Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Parenthood. Saison 6. Episode 13. May God Bless You and Keep you Always.

1 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Parenthood

Critiques Séries : Parenthood. Saison 6. Episode 13. May God Bless You and Keep you Always.

Parenthood // Saison 6. Episode 13. May God Bless You and Keep you Always.
SERIES FINALE


Ce n’est pas facile de choisir la dernière image que l’on veut laisser au téléspectateur dans une série. Jason Katims a décidé que la dernière image serait une très belle séquence d’hommage à Zeek lors d’un match de baseball familial. Cette fin était magnifique, sincère et simple mais tout simplement éblouissante. C’est une belle fin que le créateur de la série vient de nous offrir. Elle est à l’image à la série entre la vie et l’héritage que l’on peut laisser quand on meurt. Car c’est un peu ce que cet épisode est finalement, celui de l’héritage que Zeek laisse derrière lui. La mort de Zeek, on nous a préparé depuis le début de la saison et elle n’a finalement plus de grandes surprises pour nous mais ce n’est pas un problème dans le sens où de toute façon la mort en elle-même du personnage ne se devait pas d’être une surprise. Si cela n’avait pas été préparé et juste induit, je ne pense pas que cet épisode aurait été aussi beau. Cet épisode réserve de beaux moments à chacun des membres de la famille. Que cela soit pour Hank qui demande la main de Sarah (ce que le précédent mari de cette dernière n’avait jamais osé faire) et la petite discussion pleine de tendresse entre Sarah et son père où ce dernier explique à Sarah que c’est elle sa préféré. C’était magique ce moment car c’est tout simplement ça Parenthood.

Parenthood a toujours été une série bourrée de moments de vie et cet épisode encore plus que d’habitude. C’est probablement ce qui en fait un très bon épisode à mon humble avis. Camille et Zeek ont pu au travers de la saison faire un vrai au revoir digne de ce nom aux téléspectateurs. Surtout Zeek finalement puisque c’est de lui qu’il est question et de sa mort. Ce dernier épisode ne se veut ni heureux ni dramatique, laissant alors le sentiment d’un fait accompli, comme si l’on était arrivé au bout de la boucle et que celle-ci pourrait encore se poursuivre pendant des années. Car cette fin a beau faire une très belle fin de série, elle laisse presque la porte ouverte à une suite. C’est la force de cette série, d’avoir réussi à insuffler autant de vie dans ses personnages, nous donnant alors l’impression qu’ils existent réellement que ce que l’on voit à l’écran est une sorte de documentaire de leur vie. Etant donné que la plupart sont encore envie, il y a donc de quoi creuser. Mais l’épisode ne veut pas nous donner l’impression non plus qu’il faut attendre une suite car la conclusion se suffit à elle-même comme une très belle conclusion. Les Braverman c’est une famille unique et sincèrement je n’ai jamais rencontré de famille similaire dans la vraie vie mais justement, c’est aussi la force de Parenthood, ne jamais vouloir ressembler aux autres.

C’est une série magique tout simplement. Nous avons droit à pas mal de belles choses comme le mariage de Sarah et Hank avec juste avant un petit montage photo qui est clairement là pour faire du (bon) fan service. On veut des moments heureux et touchants dans ce dernier épisode et c’est ce qu’ils nous offrent ici sur un plateau d’argent. Un symbole de la réussite de cette série encore une fois, tout simplement. L’histoire de la Luncheonette n’est probablement pas la meilleure histoire que la série ait pu nous délivrer cette saison mais cela a malgré tout permis d’associer Amber, Crosby et Adam autour d’une seule et même histoire. Crosby réalise que finalement il a les capacités pour faire fonctionner cet endroit sans avoir besoin d’Adam pour l’aider et je pense que c’est ce qu’il réalise qui est le plus important, tout simplement. Adam de son côté va enfin pouvoir assouvir sa vraie passion. Un belle leçon de vie encore une fois : on peut toujours arriver à faire ce que l’on aime, même quand on a déjà vécu tout un tas de choses dans sa vie. Rien n’est jamais trop tard. Finalement, l’issue de cet épisode sur « Forever Young » en version folk acoustique était une belle fin pour une série brillante comme tout, tout simplement.

Note : 10/10. En bref, magnifique fin pour une belle série.

Commenter cet article