Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Blacklist. Saison 2. Episode 10. Luther Braxton Conclusion (Part 2).

7 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : The Blacklist

Critiques Séries : The Blacklist. Saison 2. Episode 10. Luther Braxton Conclusion (Part 2).

The Blacklist // Saison 2. Episode 10. Luther Braxton : Conclusion (Part 2).


Le premier épisode, diffusé après le Superbowl, était surtout bourré d’action et pas très recherché. Ce second épisode, seconde partie du double épisode exceptionnel, tente d’être à la hauteur de ce qui a été engagé à l’issue de l’épisode : la mythologie de la série. Depuis le début de la série on n’a de cesse de nous dire que Liz pourrait bien être la fille de Red ou en tout cas qu’elle est plus ou moins lié à lui par quelque chose. Sauf que l’on ne sait pas exactement quoi. Ce que l’on va découvrir dans cet épisode c’est que Red était là le jour de l’incendie. Red aime beaucoup Liz, sauf que cette dernière ne le sait pas exactement. Disons qu’elle n’a pas nécessairement eu la chance de se voir prouver le fait que Red l’aime énormément car elle pense qu’il est là que pour une seule chose : le Fulcrum. Il y a des tas de retournements de situations dans cet épisode, beaucoup plus que de l’action car son but est clair et précis : faire évoluer la mythologie de la série dans une toute nouvelle direction et apparemment le Fulcrum est la première idée venue en tête des scénaristes. Pourquoi pas même si cela ne relance pas pour autant The Blacklist à mes yeux. Car la série, fraîchement renouvelée pour une saison 3 par NBC s’appuie sur des choses qui manquent d’énergie.

Rapidement, tout ce que The Blacklist tente de nous introduire tombe à l’eau et c’est à mon grand damne dans le sens où j’imaginais que la série pourrait bien nous surprendre. Mais elle ne sait pas comment le faire car tout ce qu’elle a fait pour ça depuis ses débuts donne l’impression que soit l’on a déjà tout vu depuis le début, soit que ce n’est pas suffisamment bien écrit pour nous faire jubiler d’épisodes en épisodes. Je ne suis jamais surpris par The Blacklist, bien que je ne vois pas tout venir à des kilomètres. Comme par exemple l’issue de cet épisode où Liz découvre un petit objet dans l’ours en peluche qu’elle avait dans son enfance et que sa mère lui a donné avant qu’elle ne doive courir hors de la maison en flammes. On suppose que c’est le Fulcrum mais encore une fois, The Blacklist va probablement mettre une saison et demie avait de nous en dire un peu plus et tout cela va finir par devenir particulièrement décevant. Car ce n’est pas ce que je veux voir dans cette série, je veux voir d’autres choses beaucoup plus perspicaces, creusant la personnalité de chacun (ce qui manque cruellement à la série d’ailleurs).

Par ailleurs, nous allons découvrir que le Directeur de la CIA est responsable de l’évasion de Luther Braxton puisque c’est lui qui l’a engagé afin de récupérer le Fulcrum, pensant que Red le détenait. J’ai hâte de retrouver David Straithairn dans un futur épisode de The Blacklist car c’est l’un des personnages qui a le plus de potentiel pour faire un adversaire moins cliché à Red. Ce dernier a besoin d’un adversaire comme lui histoire de changer un peu la donne. Habituellement ce ne sont que des vilains que l’on a déjà l’impression d’avoir vu des dizaines de fois ailleurs et en mieux. Si l’on a pu apprécier le fait que The Blacklist sorte de sa dynamique au FBI plan-plan avec Red aux côtés de l’équipe depuis le début de la saison, sauf que voilà cela en fonctionne toujours pas. Ce n’est pas bête de tenter des choses mais The Blacklist ne s’y prend pas toujours de la bonne façon. Finalement, cet épisode de The Blacklist m’a donné envie d’en voir plus mais étant donné que le prochain épisode est un indépendant classique et que la série a toujours manqué à ses obligations en termes de mythologie, je suppose que la suite ne pourra qu’être décevante.

Note : 5/10. En bref, sans être raté, cet épisode manque de fond et de surprises.

Commenter cet article