Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Empire. Saison 1. Episode 6. Out, Damned Spot.

12 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Empire

Critiques Séries : Empire. Saison 1. Episode 6. Out, Damned Spot.

Empire // Saison 1. Episode 6. Out, Damned Spot.


Les choses prennent forme petit à petit et Empire tente encore une fois de nous offrir quelque chose de différent car les personnages sont maintenant bien installés et après six épisodes il faut aussi faire un peu de remplissage. C’est pourquoi Cookie, toujours au sommet sait comment s’y prendre pour dégoter le talent qu’il y a en chacun de nous. Ou en tout cas chez ceux qui en ont réellement. J’ai beaucoup aimé la présence de Courtney Love dans cet épisode même si je trouve qu’elle n’a pas été exploitée aussi bien que j’aurais pu le souhaiter. Son personnage d’artiste sur le déclin qui ne vend plus rien, qui pense qu’elle peut encore vivre dans ses succès passé et être ce qu’elle n’est plus, n’est pas ce qui m’a le plus intéressé. Ce qu’il y a d’intéressant dans cette histoire du come-back d’Elle Dallas, première star d’Empire, c’est Cookie. C’est elle qui va être responsable du vrai come-back sauf que l’épisode ne fait pas les choses de façon judicieuse, préférant tout envoyer d’un coup alors qu’il aurait été préférable à mon humble avis de faire ça sur plusieurs épisodes histoire de décanter les personnages et d’éviter quelques facilités de passage qui sont dérangeantes et qui ne permettent pas d’apprécier Elle Dallas comme il se doit. « Out, Damned Spot » est donc l’épisode de Cookie, celui qui la met sur le devant de la scène.

Et c’est d’ailleurs très réussi dans ce sens là. Bien que je n’aime pas du tout la chanson de Elle Dallas, le but de Empire est aussi de garder une certaine diversité culturelle et musicale. Ce personnage est donc parfait pour nous. Pendant ce temps, cet épisode permet aussi à Jamal de se transformer en une star en devenant. « Keep Your Money » est en passe de devenir un hit et Jamal une star. Cependant, sa relation avec Michael est en train de pâtir de tout ça. Jamal a semble t-il compris dans ce que son père lui disait qu’il était important de ne pas faire de vagues sur son homosexualité. Il va donc choisir de dire qu’il n’y a personne dans sa vie actuellement, ce qui a de quoi mettre en rogne Michael, créant de la distance entre les deux. Jamal a envie de réussir et si fût un temps c’était avant tout la musique et pas la starification et l’argent, c’est semble t-il tout le contraire maintenant. Sauf que le but de Jamal actuellement c’est de prendre le contrôle d’Empire et peut-être par la suite de montrer qu’il peut être une grande star du hip-hop et gay à la fois. Pendant ce temps, Lucious tente de garder le cas. L’histoire de ses problèmes médicaux pourrait bien être réglé par de la médecine expérimentale. Avec le succès d’Empire, je suppose que ses jours en vont plus être comptés.

Ce que j’apprécie par ailleurs c’est la place de Hakeem. Ce dernier est en train, petit à petit, de devenir une star mais ce n’est pas nécessairement celle qu’il devrait devenir. En effet, si Lucious est heureux de le voir chanter des titre Explicit qui ne lui correspondent pas. Je me demande comment Hakeem va évoluer car je suis persuadé qu’il va échouer lamentablement à être ce qu’il n’est pas pendant que Jamal va réussir avec sa musique qui lui ressemble. Je ne sais pas trop ce qu’il faut attendre du cliffangher. Ce dernier est là pour nous rappeler que nous sommes avant tout dans un soap et que des twists de ce genre là peuvent aller et venir sans problème dans une telle série. J’attends donc énormément du prochain épisode qui va décider du destin de cette intrigue et surtout de si elle est réellement intéressante ou bien si elle est complètement ratée. Finalement, je pense que Empire est réellement sur le bon chemin bien que l’intrigue de Elle Dallas soit légèrement raté à mon goût. Le reste ne manque pas de panache, en grande partie grâce aux personnages qui sont tous très bien développés et qui ont tous des intrigues personnelles qui s’entremêlent et s’entreconnectent de façon efficace.

Note : 6/10. En bref, dommage pour Courtney Love.

Commenter cet article