Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Marry Me. Saison 1. Episodes 10 et 11.

10 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Marry Me

Critiques Séries : Marry Me. Saison 1. Episodes 10 et 11.

Marry Me // Saison 1. Episodes 10 et 11. Spoil Me / Friend Me.


La dynamique de couple entre Jake et Annie dans cet épisode était brillante car elle est exploitée à sa juste valeur et pas de façon ultra disparate. Cela donne donc quelque chose d’assez efficace dans son ensemble. Ecrit par trois anciens scénaristes de Happy Endings, on retrouve aussi beaucoup de la folie de l’ancienne série de ABC. Je sais bien que Marry Me gagnerait probablement à s’éloigner de ce que j’appelle son modèle mais finalement je ne peux m’empêcher de voir Marry Me comme un sorte de suite, ce que l’on n’avait jamais eu avec Happy Endings : une saison 4 qui prendrait le temps de se concentrer sur l’un des personnages de la série originale (en l’occurence celui de Casey Wilson). « Spoil Me » fonctionne en grande partie car il utilise à merveille les deux personnages, leur relation de couple et tout ce qui généralement peut créer une discorde dans un couple. Pour avoir déjà vécu plus ou moins ça (pas à l’extrême comme dans Marry Me bien entendu), je reconnais que cette histoire était drôle. En couple on peut regarder une série ensemble et s’attendre mutuellement pour voir chaque épisode suivant. Sauf que parfois, l’attente est trop longue et l’on se laisse donc tenter par l’épisode qui est sous notre nez dans le dos de notre partenaire. C’est ce que j’ai pu faire, créant par la suite une montagne de reproches.

Sauf que dans l’histoire de Marry Me, c’est le fait que l’un des deux pourrait bien avoir regarder le dernier épisode de The Moors, une sorte de Downton Abbey version David Caspe. Jake pense que Annie a trompé leur petite soirée télévisée et Annie pense que Jake a fait la même chose. J’ai trouvé ça tellement drôle de confronter les deux pour la même histoire. « Spoil Me » est au fond un épisode de sitcom très traditionnel que l’on pourrait retrouver un peu de partout. Je suis même sûr que Modern Family a déjà fait un épisode plus ou moins similaire et je suis certain que l’on aurait probablement vu ce genre de choses si les DVR étaient tendance à l’époque de Friends par exemple. J’imagine déjà une telle histoire entre Monica et Chandler. Mais peu importe, ce n’est pas là la question. Mais ce qui me fait comparer cet épisode à des pontes de la sitcom, c’est qu’il est très réussi. J’ai ri, surtout lors des divers moments où les deux se confronter mais aussi lors de la séance de polygraphe ou encore lors du twist final qui révèle pourquoi les deux pensent que l’autre a manqué à leur petit rituel télévisé. Les personnages secondaires servent alors à la mécanique de l’épisode et nous donnent l’impression de voir les choses de façon complètement différente.

Ce qui était un épisode très simple au départ, s’avère finalement être un excellent épisode de sitcom. C’est la preuve que la comédie de David Caspe peut sortir un peu de l’ennui dans lequel elle s’est plongé depuis le début. La médiocrité de Marry Me me gêne encore plus quand je vois quelque chose de ce genre là. Avec « Friend Me » les choses sont légèrement différentes et un peu moins efficaces. Mais j’ai l’impression que l’on a surtout réveillé la bête et que la série peut enfin nous surprendre. Nous balancer Jerry O’Connell dans une comédie peut être une très mauvaise idée (We Are Men en a fait les frais sur CBS au bout de quelques épisodes) mais cela peut aussi être une bonne idée. Alors qu’il semble faire son comeback (probablement qu’il sera donc dans l’un des pilotes commandés par les divers networks pour la saison prochaine et je ne serais pas surpris de le voir dans une comédie pour NBC), il trouve ici le moyen d’être ce que l’on attend d’un pote qui veut toujours avoir la vedette et que l’on a donc terriblement envie de baffer. Mais je n’ai pas vu ça dans le mauvais sens du terme.

Je n’ai pas pour autant énormément ri pendant cet épisode mais il m’a fait passer un bon moment. Il était pourtant difficile de passer après « Spoil Me » qui mettait la barre très haute, d’autant plus en enchaînant les deux épisodes l’un après l’autre et pourtant, cela a fonctionné, presque comme par magie. Transformer Marry Me en une sorte de comédie de potes mecs était aussi risqué. C’est ce que cet épisode tente de nous proposer, s’éloignant volontairement de sa forme de l’épisode de couple et de son problème afin de changer un peu la direction des choses et varier les plaisirs. Je ne serais pas surpris que les scénaristes aient vu l’épisode précédent comme excellent et afin de ne pas trop se répéter ou bien de décevoir, ils ont voulu faire un épisode radicalement différent. L’alchimie entre Annie et Kevin est vraiment bonne ce qui développe une fois de plus tout le plaisir que je peux prendre. Le casting masculin de l’épisode a beau avoir Jerry O’Connell, il a également Brandon Johnson (NTSF:SD:SUV) et Steve Little (Eastbound & Down), deux acteurs qui s’effacent légèrement mais qui trouvent malgré tout leur salut dans quelques répliques bien senties. Finalement, Marry Me prouve donc qu’elle a des choses à dire, qu’elle peut nous faire, est-elle en train de démarrer… trop tard ?

Note : 9/10 et 7/10. En bref, deux bons épisodes d’une comédie qui enchaînait pourtant les échecs.

Commenter cet article