Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Arrow. Saison 3. Episode 12. Uprising.

6 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Arrow

Critiques Séries : Arrow. Saison 3. Episode 12. Uprising.

Arrow // Saison 3. Episode 12. Uprising.


Arrow sans son héros, c’est pas simple et pourtant cela fonctionne plutôt bien. L’arc narratif sur Brick se fait donc sans Oliver dans les parages et ce n’est pas plus mal car une fois de plus cela permet de voir comment l’équipe fonctionne sans son héros. Brick a pris en main les Glades et notre équipe préférée doit donc tout faire pour défendre Starling City. Dans cet épisode les criminels deviennent monnaie courante et l’on retrouve avec Brick un peu de ce que The Dark Knight Rises avait pu faire avec Bane. En effet, lors que ce dernier avait pris le contrôle de Gotham, Batman était emprisonné et tentait de s’en sortir. On retrouve donc un peu ce qui est fait dans ce film avec cette série puisque Batman ne revient pas tout de suite, un peu comme avec Oliver qui revient plus tard à ce moment. Le fait qu’Oliver soit absent de certains personnages est un choix qui va permettre de changer les dynamiques et ce que les personnages sont et font. Je trouve ça assez excellent, ne serait-ce que pour ce que cela apporte à l’issue de cet épisode. La scène entre Felicity et Oliver était particulièrement chargée en émotions fortes car cela montre que Arrow est à un tournant de son histoire dans les relations que Oliver peut entretenir avec les autres. Bien entendu, ce que Arrow a tenté d’explorer ce sont deux aspects différents de la série : Roy et Laurel.

Pour ce qui est de Roy, il a tenté de prendre la place qui lui revenait de droit, un peu plus en avant sauf que le pauvre n’est pas encore prêt. Il n’est pas suffisamment fort tout simplement. Mais je ne vois pas du tout ça comme une mauvaise critique car les scénaristes ont bien voulu faire ça de Roy, simplement pour nous démontrer (avec les gros sabots) que sans Oliver, l’équipe peut fonctionner mais pas aussi bien car Oliver apporte une certaine notion d’unité (bien que cette notion soit en partie brisée à l’issue de l’épisode avec le monologue touchant de Felicity). Puis il y a Laurel qui n’aurait probablement pas du devenir Black Canary tout de suite. Mais elle l’est devenue simplement car ils ne pouvaient pas faire autrement, il fallait agir le plus rapidement possible afin de mettre Brick hors d’état de nuire. Je trouve que Arrow avait réussi à trouver un vrai équilibre entre les personnages et la façon dont ceux-ci sont exploités sans leur héros. Le retour d’Oliver se fait donc trop tôt à mon humble avis alors que l’on aurait pu passer encore deux ou trois épisodes sans lui très facilement. Je sais que tout le monde n’est pas du même avis que moi et pourtant, c’était une excellente idée. De son côté, Oliver revient petit à petit à Starling City malgré les réticences de Tatsu.

Il fallait bien qu’Oliver fasse quelque chose et je comprends donc qu’il soit sur le chemin du retour et même si une fois de plus c’est fait avec les grosses ficelles que l’on connaît à Arrow. Je trouve dommage d’avoir autant bâclé le retour d’Oliver sur le devant de la scène (sauf pour la scène finale qui est très réussie et surtout très touchante). La série ne veut pas perdre de temps mais se perd donc un peu au passage. C’est là aussi que Malcolm Merlyn se lance dans sa vengeance personnelle ce qui va l’amener à faire un choix, pas nécessairement le plus judicieux. J’apprécie que cela permette aussi de confronter Oliver à ce qu’il a pu faire par le passé ou encore que sa relation avec Thea soit entre deux chaises car cela permet aussi de donner à Merlyn l’occasion de nous prouver qu’il n’est pas obligé d’être intégré à toutes les histoires et qu’il peut très bien faire des choses de son propre chef. Cet épisode est tout de même très réussi en grande partie car il parvient à nous sortir un peu de ce que la série pouvait faire de plus classique. Oliver absent (ou éloigné), prépare certes son retour, mais sans que cela empêche les autres d’avancer et de grandir sans lui.

Note : 8/10. En bref, on est toujours dans le bon sans Oliver.

Commenter cet article

4evaheroesf 06/02/2015 18:49

Points positifs
- La Team (Laurel incluse) sans Ollie.
- Tatsu.
- J'espère que Felicity a envoyé chier Ollie pour de bon.

Points négatifs
- Ollie et Thea sont bien de la même famille...
- Le flashback et l'émotion pour Merlyn arrivés trop tard...
- Merlyn toujours vivant, Ras dépêche-toi...
- Les méchants foncent au corps à corps avec des flingues dans les mains...
- C'est moi ou la façon dont Ollie quitte la scène après son discours était assez foireuse ?

Bilan : épisode moyen.