Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Grimm. Saison 4. Episodes 11 et 12.

25 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Grimm

Critiques Séries : Grimm. Saison 4. Episodes 11 et 12.

Grimm // Saison 4. Episodes 11 et 12. Death do Us / Maréchaussée.


Ce que parfois Grimm peut être fainéante et c’est ce que j’ai ressenti avec « Death Do Us ». Cet épisode n’était pas complètement raté mais disons qu’il était vraiment ennuyeux. Il y a une sorte de référence à Rec qui n’est pas passé avec moi. La référence va jusqu’au « Don’t stop filming », cette phrase que l’héroïne de Rec n’a de cesse de dire tout au long du premier volet du film. On peut également se rappeler des épisodes de Supernatural qui suivent des chasseurs de fantômes dans des maisons apparemment hantées. Cette semaine dans Grimm, un trio de chasseurs de fantômes se rendent dans une maison vide qui fût la scène d’un double homicide il y a de ça plusieurs années. L’un d’eux va être attaqué et brûlé de la même façon que les deux premières victimes. Si seulement cela avait délivré une intrigue réellement passionnant, sauf que la mécanique de Grimm prend rapidement le dessus et la référence que j’avais entrevu ne fonctionne pas du tout. Cela manque cruellement d’humour et je pense qu’avec notre couple préféré parti en lune de miel, cela ne pouvait pas se dérouler dans les meilleures conditions.

On ne peut qu’être déçu d’un tel épisode, surtout après l’épisode « Tribunal » qui associait tout ce que j’aime dans cette série, et même plus encore. Ce n’est pas le premier épisode de Grimm qui met en scène des histoires de fantômes et quand on se souvient de l’épisode 2.09, forcément on ne peut qu’être déçu par celui-ci qui ne permet pas vraiment de retrouver l’énergie d’un Grimm en pleine forme. La saison 4 a du mal à jouer l’équilibre entre les intrigues de la semaine et les intrigues plus saisonnières (Nick, Trubel, Juliette, Renard, Wu, etc.). Il y a énormément de choses qui changent dans cette saison mais ce n’est pas forcément fait de la façon dont je pouvais le rêver. Car prenons l’exemple de Trubel. Cette dernière était quelqu’un que j’aimais bien et que la série a éjecté un peu trop rapidement à mon goût. Il y avait tellement de choses à faire avec Trubel encore aujourd’hui, ne serait-ce que pour les cas de la semaine. Grimm aurait même pour devenir la série de Trubel (je pourrais militer pour un spin off centré sur son personnage mine de rien) et Grimm aurait alors pu faire disparaître complètement Nick. Mais l’on sait que ce n’est pas possible et que Trubel ne pouvait donc remplacer personne.

Cela manque cruellement d’originalité et de folie, comme ce que Grimm peut délivrer quand elle est réellement en forme. Je sais bien que j’en attendais probablement trop mais c’est l’épisode précédent qui m’a donné des attentes particulières. L’affaire de la semaine permet au moins d’associer Nick, Hank et Wu mais c’est bien trop prévisible et c’est justement quelque chose qui est énervant. La saison en est maintenant à sa saison 4, elle doit trouver de nouvelles choses à nous dire, surtout quand elle reprend des trucs que l’on a déjà vu précédemment comme les fantômes. Il n’y a rien de plus basique que des fantômes et des chasseurs de fantômes dans une série fantastique. Cela manque aussi un peu de contes de fées. On sait que Grimm a voulu en grande partie s’affranchir de ce qu’elle était au départ afin de ne pas ressembler à Once Upon a Time probablement mais j’aurais tellement aimé qu’ils prennent de temps en temps de vrais contes pour les réécrire à sa façon. Le cliffangher autour de Renard et de ses saignements, cela ne m’a pas procuré d’envie inexorable de voir la suite. Pour ce qui est de l’épisode précédent, « Marechaussee » le sentiment fût différent.

Cet épisode permet de voir ce qui arrive quand un chasseur de primes du Wesen Council est en ville. Il est là pour faire régner la peur et il parvient à le faire de façon jouissive. Cet épisode m’a fait complètement oublier le précédent alors que je retrouve l’esprit de la série que j’aime, qui s’offre des intrigues passionnantes et des moments jouissifs en termes d’action et de surprises. C’est aussi un épisode où Juliette tente de sortir un peu de son état de La Momie. Ce que je trouve d’assez drôle dans cet épisode c’est de voir Arnold Vosloo incarner le rôle de Jonathan Wilde, le chasseur de primes, alors qu’il a aussi été la fameuse momie des deux premiers volets de la saga La Momie. Le spectacle fonctionne bien et je me demande si c’est une référence mais en tout cas, le côté meta me plaît. S’amuser avec les Wesen et un « hitman » change un peu de la dynamique habituelle de Grimm : le Wesen méchant qui fait du mal à d’autres Wesen ou bien aux humains, et une enquête naît de façon très mécanique et l’on finit alors par trouver ça décevant. Non, cet épisode change la donne, un peu comme d’autres épisodes de la saison (« Tribunal » par exemple). Bien que cet épisode ne soit pas aussi bon que le 4.10 (il fallait bien s’y attendre), il tente quelque chose d’autre.

Surtout que l’action est installée de façon à ce que l’on n’ait jamais le temps de nous ennuyer ou de penser à quelque chose. Du coup, quand on réfléchit un peu après l’épisode on se rend compte qu’il n’y a pas eu de grande évolution, juste un épisode qui ne se prend pas la tête et qui tente de nous amuser autour de tout ça. Finalement, Grimm peut donc surprendre comme elle peut aussi décevoir. C’est le lot de toutes les saisons de cette série bien qu’il y en ait des plus intéressantes que d’autres.

Note : 3/10 et 7/10. En bref, entre le mauvais et le bon, Grimm tente de muer.

Commenter cet article