Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : How To Get Away With Murder. Saison 1. Episode 12.

14 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #How to Get Away with Murder

Critiques Séries : How To Get Away With Murder. Saison 1. Episode 12.

How to Get Away with Murder // Saison 1. Episode 12. She’s a Murderer.


Ce qu’il y a de réellement bien dans cet épisode c’est qu’il ne tente jamais de travestir tut ce qu’il peut bien avoir à raconter et qu’il nous raconte donc les choses directement sans prendre de gants. Dès l’ouverture de l’épisode on est plongé dans l’histoire et le tout ne s’arrête jamais, sauf lorsque les dernières minutes de l’épisode passent et que l’on sent qu’il va déjà falloir attendre la semaine prochaine. On retrouve avec cet épisode ce qui faisait le sel de How to Get Away with Murder lors de ses débuts, ce qui m’a donné envie d’aller plus loin et surtout ce qui m’a permis de me dire que finalement cette série n’était pas si bête que ça. On reprend alors les hostilités là où l’on avait laissé la série avec la découverte du corps de Sam. Bien évidemment que Laurel, Connor, Wes et Mchaela sont en train de se faire littéralement dessus car ils pourraient penser que Annalise n’est pas forcément dans leur camp prête à les défendre. Après tout elle peut plus ou moins se laver les mains de ce qui s’est réellement passé mais d’un autre côté, nous avons Rebecca, fraiche comme un gardon. Je pense qu’elle cache quelque chose, peu importe tout ce qu’elle peut dire dans le sens inverse. Il est clair qu’elle cache quelque chose.

Cette semaine permet dès l’ouverture de confronter Hannah et Annalise. J’ai adoré le moment où Marcia Gay Harden, troublée par l’annonce qui vient de lui être faite (que le corps de son frère a été retrouvé) dit haut et fort que Annalise est celle qu’il faut arrêté, qu’elle a tué Sam et puis c’est tout. Viola Davis est alors elle aussi troublée, sans voix mais elle reste stoïque afin de ne pas perdre complètement les pédales. J’aime bien Annalise dans ce genre de moments, où elle démontre qu’elle est une femme que l’on ne bluffe pas facilement. Hannah est un personnage pivot dans la saison et permet d’apporter son lot de surprises (et notamment lors de l’ouverture de l’épisode). Hannah est clairement là pour changer la donne dans la série et cela se fait de façon très efficace, sans utiliser la mécanique parfois un peu embêtante de la série. On sent que finalement elle fait des choses de ses dix doigts et ce n’est pas si mal que ça. Elle va alors passer la plupart de l’épisode à la recherche de la moindre preuve qui pourrait mettre Annalise derrière les barreaux. Je trouve que c’est assez intelligent dans ce sens là et cela fonctionne même très bien. Surtout que Hannah ne veut pas lâcher l’affaire, créant des conflits à venir réellement intrigants.

La recherche de preuves chez les Keating était un grand moment de l’épisode car l’on sent que Annalise a peur mais aussi qu’elle semble confiance du haut de son perchoir. Le symbole est celui de la domination, preuve qu’elle a (pour le moment) le contrôle sur cette affaire et qu’elle n’est pas prête de se faire arrêter. Sam est aussi un personnage intéressant même s’il est mort car au travers d’Hannah et Annalise, la vision des choses est complètement différente. Le Sam que Hannah connaissait n’est plus du tout le même que celui que Annalise connaissait. Sam était un menteur, un grand manipulateur et je pense pas qu’il faille y voir autre chose. L’affaire de la semaine qui est développée en parallèle ne manque pas de sympathie mais elle n’est là que pour justifier le fait que Annalise ne va pas s’arrêter de travailler uniquement car elle est suspectée de meurtre. Elle va donc continuer à donner ses cours et prouver à ses clients qu’ils ne doivent pas changer d’avocate car elle est leur seule chance de gagner leur procès. Tout le monde pense qu’elle est le meurtrier de son mari car elle agit comme une femme qui a tué son mari, elle est froid et au fond c’est vrai mais Annalise ne va pas pleurer un homme qui la rendait malheureuse.

Et elle l’a déjà pleuré à la fin de l’épisode 9 si mes souvenirs sont bons. Annalise fait passer tout un tas de messages subliminaux lors de ses cours c’est affolant. Elle propose donc à ses élèves une petite leçon sur le Cinquième Amendement et son petit « When in doubt, chut your mouth » était excellent et bien placé. Par ailleurs, l’épisode se permet également de faire quelques révélations comme Wes et Rudy par exemple. Si l’on peut se poser tout un tas de questions, je dois avouer que j’apprécie le fait que la série s’amuse avec ses personnages et son univers.

Note : 8/10. En bref, enfin je retrouve la série que j’aime.

Commenter cet article