Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Sleepy Hollow. Saison 2. Episode 15. Spellcaster.

17 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Sleepy Hollow

Critiques Séries : Sleepy Hollow. Saison 2. Episode 15. Spellcaster.

Sleepy Hollow // Saison 2. Episode 15. Spellcaster.


L’une des forces de Sleepy Hollow reste son aspect visuel qui est toujours travaillé. Ce n’est pas toujours efficace mais disons que dans certains cas, comme dans cet épisode, c’est effectivement réussi. Ce nouvel épisode était encore un cas de la semaine, éloigné de la mythologie de la série qui permet aussi à Katrina de démontrer qu’elle a des pouvoirs et qu’elle peut en faire usage. La façon dont elle découvre qu’elle a une force beaucoup plus terrible au fond d’elle pourrait bien changer la direction de la saison. Elle va même prendre le soin d’expliquer à Ichabod et Abbie que ses pouvoirs sont en train de devenir de plus en plus forts jusqu’à ce qu’elle termine par faire face au méchant de la semaine, du doux nom de Solomon Kent. C’est un épisode très centré sur la magie que l’on nous offre cette semaine mais pour le meilleur, surtout que cela permet de rendre réellement Katrina intéressante pour nous en tant que téléspectateurs. Je n’avais pas encore vu le potentiel du personnage car la série n’avait pas vraiment su l’exploiter avec justesse. C’est ce que fait cet épisode de façon presque intelligente mais le problème c’est que les cas de la semaine à un moment aussi proche de la fin de la saison c’est presque trop tard.

Ce n’est pas forcément une mauvaise idée que d’avoir Katrina avec de la magie noire au fond d’elle, mais disons que la série manque de nous convaincre. Le personnage n’a pas été bien intégré à Sleepy Hollow. Il y a tellement de choses qui manquent au personnage et c’est bien évidemment sa plus grande faiblesse. Car le personnage semble toujours être adapté aux univers que Sleepy Hollow tente de développer dans chaque nouvel épisode. Alors que Ichabod ou Abbie ne changent pas, Katrina change constamment. C’est presque regrettable même si au fond j’en suis venu à apprécier le personnage depuis l’épisode 1.13 que je n’avais pas du tout vu venir. Cet épisode permet également à Irving de reprendre une place de choix dans la série. Irving est un personnage important et l’issue de cet épisode parvient à lui redonner de la valeur. Surtout que les mystères qui l’entourent sont pour le moment intrigants. J’espère juste que Sleepy Hollow va savoir quoi en faire d’ici la fin de la saison avec Henry et le Horseman encore en filigrane (mais la série ne se sert pas vraiment de ces derniers puisque le but est de se concentrer sur des affaires qui permettraient à de nouveaux téléspectateurs de venir découvrir la série sans trop faire cas de la mythologie de la série).

Ichabod et Abbie retrouvent leur bonne vieille routine. Ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose puisque cela fonctionne même très bien, mais après avoir vu la première partie de la saison 2 (aussi confuse soit-elle), j’ai envie de voir d’autres choses. Et puis il y a Henry qui se fait le bon samaritain à l’issue de l’épisode, vengeant une jeune femme. Cela aurait pu être intéressant si cela avait réellement servi le récit. John Noble en bon vieux cinglé c’est quelque chose que j’apprécie mais si cela n’a pas de grand intérêt scénaristique (comme c’est le cas dans cet épisode), alors je ne vois pas trop dans quelle direction la série compte aller pour me plaire mais pour le moment elle ne fait pas grand chose dans le bon sens. Finalement, cet épisode n’était pas totalement raté, il était même divertissant sauf que l’on arrive presque à l’issue de la saison et la coupure soudaine afin de nous offrir des cas de la semaine au lieu d’épisodes mythologiques a complètement bouleversé l’univers de la série et pas toujours dans le bon sens. Surtout que Solomon par exemple aurait très bien pu être plus intrigant utilisé différemment. Là c’était un méchant de la semaine pas si important que ça, uniquement là pour permettre à Katrina de se rendre compte de quelque chose sur elle-même.

Note : 6/10. En bref, du cas de la semaine basique.

Commenter cet article