Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 1. Episode 12. Chapter Twelve.

3 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Jane the Virgin

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 1. Episode 12. Chapter Twelve.

Jane the Virgin // Saison 1. Episode 12. Chapter Twelve.


Ce que je trouve toujours aussi étonnant avec Jane the Virgin c’est qu’elle continue d’être l’une des meilleures nouveautés de la saison. Les épisodes s’enchaînent mais la qualité reste intacte. La série parvient à mélanger plusieurs ingrédients qui, mis ensemble, sont tout simplement excellents. C’est donc un peu de fantaisie, un peu de dramaturgie et puis de la telenovela pur sang à la sauce américaine. Il y a des tas de rebondissements et je dois avouer que les twists dans les twists, c’est tordu mais Jane the Virgin les amène tellement bien que cet épisode se termine avec l’envie de voir le suivant sans plus attendre. Chaque semaine je ressens la même chose, la même envie d’aller au delà de l’épisode que je regarde car tout est bien écrit. Cet épisode nous avons tout de même énormément de choses a commencer par Milos qui révèle la trahison de Madga à Petra de façon terriblement absurde mais c’est probablement ce qui rend aussi le tout encore plus brillant. Car je trouve que la scène, que j’ai cru vrai un instant (un instant seulement car cela faisait un peu trop faux à mon goût et Petra reste un personnage important de Jane the Virgin que je vois mal disparaître tout de suite). Le parallèle est d’ailleurs très bien construit entre cette séquence absurde mais cocasse et efficace, et tout ce qui se passe sur le plateau de The Passions of Santos.

Rogelio, le père de Jane, va alors se retrouver sans boulot après que son personnage ait été éliminé de la telenovela à succès dans laquelle il était le héros. Je pense que c’est une bonne idée que de l’éloigner de cette telenovela car cela va permettre de se concentrer un peu plus sur sa relation avec sa fille. La série a déjà fait quelques choses autour de tout ça mais jamais autant que dans cet épisode et je pense que c’est ce qu’il faut retenir. Du coup, quand Jane appelle enfin Rogelio « dad », forcément on a hâte de voir la suite de la série et ce qu’ils vont bien pouvoir faire de ça. Jane se retrouve également à la tête d’un épisode de The Passions of Santos, permettant de lui donner du crédit par rapport à son boulot sur cette série bien évidemment. Jane est un personnage si tendre et mignon à la fois que je n’ai de cesse de me demander ce qu’il peut encore faire de plus. Elle est merveilleuse mine de rien et j’ai toujours envie de la voir s’amuser encore un peu plus. Car elle est comme ça et puis c’est tout. Ensuite on va aussi enfin apprendre l’identité de San Rose après qu’Emilio Solano ait été brutalement assassiné (encore lors d’une scène assez grotesque mais que je n’avais pas du tout vu venir moi non plus comme dirait le narrateur de l’histoire) par sa rousse de femme.  

D’ailleurs, cette dernière est probablement le personnage le plus fou qui soit dans cette série. Je me demande bien ce qu’elle va pouvoir faire pour nous surprendre par la suite mais pour le moment, tout est fait de façon brillante. Car la révélation finale de cet épisode fonctionne à merveille. Je me demande pendant combien de temps encore les scénaristes de Jane the Virgin peuvent garder la série dans le droit chemin et surtout sur le chemin de la qualité. Il y a des tas de choses à faire, à raconter, avec ces personnages, mais peuvent-ils encore le faire aussi bien au moins jusqu’à la fin de la saison 2 (que The CW a déjà commandé). Je me le demande mais c’est une série pleine d’émotions, d’humour intelligent (malgré le fait qu’elle fasse très telenovela dans sa structure). Mais l’originalité de cette série c’est de combiner tous ces éléments autour d’un seul et même sujet. Il y a même la révélation de celui qui joue le remplaçant de Rogelio dans sa série qui fait son effet. Des trucs qui semblent être anodin font mouche, c’est dire à quel point cette série a réellement atteint un niveau de qualité bien supérieur à beaucoup de séries actuellement diffusées.

Note : 9/10. En bref, l’un des meilleurs épisodes de Jane the Virgin que l’on ait pu voir jusqu’à présent.

Commenter cet article