne idée, un choix éditorial pour la série que je ne peux pas remettre en cause.

Sauf que quand on est une série comme Resurrection, on ne peut pas faire les choses bien apparemment et c’est bien dommage. Au delà de ce qui se passe avec Margaret qui m’a donc beaucoup plu car cette série a toujours su gérer les bons sentiments et l’aspect émotionnellement fort de certain de ses moments, le reste n’a pas de grand intérêt. Je pense par exemple à James qui pourrait être le nouveau méchant de l’aventure sauf que rapidement les choses prennent une forme un peu trop facile et l’épisode n’en devient donc que plus ennuyeux. Sans parler de Jenny qui a probablement tout ce qu’il faut pour devenir l’un des personnages les plus ennuyeux de toute la saison. Je ne sais pas du tout où est-ce que cherche à nous conduire la série pour la dernière salve d’épisodes de la saison mais pour le moment, on ne peut pas dire que les mystères fonctionnent réellement. James est peut-être celui qui m’intéresse le plus pour le mystère qu’il impose mais dans l’épisode suivant, les choses prennent finalement une forme un peu trop simpliste et l’on découvre que tout ce que l’on avait pu voir dans « Prophecy » sont finalement assez prévisibles. C’était un épisode qui cherchait donc à ouvrir la série, à lui donner l’occasion de faire autre chose.

On avait presque l’impression de voir un season premiere, plaçant de nouvelles intrigues au milieu de l’épisode sauf que voilà ce n’est pas ce que l’on veut voir maintenant quand la plupart des intrigues de la saison 2 n’ont toujours pas trouvé de conclusion et que la mythologie de la série a déjà suffisamment de choses à faire plutôt que de brasser autant le vent. Dans « True Believer » les choses sont tout de même plus intéressantes et une fois de plus en grande partie grâce aux scènes émouvantes. La fin de l’épisode était probablement l’un des moments les plus émouvants que la série ait pu faire depuis ses débuts. En effet, Lucille l’a tout simplement permis de fondre en larmes devant un épisode de Resurrection alors que ce n’était pas dit. Forcément que l’on ne pouvait pas s’attendre à la vraie mort d’Henry. Ce dernier se devait de revenir et si je suis presque déçu qu’il revienne à la fin de l’épisode, j’ai tout de même adoré la façon dont Resurrection cherche justement à nous le révérer. Lucille est probablement l’un de mes personnages préférés dans la série et je ne m’en étais pas forcément rendu compte.

Il faut avouer que Frances Fisher est tout simplement parfaite dans ce rôle de femme et mère pleine d’amour à donner. Sans compter que cela colle parfaitement dans l’univers d’une série comme celle-ci. Je pense que cet épisode est probablement l’un des plus fins que la série ait pu nous offrir. Il était beau, touchant comme tout et différent de ce que l’on avait l’occasion de voir dans la série depuis quelques temps. Je trouvais d’ailleurs dommage qu’ils n’osent pas pousser un peu plus les angles que Resurrection a toujours réussi à polir sauf que voilà, c’est cet épisode qui fait les choses de façon merveilleuse, tout simplement.

Note : 2/10 et 7.5/10. En bref, des antithèses dans la même série.

Commenter cet article