Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Americans. Saison 3. Episode 1. EST Men.

30 Janvier 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Americans

Critiques Séries : The Americans. Saison 3. Episode 1. EST Men.

The Americans // Saison 3. Episode 1. EST Men.


La saison 2 faisait partie de mes saisons préférées de la saison précédente, toutes séries confondues. Vous pouvez donc comprendre que j’avais hâte de découvrir cette saison 3 et les aventures de la famille Jennings. Dans ce premier épisode on veut avant tout nous remontrer que Elizabeth et Philip Jennings ne sont tout simplement pas invincibles et qu’ils peuvent être battus à tout moment. L’ouverture de cet épisode était tout de même brillante, permettant de mettre Liz en danger plus que jamais. Elle a failli se faire attraper mais elle a été suffisamment maligne grâce à l’entraînement qu’elle a pu suivre. Mais l’autre atout de cet épisode c’est de parvenir à mettre en avant tout un tas d’autres choses comme l’inévitable moment où Paige intéresse de plus en plus le gouvernement russe afin de la transformer en un tout nouvel agent. Les Jennings sont imparfaits aussi bien en tant que couple, qu’en tant que parents ou bien qu’agent sous couverture du KGB. Pourquoi ? Tout simplement car ils sont humains et qu’ils ont besoin de sauver leur propre vie mais aussi celle de leurs propres enfants. L’idée d’introduction Paige dans le KGB est une bonne idée qui avait permis de conclure la saison de façon particulièrement jouissive.

Gabriel, incarné par Frank Langella (The Box) colle parfaitement au rôle que la série lui offre. J’ai adoré Gabriel car en plus d’être une nouvelle tête c’est une tête très importante pour la suite des évènements de la saison. La série se sert de lui comme d’un objet scénaristique important. Il représente finalement tout ce que Liz et Phil peuvent apprécier mais aussi dont ils peuvent avoir peur. Elever des enfants quand on travaille pour KGB ce n’est pas une bonne chose, surtout en temps de Guerre Froide et c’est ce que l’on voit avec cet épisode. La façon dont la série traite de la Guerre Froide me fascine toujours autant car il y a une vraie ambiance que The Americans a réussi à rendre globale. On n’a pas l’impression que la série est réduite à notre petite famille de la banlieue de Washington. Non, on voit pertinemment qu’il y a beaucoup plus là dedans. La série développe il faut dire ses personnages au travers d’un univers de plus en plus riche. Lors de la première saison on a voulu se concentrer sur les deux Jennings puis la saison 2 a fait évoluer la situation avec Oleg et Nina, développant le côté russe sur le territoire américain avec énormément de caractère.

Cette saison 3 semble encore une fois aller dans ce sens, créant au travers de nouveaux personnages (je pense bien entendu à Gabriel) de nouvelles façons de voir les choses, comme si finalement cette Guerre Froide ne pouvait pas trouver de conclusion. Stan de son côté reste le pire agent du FBI qu’il existe. Le pauvre il n’a pas de chance, il a perdu sa femme, s’est retrouvé dans les bras d’une femme qui ne l’aimait pas vraiment et maintenant n’a de cesse de tenter d’être à la hauteur de son boulot mais ne parvient jamais à l’être réellement. Il n’y a pas beaucoup d’action dans cet épisode et pourtant, il y a énormément de scènes trépidantes. Cela est en grande partie du au rythme de l’épisode qui n’a de cesse de se renouveler et de nous faire des propositions nouvelles. Entre les Jennings et les menaces sous lesquelles ils sont, je me demande bien ce que le visage découvert de Liz pourrait créer d’ici la fin de la saison. Il y a un danger imminent qui arrive mais quand est-ce que cela va réellement se voir ? Telle est la question. Stan reste cependant un excellent personnage. Il a beau être perdu dans sa propre vie, il est le seul qui à mon sens pourrait faire le lie entre ses amis les Jennings et les agents du KGB que le gouvernement cherche depuis maintenant plusieurs années.

Note : 9/10. En bref, un épisode curieux mais rondement bien mené. C’est ce j’appelle une entrée en matière réussie.

Commenter cet article

Pascal 05/02/2015 15:00

@niko elle avoue à demi mot qu'elle " travaille sur quelque chose " donc contre lui . Déçu pour le coup car je trouvais que son personnage avait pas mal de potentiel...

niko 01/02/2015 16:27

par contre j ai absolument pas compris pourquoi annelise se fait tuer à la fin...