Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Scandal. Saison 4. Episode 13.

21 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Scandal

Critiques Séries : Scandal. Saison 4. Episode 13.

Scandal // Saison 4. Episode 13. No More Blood.


Ce que je trouve dommage avec ce nouvel épisode de Scandal c’est que la série achève l’histoire du kidnapping d’Olivia maintenant, sans prendre le risque de l’envoyer à l’ennemi, sans prendre aucun véritable risque qui pourrait imposer à la série de sortir un peu plus le chéquier. J’aurais bien aimé qu’elle se retrouve en Iran, ou même chez les russes, que Huck et toute son équipe fasse le déplacement dans le pays qui l’aurait acheté afin de lancer une sorte de guérilla. Sauf que ce n’est pas ce qui s’est passé, elle est rapidement sauvée par Steven, incarné par Henry Ian Cusick, que l’on n’avait pas vu depuis la première saison de la série. Tout le monde se souvient de ce personnage qu’il incarnait au début de la série dans l’équipe d’Olivia avant de partir. Ce retour n’était pas nécessaire et je trouve que la série n’a pas été assez couillu. L’ouverture de l’épisode m’a de toute façon fait tiquer car quand j’ai que cela commençait comme ça, je savais pertinemment que l’Iran n’aurait pas Olivia. Surtout que ce n’était qu’une simple embuscade. Cela ne veut pas pour autant dire que je n’ai pas passé un bon moment, notamment car une grande partie de l’épisode est très rythmée et que grâce à cela on ne s’ennui pas. C’est important de ne pas s’ennuyer, la série embrassant alors son côté thriller.

Les personnages vont dans tous les sens, les intrigues elles aussi par la même occasion et Scandal devient donc un peu l’ombre de ce qu’elle aurait probablement voulu nous montrer au premier abord. J’aime beaucoup Scandal mais cet épisode ne prend pas suffisamment de risques. Ensuite il y a les retrouvailles avec le reste du monde : Fitz, Jake, les membres de son équipe, etc. sauf que quelque chose s’est brisé chez Olivia avec cet enlèvement. Cela devrait la rendre encore plus forte puisqu’elle va être capable de dire non à Fitz une fois de plus, mais cette fois-ci pour des raisons complètement différentes. Fitz a en effet été capable d’envoyer des soldats sur le terrain faire la guerre simplement pour sauver Olivia. C’est terrible mais c’est comme ça que cela se passe dans Scandal car Fitz est capable de tout, même d’envoyer des innocents à la guerre pour son petit plaisir personnel, pour pouvoir passer encore quelques minutes avec sa maîtresse. Olivia n’a pas le meilleur rôle là dedans et elle le sait, elle veut s’éloigner de Fitz car ce dernier est en train de devenir l’ombre de lui-même, le Président qu’il ne doit pas devenir. En parallèle, l’épisode mélange les personnages et les univers. J’ai bien aimé Quinn et Cyrus par exemple. C’était une occasion en or de nous offrir quelque chose de différent, à la fois du point de vue de Quinn qui impose sa place et Cyrus qui passe d’un côté plus obscure.

Je comprends ce que veut faire Cyrus et c’est normal. Mais ce que je trouve dommage c’est que Olivia s’en aille des bâtiments de la CIA aussi facilement à la fin de l’épisode. Il aurait été intéressant que les scénaristes étirent un peu plus toute cette histoire et nous offre des rebondissements digne de ce nom. Olivia est une fois de plus l’héroïne de cet épisode et elle nous offre le meilleur d’elle-même mais je ne serais pas tranquille tant que la série ne sera pas retourner sur le devant de la scène, sur le front, afin de retrouver ceux qui lui ont fait du mal et les éliminer un par un. Car je trouve que Olivia a une certaine classe quand elle tient une arme. On le voit à la fin de l’épisode quand elle prend l’arme de Steven afin d’assouvir sa vengeance. Olivia s’est alors transformée au fil des épisodes comme une sorte de Madeleine de Proust car bien que les intrigues que la série lance autour d’elle se heurte à un moment donné (ce qui est arrivé dans cet épisode étant donné que le kidnapping d’Olivia n’est finalement plus une bonne intrigue mais une petite intrigue sympathique de thriller presque bas de gamme), cela reste tout de même divertissant car le téléspectateur est dans l’emballage avec Olivia et les autres. Cela reste une série divertissante de toute façon et ce même si finalement cela manque cruellement de surprises. Sans compter que le Vice Président fini au fond du trou, pour mon plus grand déplaisir, moi qui avait enfin de le voir se transformer en grand méchant.

Note : 6.5/10. En bref, transformer une vente aux enchères eBay en un excellent épisode ce n’est pas facile…

Commenter cet article

sandy 23/02/2015 14:12

Tu as raison Charlie, la performance de Jeff était juste wouahhhh. Je suis aussi un peu déçu qu'olivia rentre aussi facilement . J'ai adoré le hug un peu brusque de Huck, lui qui n'aime pas qu'on le touche. .. très touchant
j'aimerai voir les choses bouger dans scandal, et surtout même si cela m'a brisé le coeur de les voir encore une fois se séparer, j'aimerai que le président sois l'homme qu'elle attend qu'il soit depuis toutes ces années ,qu il prenne des décisions difficiles mais froides et que Liv lui revienne après ça.

Charlie 21/02/2015 21:07

Quelqu'un peut, un jour, peut être, dans cette vie, donner un putain d'award à Jeff perry MERDE ?