Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Esprits Criminels. Saison 10. Episode 15.

21 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Esprits Criminels

Critiques Séries : Esprits Criminels. Saison 10. Episode 15.

Esprits Criminels // Saison 10. Episode 15. Stream.


L’un des aspects les plus intéressants de cette saison 10 de Criminal Minds c’est les fils rouges autour des personnages et notamment celui de la nièce de Kate : Meg, et de son amie Markayla. Les deux personnages ont rencontré un garçon sur Internet. Il est beau, il a tout ce qu’il faut et tout semble réciproque. Pour une femme comme Kate qui travaille tout de même au FBI et qui voit des horreurs tous les jours, elle ne prend pas vraiment de pincettes avec Meg mais peu importe, ce n’est pas le plus important. Le récit évolue au fil de l’épisode alors que l’on a même Greg Grunberg qui retrouve Jennifer Love Hewitt dans ce nouvel épisode après avoir incarné le rôle du mari d’une amie au personnage de Jennifer Love Hewitt dans The Client List, sa précédente série. C’est compliqué mais il y a tout de même un petit lien. Pour le coup, Greg Grunberg n’était pas détestable et c’est probablement ce qu’il y a de plus important. J’ai même trouvé drôle sa façon de parler de ses petits cadeaux de la St Valentin car la série offre un peu de légèreté dans ce monde de brutes. Par ailleurs, les filles ont donc rendez-vous avec le garçon jusqu’à ce que le prédateur qui se cache derrière voit qu’il y a le père pas lui pour protéger Meg.

C’est un épisode qui lance forcément la suite de la saison de façon assez sympathique. J’ai aussi apprécié le fait que tout ne se passe pas tout de suite et trop facilement. Je regrette juste que Criminal Minds ne fasse que dans la référence et rien de plus car les fils rouges dans cette série manquent souvent de suite. On a des petites anecdotes, plus ou moins longues, comme ce que fait cet épisode. Par ailleurs, Criminal Minds tente alors de faire quelque chose d’efficace en parallèle avec son affaire de la semaine. L’ouverture de l’épisode était tout de même assez exceptionnelle dans son ensemble. J’ai tout simplement adoré la façon dont la série s’ouvre sur ce cas complètement cinglé. Criminal Minds a toujours adoré les personnages de malades et cette semaine c’est un homme emprunt à des problèmes psychologiques qui sont dus à son enfance. Il a assisté au meurtre de sa mère par son père violent et au suicide de ce dernier pour avoir tué sa mère. On peut donc comprendre qu’il ait eu du mal à rester très sain. Mais de là à frapper des femmes avec des battes de baseball, il fallait tout de même le faire.

On retrouve avec cet épisode de Criminal Minds tout ce que l’on peut attendre de la part de la série. L’épisode n’est pas surprenant au delà de sa très bonne scène d’introduction. Disons que le problème c’est que cela se répète très souvent et que l’on a donc l’impression de voir encore et encore la même chose avec les mêmes personnages et les mêmes mimiques. Le vilain de la semaine fait donc toujours les mêmes gestes avec les mêmes dialogues. La répétition est certes là pour accentuer sa folie et introduire un flashback au milieu de l’épisode pour nous permettre de comprendre pourquoi il est comme ça mais sincèrement, tout ce que j’attendais tout au long de l’épisode c’est que l’on revienne à Kate, Meg et sa meilleure amie. Car cette intrigue de la semaine était un peu fade. Elle partait d’une bonne idée et d’un bon sentiment sauf que cela s’est malheureusement arrêté là. Criminal Minds nous offre donc un épisode légèrement facile et un peu trop cliché à mon goût. La série nous a déjà habitué à tellement mieux que c’et regrettable de la voir aller dans ce sens là. Bien entendu ce n’est qu’un problème au milieu d’une saison globalement réussie.

Note : 5/10. En bref, un cas de la semaine qui part très bien et qui tombe rapidement dans le répétitif cliché ultra ennuyeux. Dommage.

Commenter cet article