Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Transporter - The Series. Saison 2. Episodes 9 et 10.

11 Janvier 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Transporter The Series

Critiques Séries : The Transporter - The Series. Saison 2. Episodes 9 et 10.

The Transporter : The Series - Le Transporteur, la série // Saison 2. Episodes 9 et 10. T2 / Trust.


Ces deux épisodes n’ont pas le même intérêt. Le premier, » T2 » était tout de même assez classique par rapport à ce que The Transporter : The Series a pour habitude de nous offrir. Ce n’est pas une critique en soi puisque de toute façon cela reste divertissant et qu’il y a des atouts dans cette série mais ce n’est pas assez original à mon goût. Dans « T2 », Frank se retrouve à partir à la recherche d’un document vital dans une village en Crimée, occupée par la Russie. La villa est forcément très gardée et traverser la frontière est un challenge en soi. D’une manière globale, je trouve que l’épisode est réussi car il s’inscrit dans une certaine actualité. La Crimée occupée par la Russie c’est quelque chose de très récent et cela impose donc à The Transporter : The Series de prouver qu’elle est capable de faire des intrigues incluant l’actualité. Sauf que rapidement l’épisode devient très simpliste et surtout aussi efficace que ce que l’on a pu voir de correct dans la série depuis le début de la saison 2. Avec cet épisode on sent juste que Frank Spotnitz veut profiter d’une situation. On retrouve également Tarconi dans cet épisode ce qui permet de ne pas oublier ce dernier. S’il était cependant dans le feu de l’action dans le précédent épisode, ce n’est pas du tout le cas dans celui-ci.

Dans celui-ci il se retrouve plus à faire la cuisine qu’autre chose. Remarquez, comme François Berléand le dit si bien c’est une façon comme une autre de montrer que les policiers français peuvent être différents et faire la cuisine plutôt que de passer leur temps dans les bistrot. Mais cela reste tout de même un personnage qui me fait plus rire qu’autre chose, surtout que Tarconi ne sert pas le récit dans cet épisode contrairement à « Euphro » qui se servait très justement du personnage en l’introduisant au coeur de l’affaire de la semaine comme la personne en danger que Frank doit tenter de protéger. Du coup, l’idée de la Crimée tombe rapidement en sous-texte pas très explicite et surtout manquant cruellement d’enjeux politiques. L’intrigue se déroule dans un lieu intéressant mais ce lieu n’est pas exploité. On a donc surtout l’impression qu’il s’agit d’une trame de fond plutôt qu’autre chose. J’ai largement préféré « Trust » qui est un épisode tout de même assez efficace en son genre car ce dernier nous fait une vraie proposition d’action. En effet, dans cet épisode Frank est en danger car il est accusé de la disparition d’un ancien client à lui. Tout cela va rapidement devenir un peu plus personnel que l’on aurait pu le penser. Surtout quand Schramm entre en jeu, incarné par un Callum Keith Rennie (SouthLAnd) réellement en forme.

J’aime beaucoup cet acteur et je trouve que pour un rôle comme celui de Schramm, on ne pouvait pas attendre mieux que lui. Je ne demande pas énormément de choses à The Transporter : The Series, mais simplement d’être une série divertissante. Difficile pour Frank de travailler sereinement  avec toutes ses intrigues mais c’est justement ce qui rend la série un peu plus piquante et donc intéressante à mes yeux. Le problème jusqu’à présent c’était que The Transporter : The Series souffrait d’intrigues pas inspirées ou en tout cas d’épisodes bâclés qui ne nous menaient pas vraiment quelque part. Maintenant le choses changent et l’(on a quelque chose de beaucoup plus intelligent que la série nous propose avec beaucoup d’action. L’action, dans une série comme The Transporter : The Series est très importante car c’est ce qui permet justement de ne pas passer notre temps à roupiller tout au long des épisodes. Chris Vance a aussi fait quelques mises à jour sur lui-même cette saison alors que son personnage semble participer à plus de chorégraphies rythmées. J’ai toujours apprécié les faces à faces à main nue dans la version originale avec Jason Statham alors Chris Vance gagne forcément des points quand il le fait dans la série.

Note : 5/10 et 7/10. En bref, entre divertissement et sympathique moment de détente, The Transporter : The Series change légèrement de visage à deux épisodes de la fin de la saison. Il était temps.

Commenter cet article