Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Chicago Fire. Saison 3. Episode 14. Call it Paradise.

15 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Chicago Fire

Critiques Séries : Chicago Fire. Saison 3. Episode 14. Call it Paradise.

Chicago Fire // Saison 3. Episode 14. Call it Paradise.


Après le cross-over avec Chicago P.D., Chicago Fire revient à ce qu’elle sait faire depuis ses débuts et donc des épisodes indépendants tout en gardant en tête qu’il faut aussi développer les personnages. Cela fonctionne assez bien dans son ensemble et en grande partie cette semaine grâce à la neige. Vous pensez bien qu’en période hivernale Chicago Fire allait faire un épisode où le froid et la neige allait les bloquer et créer des problèmes à résoudre. Dawson va trouver un bébé dans le froid. Qui peut être suffisamment sain d’esprit pour laisser un bébé dans le froid, il faut vraiment être complètement ravagé du cerveau. Mais maintenant que les températures sont à -40, la ville de Chicago est plongée dans le chaos. Entre un camion qui ne veut pas démarrer pour notre équipe de pompiers et de secouristes, les personnages vont forcément avoir du boulot. J’ai bien aimé la façon dont est géré ce froid dans le sens où cet élément permet de délivrer un épisode hautement rythmé. J’ai trouvé intéressant le cas de cette femme complètement folle qui faisait passer ce bébé pour son enfant alors que ce n’était pas du tout le cas. Dawson va être mise en danger jusqu’au bout, surtout quand elle va se retrouver avec un pistolet pointé à elle.

L’épisode parvient à construire quelque chose d’assez sympathique autour de Dawson, apportant son lot de moments de tension mais également son lot de séquences plus touchantes car c’est aussi le but de Chicago Fire. Cette dernière a toujours été une série un peu plus touchante que les autres et c’est en grande partie pour ça que je l’apprécie autant. Je ne sais pas trop quoi attendre de Dawson sur la longueur et dans le reste de la saison (il reste tout de même 10 épisodes maintenant après celui-ci) mais ce que je suis content de voir c’est que la série n’est pas en train de re-créer le couple qu’elle formait avec Casey aussi simplement que l’on aurait probablement pu le croire après leur rupture. Après tout, ce serait nul que Casey et Dawson n’aient pas à ramer l’un avec l’autre pour se remettre ensemble car à un moment ou à un autre, leur histoire va forcément reprendre c’est la logique de la série qui veut ça et ce qui leur impose de ne pas travailler ensemble va changer d’ici là. Je fais confiance à Dick Wolf pour nous dégoter une pirouette scénaristique comme une autre. Mills et Brett de leur côté vont se retrouver avec le cas de deux adolescents qui se sont drogués avec un adolescent disparu dans un entrepôt.

Là aussi Chicago Fire tente de nous offrir des moments de tension plutôt efficaces dans leur ensemble. Je trouve que la série sait très bien ce qu’elle fait et c’est remarquable de voir que les personnages évoluent tous plus ou moins bien au fil des épisodes. Avec le 911 complètement hors service à cause du temps, il fallait bien agir le plus rapidement possible.

Mills - « Brett, where are you? »
Brett - « I’m here. »

J’aime beaucoup la dynamique que la série a développé entre ces deux personnages car Brett et Mills vont vraiment bien ensemble. Ils font la paire comme on dit. Quant à Severide, les choses sont différentes et évoluent différemment. En tout cas, c’est déjà pas trop mal de voir que Chicago Fire sait ce qu’elle veut faire et surtout qu’elle semble aller dans la bonne direction. Reste Boden et encore, ce n’est pas ce qu’il y a de plus intéressant dans l’épisode. J’aime toujours autant l’aspect cas de la semaine tendus dans cette série et parfois le reste semble donc un peu plus fade à côté.

Note : 6/10. En bref, un agréable petit épisode de Chicago Fire.

Commenter cet article