Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Supernatural. Saison 10. Episodes 5 et 6.

5 Janvier 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Supernatural

Critiques Séries : Supernatural. Saison 10. Episodes 5 et 6.

Supernatural // Saison 10. Episodes 5 et 6. Fan Fiction / Ask Jeeves.


Dans des registres complètement différents, nous avons parmi les meilleurs épisodes de Supernatural depuis un bout de temps. Pour ce qui est de « Fan Fiction » c’est le 200ème épisode de la série. Il fallait marquer le coup et pour le faire, la série utilise alors sa tactique vieille comme la série : celle de Supernatural dans Supernatural. Sauf que cette fois-ci ce n’est pas l’auteur que l’on va rencontrer (même si ce dernier est visible à la fin de l’épisode en guise de clin d’oeil) mais une bande de lycéennes qui tentent de faire de l’histoire de Supernatural une comédie musicale. Forcément, il va y avoir du surnaturel au menu de cette soirée mais c’était tout de même brillant dans son ensemble en grande partie grâce à la relecture de l’histoire de Sam et Dean en version comédie musicale qui fonctionne à merveille. Le 200ème épisode c’est aussi un évènement que de moins en moins de séries voient passer alors que c’était plus ou moins monnaie courante fût un temps. Mais je pense sincèrement que ce n’est pas facile de marquer le coup non plus mais ce que l’on peut dire c’est que Supernatural s’en est très bien sortie avec un épisode original, brillant et soigné du début à la fin. J’ai toujours adoré les séries avec un épisode musical et même si Supernatural n’embrasse pas cela de façon complète, la comédie musicale sur la série dans la série c’est probablement la meilleure idée qu’ils pouvaient avoir.

Surtout que cela permet d’ajouter le point de vue d’autres gens sur l’histoire de Sam et Dean, sur la véracité de cette intrigue mais également sur ce que cela peut réellement apporter à Supernatural. Au fond cela n’apporte rien du tout à la mythologie de la série mais c’est simplement là pour nous raconter que la série n’a pas peur et qu’au contraire, elle adore nous offrir des choses qui sont à la limite de la réalité (pour la réalité de Supernatural). La fiction meta a de toute façon toujours fait son effet dans cette série et je ne pouvais donc pas demander mieux de sa part, tout simplement. Les multiples clin d’oeil fait aux fans sont eux aussi là pour servir des fans qui ont envie d’être surpris par une saison qui est pour le moment assez décevante dans son ensemble (en tout cas pour son fil rouge qui manque cruellement de forces). Cet épisode arrive à point nommé. Il m’a tellement surpris dans tous les sens du terme que je ne sais même plus quoi penser de ce que j’ai pu voir dans les 4 premiers épisodes de la saison qui, à côté, sont tout simplement mauvais ou bien fade. Cet épisode semble avoir été plus ou moins inspiré par le film Stage Fright, un film d’horreur musical qui se déroule dans le domaine de la comédie musicale, un peu comme cet épisode de Supernatural.

Je ne sais pas si le scénariste a voulu faire une référence à ce film mais il lui ressemble tout de même énormément. Quoi qu’il en soit, les références aux aventures de Sam et Dean sont là et nous rappellent encore un peu plus à quel point Supernatural est une série qui sait très bien entretenir sa relation avec ses propres fans. Ce n’est pas le premier épisode meta (on a eu les épisodes avec l’écrivain mais aussi d’autres épisodes du genre comme celui de la sitcom dans la saison 6, etc.). Chaque année on a un épisode de ce genre là qui crève généralement l’écran. Pour le coup, celui-ci est à ranger à côté de l’épisode sitcom de la saison 6 qui est probablement mon épisode meta préféré de Supernatural jusqu’à présent. On baigne également dans l’auto-dérision en plus d’être plongé au milieu des forces horrifiques de cette série. C’est aussi l’occasion pour la série de faire un bilan de Sam et Dean, de la fameuse route qu’ils ont parcouru jusqu’à maintenant. C’est un épisode qui grignote donc dans la mythologie de la série pour faire des références et ce même si globalement ce n’est qu’un épisode indépendant qui n’aura pas de répercussions sur la suite sauf peut-être sur la relation des deux héros.

Et je crois que c’est ce qu’il faut retenir avant toute chose. C’est aussi une façon comme une autre de rappeler pourquoi Supernatural est une série aussi réussie et pourquoi elle parvient encore à nous surprendre même 10 saisons plus tard. L’un des meilleurs moments à mes yeux est probablement la reprise de Carry On Wayward Son par notre groupe de lycéennes. Une reprise si touchante qu’elle m’a fait verser quelques larmes. Je n’en ai pas honte. C’en suit « Ask Jeeves », encore un épisode de la semaine qui s’éloigne de la mythologie de la saison pour nous proposer quelque chose d’original que la série a déjà pu apprécier par le passé. Cet épisode était une façon comme une autre de faire une grosse référence au Cluedo ou encore aux Dix Petits Nègres d’Agatha Christie. Si vous me connaissez un peu, vous avez à quel point ce genre d’intrigues c’est ma madeleine de Proust à moi. Bien que l’épisode soit très imparfait, qu’il n’utilise pas toujours très bien l’univers pourtant si riche qu’il développe, j’ai passé un très bon moment. Je n’ai même pas ressenti d’après « Fan Fiction » alors que justement, après un aussi bon épisode que ce précédent, on aurait pu s’attendre à un vrai changement d’air, un retour à la routine la plus désolante.

Bien que l’on retrouve toujours la routine de la série, on a abandonné une bonne partie des problèmes de la saison dans cet épisode. Je pense à Crawley et puis à l’histoire de Castiel et Hannah (même si pour le coup, cette histoire est une histoire que j’apprécie pour le moment) qui sont occultés de cet épisode une fois de plus. Sam et Dean sont donc au centre même de l’aventure, une façon comme une autre de rappeler qui sont les vrais héros de la série et surtout pour quoi ils sont là. Ils vont se retrouver dans une grande maison appartenant à une riche famille en deuil. Ils sont surtout là pour prendre la parce de Bobby qui faisait parti d’un testament. Forcément, tout va s’enchaîner très rapidement quand les membres de la famille et le majordome semblent tous cacher quelque chose et qu’ils commencent à mourir tous les uns après les autres sans que l’on ne sache réellement par quel point et par quelle logique. On a donc un concept déjà usé par énormément de séries que l’on retrouve une fois de plus et cette fois-ci dans Supernatural. Sauf que Supernatural n’est pas une série comme les autres et elle tente justement de se renouveler constamment et de proposer des intrigues inspirées de façon différentes.

Ce n’est pas la première fois qu’elle se la joue Cluedo/Agatha Christie mais cela faisait longtemps qu’elle en l’avait pas fait. L’épisode n’oublie pas non plus l’humour assez fin. J’aime beaucoup la façon dont chacun des personnages a son petit truc humoristique qui le rend peut-être un peu plus sympathique que l’autre. Ce n’est pas le meilleur épisode de la série, ni même la meilleure idée d’intrigue de la semaine, mais le tout est divertissant et si efficace que l’on ne voit pas le temps passer.

Note : 10/10 et 8.5/10. En bref, on retrouve ici le Supernatural amusant et divertissant que j’aime.

Commenter cet article