Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Allegiance. Saison 1. Episode 2. Teamwork.

26 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Allegiance

Critiques Séries : Allegiance. Saison 1. Episode 2. Teamwork.

Allegiance // Saison 1. Episode 2. Teamwork.


Le cliffangher de fin de l’épisode précédent était trop ambitieux pour être vrai et après un pilote raté, cet épisode a le malheur de faire pire. C’est embêtant de voir une série que l’on a envie d’apprécier se rétamer comme ça. Les scénaristes ne corrigent pas du tout les défauts du premier épisode et notamment le problème de personnages. Les personnages sont très mal développés encore une fois et tout ce que la série tente d’écrire autour d’eux manque de consistance. Nous avons toujours Alex, le fils prodigue et propre sur lui qui est capable de faire des calculs avec son cerveau et qui peut nous régler des tas de choses en un rien de temps. Dans le cliffangher on découvre que notre famille O’Connor peut mourir à n’importe quel moment si jamais Alex venait à savoir la vraie identité de ses parents et voulant les dénoncer au FBI. Le souci là dedans c’est que Alex doit être un héros et il n’est rien du tout. C’est un personnage ennuyeux comme un premier de la classe. Le problème avec les premiers de classe c’est qu’ils ne s’amusent pas et dans une série cela peut-être des problèmes comme ce personnage qui n’a aucun relief, aucune ambition au delà de celle qui est sa mission. Katya et Mark, les parents d’Alex, lui révèlent que si Alex a connaissance de ce nom c’est uniquement car Katya aurait eu une relation extra conjugale avec lui.

C’est un peu facile comme justification et Alex, que l’on veut présenter comme un héros, est trop rapidement bluffé à mon goût. J’aurais aimé qu’il se doute de quelque chose mais Allegiance n’est pas une série suffisamment complexe. Elle tombe aussi dans les pièges de The Blacklist qui a eu énormément de mal à installer Megan Boone en tant qu’héroïne. Ici c’est la même chose avec Gavin Stenhouse. Je ne connaissais pas ce jeune garçon auparavant mais je dois avouer que je n’ai pas forcément envie de le connaître un peu plus. Allegiance reste cependant rythmée à certains moments, permettant durant quelques minutes d’oublier qui est qui et surtout la plupart des défauts d’Allegiance. Simplement car j’aime beaucoup l’histoire, je vais aller jusqu’au bout, mais comme quelqu’un m’a dit, quand on a The Americans on n'a pas besoin d'Allegiance comme quand on a Alias on n’a pas besoin de Covert Affairs. The Americans me surprend encore durant sa troisième saison par sa tenue de route. Je ne m’attendais pas du tout à ce que Allegiance soit aussi ratée avec un sujet qui a tellement de potentiel. J’aurais préféré une série d’action bourrine sans trop se prendre la tête.

Cela aurait probablement permis à Allegiance de sortir un peu de ses carcans. Par ailleurs, il y a la relation entre Alex et Natalie, sa soeur. Cette dernière sait très bien qui sont ses parents et surtout ce dont leurs employeurs sont capables. Mais elle est aussi là pour enfermer Alex dans sa petite bulle et ce n’est pas plus mal. Combien de temps avant que Alex ne découvre la vérité sur ses parents ? Sincèrement je ne pense pas que cela prenne encore bien longtemps étant donné que Allegiance fait tout de même les choses de façon légèrement ridicule et que c’est tellement visible que l’on se demande si l’esprit de déduction d’Alex ne lui a pas été ôté à la naissance. J’aurais vraiment préféré que Alex comprenne qui sont ses parents dès la fin du premier épisode et que l’on nous évite le ridicule ouvrant cet épisode. Il ne se passe pas grand chose par ailleurs étant donné que tout ce qui se passe au FBI n’a aucun intérêt. La série ne sait pas comment s’y prendre pour rendre cela intriguant ou au moins intéressant du coup, on s’ennuie terriblement. Finalement, Allegiance est donc toujours une série particulièrement décevante et l’ennui que je ressens encore au travers de ce second épisode m’aurait déjà fait abandonner si ce n’était pas pour le sujet de la série.

Note : 2/10. En bref, ridicule à souhait, un second épisode qui ne corrige rien des erreurs du premier.

Commenter cet article

emilio 02/09/2015 16:36

même si je suis d accord avec toi pour the americans je te trouve un peu dur avec cette série