Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : N'Importe Qui, Rémi Gaillard fait des vidéos

19 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : N'Importe Qui, Rémi Gaillard fait des vidéos

N’importe Qui // De Raphaël Frydman. Avec Rémi Gaillard, Nicole Ferroni et Alban Ivanov.


Rémi Gaillard, connu pour ses vidéos potaches sur Internet, a eu droit à son film dans lequel il a pu faire n’importe quoi. Au fond, c’est intéressant de voir l’espace de liberté qu’il a pu avoir pour ce film mais il passe des années après Les 11 Commandements avec Michael Youn et sa bande et surtout après les Jackass, du coup ce film manque plus ou moins le coche. Mais le problème ce n’est pas tant le fait qu’il ressemble aux 11 Commandements, c’est plutôt que le film est en grande partie ennuyeux. Fait avec moins de 2 millions d’euros, ce film avait un énorme potentiel potache. Je ne suis pas le plus grand connaisseur de Rémi Gaillard, mais je le connais pour quelques unes de ses vidéos comme beaucoup je suppose. C’est dommage que le film ne vaille surtout que pour ses vingt dernières minutes de gags inédits qui ne sont pas tous bons mais qui ont une certaine efficacité. Ce qui fait la force de ces gags c’est que l’on sent que tout est vrai et que rien n’est truqué. Film en caméra caché de façon très amateur, voilà ce qui parvient à sortir en partie le film de l’ennui dans lequel il s’engouffre à un moment.

Avec ses potes, Rémi fait n'importe quoi... Pour devenir n'importe qui.
Mais Sandra, sa copine, aimerait qu'il devienne quelqu'un. Et il y arrive quand même un peu.

Au début on retrouve l’homme hyperactif de façon très mégalomane. Disons que le film fait de Rémi Gaillard quelqu’un qui pense être le plus grand gageur du monde et qui en plus de ça pense être la plus grande star du genre. Il estime que tout le monde lui demande des autographes dans la rue et que tout le monde l’admire pour ce qu’il fait. Sincèrement, je ne l’admire pas étant donné qu’il est l’égal d’autres qui ont déjà fait ça auparavant (comme par exemple les Jackass mais également Michael Youn à l’époque du Morning Live par exemple puis au travers de son film). Je pense que N’importe Qui arrive un peu trop tard dans la carrière de Rémi Gaillard car on a déjà oublié ces « génies » de l’humour sous formes de gags amateurs. Maintenant on est passé à autre chose sur Internet et cela se ressent. J’ai tout de même ri durant les vingt dernières minutes de ce film, et cela fait du bien. Mais l’heure restante était particulièrement pompeuse. On veut nous offrir une romance qui va conduire Rémi à devenir quelqu’un, avec une vie bien rangée, un bébé, une femme, etc.

Sauf que ce n’est pas ce qu’il voulait devenir et il n’aura de cesse de le démontrer à l’écran : amorphe, blasé, sans voix, etc. Malheureusement, ce n’est pas non plus ce que je voulais voir dans ce film et la déception est telle que je me suis réellement demandé à la fin si j’avais vu le bon film, si j’avais vu ce que j’attendais. De toute façon il fallait bien que ce film soit raté. Comment un homme qui fait des gags sur Youtube pouvait faire un bon film d’une heure et demie. A moins de faire dans le recueil de gags sans queue ni tête (ce que j’aurais largement préféré mais alors pas au cinéma, simplement en DVD), ce film se devait donc d’avoir une histoire et c’est là que le truc ne fonctionne plus du tout. Dès que N’importe Qui tente le registre de l’émotion c’est là qu’il perd complètement les pédales et devient alors une très mauvaise parodie de lui-même. Rémi Gaillard n’est pas très bon acteur, il est juste bon pour faire ses conneries dans de petites scènes ici et là.

Note : 2/10. En bref, si les vingt dernières minutes, enchaînant les gags, sont réussies, le reste est d’un ennui monstrueux et indigne de celui qui s’auto-proclame roi du gag amateur sur Youtube.

Date de sortie : 5 mars 2014

Commenter cet article