Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Forever. Saison 1. Episodes 13 et 14.

24 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Forever

Critiques Séries : Forever. Saison 1. Episodes 13 et 14.

Forever // Saison 1. Episodes 13 et 14. Diamonds are Forever / Hitler on the Half-Shell.


Avec ces deux épisodes, si la trame générale de la saison semble évoluer, ce que je regrette surtout c’est que la série devienne légèrement prévisible. Sans compter que le pauvre Abe mérite tout de même bien mieux que ce que l’on peut avoir actuellement. Il est coincé dans des intrigues qui manquent cruellement de caractère. Certes, il y a la fin de « Hilter on the Half-Shell » qui pourrait bien changer la suite de la série mais cela n’a pas tant d’impact que ça finalement. En tout cas, « Diamonds are Forever » était un épisode très classique de la série. L’idée était bonne pourtant mais j’ai eu l’impression de voir quelque chose que j’ai déjà vu dans un précédent épisode. Non pas pour l’histoire mais pour la structure de l’épisode. Une série policière a besoin de varier les plaisirs afin de rester compétitive et je pense que c’est le problème de Forever. Cette dernière a énormément de mal à se renouveler et ne cherche finalement pas à nous proposer grand chose de nouveau. Au contraire, Jo et Henry continuent de faire leurs petites affaires ensemble (non pas sexuelles mais professionnelles bien évidemment) et c’est amusant mais cela manque cruellement de renouveau. Cette impression de tourner en rond tout au long de l’épisode m’a donc permis de me concentrer sur ce qui m’intéressait réellement.

Je me suis rendu compte que ce n’était pas nécessairement la dynamique entre Jo et Henry qui me plaisait le plus dans Forever (alors que c’est ce que je pensais au départ) mais plutôt toute l’histoire d’Henry à la fois son présent (face à son némésis bien entendu) mais aussi son passé. Tout ce que la série peut raconter dans les deux sens apporte un petit plus à la série et surtout son originalité. Car la dynamique entre Jo et Henry est légèrement déjà vu (Castle est déjà passée par là par exemple pour prendre un exemple presque similaire qui se déroule en plus de ça dans la même ville). L’épisode permet tout de même de voir le côté vulnérable de Jo. On nous a présenté Jo depuis le début de Forever comme quelqu’un de fort qui ne peut pas être battu. C’était un peu la même chose avec Beckett dans Castle lors de la première saison avant que l’on ne voit une face un peu plus tendre du personnage. Je me suis attaché à Jo malgré tout, en grande partie car j’adore Alana De La Garza et je suis déçu que la pauvre n’arrive pas à se trouver une série qui fonctionne. J’avais déjà pu l’apprécier dans Do No Harm (série médicale inspirée de Jekyll & Hide) et puis maintenant ici, sans parler du spin off de Law & Order dans la cité des anges. Tous des échecs cuisants.

Mais j’ai bon espoir de la voir rebondir ailleurs. Par ailleurs, « Hitler on the Half-Sheel » est un épisode qui à mon sens est surtout mythologique. En effet, il se concentre sur l’histoire d’Henry, de son némésis et de la place d’Abe là dedans. Ce dernier aurait très bien pu être exclus du fil rouge de la saison mais cet épisode parvient à l’intégrer de façon presque intelligente. Il y a toujours de grosses ficelles dans cette série mais sincèrement, je dois avouer que j’aime bien quand la mythologie prend le pas sur le reste. Car une fois de plus l’affaire de la semaine est complètement effacée. On ne fait pas vraiment cas ce ce qui se passe sur le terrain d’un point de vue policier mais plutôt dans la vie de chacun des personnages. Il serait bien évidemment temps de développer d’autres choses et peut-être d’autres personnages que l’on n’a pas forcément l’occasion de voir. Le passé reste encore une fois ce qui m’intéresse le plus dans cette série. J’aimerais bien que la série ait également des cas de la semaine un peu plus originaux. Cette impression d voir des cas tous plus filiformes les uns que les autres, cela devient légèrement redondant. Car de ces deux épisodes ce n’est pas les cas de la semaine dont je me souviens. Aussitôt vu, aussitôt oublié.

Henry - « It must be hard. I mean, not the gum. Seeing him. Feels like it's real for a moment. Like you can talk to him. »
Jo - « I just got caught off guard for a second. »

Note : 4.5/10 et 5/10. En bref, il y a de bonnes idées mais uniquement quand on se concentre sur les personnages principaux de la série. Le reste manque cruellement d’intérêt et d’envergure.

Commenter cet article