Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Supernatural. Saison 10. Episodes 9 et 10.

28 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Supernatural

Critiques Séries : Supernatural. Saison 10. Episodes 9 et 10.

Supernatural // Saison 10. Episodes 9 et 10. The Things we Left Behind / The Hunter Games.


Donner de l’importance à Castiel peut être un bon plan et je n’ai pas forcément besoin de remettre cela en cause jusqu’à ce que finalement l’épisode sensé conclure la première partie de la saison, s’achève dans l’indifférence la plus totale. Castiel va retrouver la fille de Jimmy Novak dans « The Things we Left Behind », son hôte et pour faire amende, il veut l’aider. Mais cela ne va pas être facile car il va forcément se trouver dépassé par son idée et demander de l’aide à Dean et Sam. J’aime bien le fait que Supernatural se concentre enfin sur la mythologie de Castiel et de l’hôte dont il a pris le contrôle afin de pouvoir simplement vivre sur terre comme n’importe qui. Il y a quelque chose derrière de touchant et de terriblement dramatique. Car Castiel a pris la place d’un homme, de quelqu’un qui avait une vie, une fille, etc. Le seul problème de la saison et donc de cet épisode c’est de ne pas trop savoir où en est Castiel. Il y a des indices ici et là mais la série n’est pas suffisamment précise à ce sujet. Le départ d’Hannah dans « Girls, Girls, Girls » était déjà un élément égarant le personnage au milieu de l’histoire sans que l’on ait l’impression qu’il pouvait aller quelque part.

Et je trouve ça dommage car Castiel est revenu et j’ai pensé au début de la saison alors que son histoire était la plus intéressante, qu’il pourrait donner un nouveau sens à la mythologie de Supernatural. Mais la série ne sait apparemment toujours pas quoi faire de lui. C’est dramatique. Ce n’est cependant pas bête de voir comprendre ce qui se passe dans la tête de Castiel, notamment du point de vue de la culpabilité dont il peut faire preuve sauf que le scénario est terriblement maigre sans parvenir à réellement prendre une forme intéressante. On sent que l’histoire manque cruellement de surprises et que tout se révèle être un peu trop simpliste. Claire (incarnée par Kathryn Love Newton), la fille de Jimmy, se retrouve donc dans quelque chose d’assez classique que Supernatural semble avoir déjà exploité auparavant. Je m’attendais vraiment à ce que cet épisode soit différent et se concentre un peu plus sur l’histoire de la saison et pas sur un aspect particulier d’un des personnages de la série. L’épisode tente alors aussi de faire revenir Dean et Sam sur le devant de la scène à certains moments, éloignant l’aspect cas de la semaine que Supernatural avait développée depuis quelques épisodes maintenant (et c’était quelque chose avait réussi à me plaire).

Il en va de même avec Crowley et Rowena. Comme je n’ai de cesse de le dire depuis le début de la saison, je n’arrive tout simplement pas à voir où est-ce qu’ils veulent en venir avec Crowley cette année. La saison a voulu lui donner une vraie importance mais ils font l’erreur qu’ils ont déjà fait par le passé avec Castiel. En surexploitant le personnage on a l’impression que Supernatural veut nous ennuyer de lui le plus rapidement possible et donc nous désintéresser d’elle. Cet épisode n’a pas vraiment sa place à ce moment là de la saison et le manque cruel d’enjeux donne l’impression que la saison erre entre les cas de la semaine et deux ou trois idées mal développées qui se courent après. J’ai donc largement préféré « The Hunter Games » bien que ce dernier ne soit pas non plus brillant. Le souci que j’ai avec cet épisode c’est que l’on a l’impression qu’il arrive presque trop tard. Certes, cette année Supernatural a voulu revenir à une formule plus classique avec des épisodes de la semaine sauf que ce n’est pas forcément ce qu’elle a le plus réussi, surtout qu’elle nous a laissé complètement oublier la mythologie de la saison autour de Dean et Sam.

Dans cet épisode ils sont motivés pour trouver une façon de faire disparaître la fameuse marque de Caïn. En termes de mythologie pure et simple, je pense que la marque de Caïn est quelque chose de passionnant sauf que Supernatural ne fait pas vraiment les bons choix. Cet épisode nous propose malgré tout quelques bons moments, notamment dans la direction que les deux frères veulent prendre et qui n’est pas vraiment la même. L’histoire avance et c’est bien l’un des points forts de cet épisode. Mais ce qui serait bien c’est que cela avance dans le bon sens car ce n’est pas ce que Supernatural a pu faire de plus palpitant. Si les enjeux apparaissent petit à petit après une première partie de la saison très plan-plan à ce sujet, on a donc ici l’impression que la seconde partie sera complètement différente. Dean est capable de tout, Sam toujours là pour tenter de la canaliser, etc. On a l’impression d’avoir déjà vu tout ça plusieurs fois mais la série persiste et signe encore et encore. Elle veut nous dire jusqu’au bout qu’elle peut y arriver. C’est en tout cas comme ça que j’ai ressenti cet épisode. Metatron a côté est probablement l’un des personnages les plus intéressants de la mythologie de Supernatural depuis un sacré bout de temps.

Bien que ce personnage soit réellement bon, la série ne fait pas grand chose pour nous démontrer qu’ils peuvent aller ailleurs et qu’ils peuvent aussi nous surprendre. Curtis Armstrong a son petit truc qui fait que cela fonctionne instantanément mais ce n’est pas suffisant non plus. La série n’a même plus l’ambition de faire un épisode beaucoup plus impressionnant, visuellement notamment. Cette saison est presque à vivre comme une saison de transition où l’on étire les histoires jusqu’à plus soif. Moi qui avait imaginé une saison différente, j’espère un retour rapide aux cas de la semaine qui ont eux plus de chance de me plaire étant donné que durant la première partie de la saison, c’était justement ce que j’avais réussi à apprécier.

Note : 4/10. En bref, une saison qui montre ses faiblesses.

Commenter cet article