Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Girls. Saison 4. Episode 4. Cubbies.

10 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Girls

Critiques Séries : Girls. Saison 4. Episode 4. Cubbies.

Girls // Saison 4. Episode 4. Cubbies.


C’est rare mais la fin de l’épisode m’a vraiment mis mal à l’aise pour Hannah. Elle revient dans son appartement simplement pour découvrir que Adam, son « petit ami » a viré une partie de ses affaires et surtout s’est trouvé une toute nouvelle petite amie incarnée par Gillian Jacobs. Je ne sais pas vraiment si au fond on peut dire que Hannah ne doit pas pleurer Adam mais l’on sait qu’elle était très attachée à lui. Enfin, quand elle est partie de New York, elle savait très bien que cela ne pouvait tout simplement pas durer. Leur relation n’était plus du tout ce qu’elle avait pu être par le passé. Et c’est ce que j’apprécie dans cette série, ce que l’on appelle presque de la prise de risques : faire revenir Hannah à New York alors que l’on s’était très bien installé dans Iowa. Pourquoi ? La série avait-elle besoin de le faire ? Mais d’un autre côté, l’Iowa était une expérience tellement horrible pour elle. Elle était déjà tellement apeuré à l’idée de quitter Brooklyn, surtout après que Adam ait montré son indifférence. Les adieux avaient été très étranges mais pas dans le mauvais sens du terme. Je dirais même que Girls a justement réussi à faire en sorte de ne pas transformer Girls en une sorte de conte de fées. « Cubbies » est donc un épisode qui permet encore à Hannah de découvrir des choses sur la vie.

J’aime bien les petites leçons que Girls tente de donner à son personnage. La série ce n’est pas aussi facile que de choisir telle ou telle case, c’est beaucoup plus compliqué que ça. Et la série compte bien nous le démontrer. Hannah n’a pas été vraiment heureuse dans l’Iowa malgré tout le bien que l’on pourrait également dire de cette expérience (surtout du point de vue du téléspectateur qui a pu voir un autre aspect de la série, presque plus intéressant que ce que Girls avait pu faire jusqu’à présent avec New York). New York est une ville qu’il est très difficile d’apprivoiser et peu de séries parviennent à l’utiliser à sa juste valeur. Person of Interest a réussi à le faire à sa famille, Sex and the City lors de ses années, How to Make it in America à sa façon également et Girls. Il y a encore d’autres exemples mais ce sont les premiers qui me viennent en tête. Pour en revenir à cet épisode, Hannah est encore une fois au centre et ce qu’elle a fait jusqu’à présent va enfin plus ou moins servir à quelque chose. Hannah va se rendre compte que peut-être qu’elle n’est pas faite pour devenir une écrivaine et la seule façon qu’elle aura de le découvrir c’est de mettre son énergie ailleurs. C’est donc le bon moment pour quitter l’Iowa.

Hannah était sûre l’an dernier de ce qu’elle voulait, elle était devenue mature et capable de faire des choix de vie drastique. C’était l’opportunité de sa vie et maintenant qu’elle l’a eu, elle se rend compte que ses doutes la hante encore et encore. C’est de toute façon une représentation logique de la vie et d’un personnage comme Hannah. Ray et Shoshanna forment un duo qui, en plus d’être étrange, reste fascinant. Car il y a des choses à faire avec lui, ses liens avec les personnages et notamment Shoshanna, etc. La présence de Ray ne peut pas se faire en dehors des personnages déjà existante c’est pourquoi il a évolué, passant d’être l’ami de Charlie au patron d’Hannah, en passant par le petit ami de Shoshanna et l’amant secret de Marnie. Il en a visité des personnages (dans tous les sens du terme) pour le meilleur comme pour le pire. Shoshanna a probablement des choses à nous dire et cet épisode tente de lui donner une nouvelle place. La série fait d’ailleurs les choses dans le bon sens, créant encore une fois des problèmes dans la vie d’une femme qui ne demande rien à personne. Elle est mauvaise pour ce qui est des entretiens mais elle n’y peut rien.

Note : 8/10. En bref, encore une fois Girls fait de très belles choses, du début à la fin, surtout autour du personnage d’Hannah amené à prendre conscience de nouvelles choses sur elle-même.

Commenter cet article