Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Marvel’s Agent Carter. Saison 1. Episode 5.

13 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Agent Carter

Critiques Séries : Marvel’s Agent Carter. Saison 1. Episode 5.

Marvel’s Agent Carter // Saison 1. Episode 5. The Iron Ceiling.


Après l’épisode médiocre de la semaine dernière, je savais pertinemment qu’il ne fallait pas avoir peur de la suite de la saison et « The Iron Ceiling » était un solide épisode. Peggy se doit d’être sur le terrain, c’est un personnage qui a tellement de capacités qu’elle ne peut pas rester derrière un bureau à attendre que le temps passe. Et je pense que c’est en grande partie pour ça que j’apprécie ce personnage mine de rien, car elle a besoin d’être sur le devant de la scène, au front, et les personnages de femmes fortes comme ça, cela a beau être un grand classique ces dernières années, c’est quelque chose qui manque encore en télévision. Mais Peggy a malgré tout un problème pour se mettre en avant sur le terrain même si l’on sait qu’elle est capable de prendre les choses en main. On peut le voir par exemple lors d’un flashback qu’elle est prête à tout et surtout capable de tout pour arriver à bout de ses missions. Cet épisode envoie enfin Peggy dans le feu de l’action et le moins que l’on puisse dire c’est que cela fonctionne à merveille. Elle se retrouve avec l’Agent Thompson et le Howling Commandos pour un petit voyage en Russie. Bien qu’elle soit plus qualifié qu’il ne faut pour participer à la mission, mais elle se retrouve sur cette mission car elle est bien évidemment la seule personne à pouvoir venir en aide au Howling Commandos.

J’aime bien le fait que ses collègues du S.S.R pensent qu’ils vont uniquement être là pour la babysitter alors que l’on sait pertinemment que ce n’est pas du tout ce qui va se passer. Peggy méritait bien de prendre un peu l’air et cet épisode est une occasion de plonger dans d’autres recoins de la série. Cela fait plaisir de voir que la série sait justement s’y prendre et nous délivrer des choses différentes. Car au travers de seulement 8 épisodes il faut bien que l’on découvre de nouvelles choses dans l’univers de Peggy et de l’époque dépeinte par la série. Marvel’s Agent Carter est une série intelligente qui malgré un épisode décevant sait remonter la pente sans aucun problème. La preuve en est avec cet épisode qui est une assez belle et grande surprise. Dooley accusant Thompson d’avoir un béguin pour Carter était assez drôle mais en la voyant à l’oeuvre, je pense que c’est maintenant chose faite. Ce ne serait pas étrange qu’il tombe amoureux d’elle car de toute façon, qui peut résister à une femme comme Peggy Carter. Elle a tout ce qu’il faut. Mais cet épisode (et la série) cherchent aussi à nous parler des relations que Peggy entretient justement avec les hommes de sa vie : au bureau, sur le terrain, mais uniquement d’un point de vue professionnel.  

Il y a eu des indices qui ne trompent pas avec Thompson mais aussi avec Sousa, mais rien qui ne vaut encore de plonger sa fourchette dedans. En tout cas j’aimerais bien que Peggy et Sousa finissent ensemble à l’issue de la saison, en grande partie à cause de l’alchimie assez naturelle qu’il y a entre Hayley Atwell et Enver Gjokaj. Il y a quelque chose qui fonctionne tout de suite entre ces deux là ce qui permet de voir une relation potentielle et surtout simple à définir entre ces deux là. Alors que avec Chad Michael Murray les choses sont légèrement différentes. Non pas que l’acteur soit mauvais (au contraire, je trouve qu’il est même très convaincant, à ma grande surprise encore une fois car j’avais il y a quelques années encore l’image du frère Scott qu’il incarnait dans One Tree Hill). J’ai par ailleurs beaucoup aimé Bridget Regan dans cet épisode. Après l’avoir vu dans Jane the Virgin, elle continue de me surprendre dans le bon sens. Cette semaine elle incarne à merveille le rôle de méchante et l’on ne pouvait pas en attendre moins de sa part. Ainsi, cet épisode permet de retrouver le Marvel’s Agent Carter dont je suis tombé sous le charme lors du premier épisode. En espérant que la suite garde la même direction.

Dugan - « What would Cap say if I left his best girl behind? »
Peggy - « He would say, ‘Do as Peggy says!’ »

Note : 8/10. En bref, un épisode rythmé avec une Peggy dans le feu de l’action.

Commenter cet article