Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Adventures of Puss in Boots. Saison 1. BILAN.

13 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Adventures of Puss in Boots

Critiques Séries : The Adventures of Puss in Boots. Saison 1. BILAN.

The Adventures of Puss in Boots // Saison 1. 5 épisodes.
BILAN


Dreamworks a proposé une version série du Chat Botté à Netflix et ils ont sauté sur l’occasion. Je peux les comprendre et je trouve que c’est une très bonne idée que de nous offrir une série de ce genre là. Sauf que le résultat manque cruellement d’originalité, d’intérêt mais également de folie. A commencer par les scénarios des divers épisodes. On a l’impression que The Adventures of Puss in Boots veut être une série fantastique ce qui m’a finalement surpris dans le mauvais sens du terme. Ce que j’avais envie de voir c’était une sorte de western spaghetti en version série pour enfants. Cela aurait pu alors mettre en avant les atouts du Chat Botté et nous amuser comme il se doit. Sauf que la série ne fait rien de tout ça. On est enfermé dans un lieu où il se passe certes tout un tas de choses mais ce n’est pas suffisamment pertinent à mes yeux. C’est dommage car je m’attendais vraiment à ce que cela soit fait différemment, que les scénaristes parviennent à nous offrir quelque chose de beaucoup plus captivant avec de l’action à tire-larigot, des répliques jouissives et des références au fait que le Chat Botté reste aussi un chat avec les mêmes instincts qu’un chat normal. Jusque là, j’aurais pu apprécier The Adventures of Puss in Boots. Sauf qu’étant donné que cette série mélange tout ça au milieu d’un univers fantastique pas toujours très judicieux alors on s’ennui.

Oui, je me suis vraiment ennuyé avec ces 5 épisodes alors que personnellement j’étais très heureux de découvrir cette série. Ce qui nous manque pour le moment c’est de réellement bonnes surprises et je ne pense pas que j’ai envie de voir une seconde saison. Après tout, en 5 épisodes on n’a pas forcément le temps de juger du bon vouloir d’une telle série sauf que justement, ce qui aurait été intéressant c’est de nous ramener aux origines de ce personnage et pas dans quelque chose de complètement différent. Forcément que l’on ne peut qu’être déçus d’une telle série si elle s’éloigne des films dont il est inspiré. Cela me fait un peu penser à l’erreur que pouvait être le troisième volet des aventures de Garfield en version animée. On perdait alors complètement l’intérêt du personnage (en plus d’une animation plus qu’approximative). Côté animation, The Adventures of Puss in Boots n’est pas forcément mauvaise. Si ce n’est pas aussi bon que ce que l’on a pu voir au cinéma, il y a quelque chose de moderne et de léger là dedans qui me plaît énormément. Cela reste du même acabit que beaucoup de (bonnes) séries animées actuelles et bien que cela ne soit pas aussi beau que je n’aurais pu l’espérer (pas aussi beau que Bojack Horseman si l’on compare chez Netflix) mais suffisamment pour me donner envie d’aller jusqu’au bout.

Je pense que si l’animation avait été catastrophique, alors que je n’aurais pas pu regarder les 5 épisodes qui composent la première saison de The Adventures of Puss in Boots (et 5 autres épisodes sont encore prévus pour une diffusion plus tard dans la saison). Au fil des épisodes on n’apprend rien du tout de nouveau sur le héros, permettant de me réconforter dans l’idée que finalement cette série n’est pas du tout celle que j’attendais. J’aurais aimé que The Adventures of Puss in Boots se rapproche aussi de son influence principale, celle du Chat Potté mais également du film dont il est issu : Shrek. Shrek est une sorte de parodie des contes de fées et malheureusement, cette série ne permet pas de retourner l’aspect parodique puisque c’est certes amusant mais cela se prend à mon sens peut-être un peu trop au sérieux. Finalement, cette série va dans tous les sens sans réellement trouver une façon de se renouveler qui puisse me plaire. Il aurait été intelligent de creuser certaines idées (la relation avec la souris, le désert, etc.) mais ce ne sont que des passages anecdotiques qui, d’épisodes en épisodes semblent se répéter et devenir particulièrement lassant. The Adventures of Puss in Boots n’a pas réussi à faire aussi bien que Dreamworks avait déjà pu faire avec Les Pingouins de Madagascar.

Note : 3/10. En bref, déception en long et en large.

Commenter cet article