Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Blacklist. Saison 2. Episode 11. Ruslan Denisov.

14 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : The Blacklist

Critiques Séries : The Blacklist. Saison 2. Episode 11. Ruslan Denisov.

The Blacklist // Saison 2. Episode 11. Ruslan Denisov.


Avec la fin de l’épisode précédent, je m’attendais à ce que cet épisode soit un peu moins classique. Sauf que non, The Blacklist reprend le chemin des épisodes indépendants pas très inspirés et cela commence à sérieusement me courir sur le haricot. Oui, je sais que je continue de regarder une série qui ne m’intéresse plus vraiment mais les deux épisodes précédents m’avaient donné envie de faire confiance à la suite de la série jusqu’à ce que finalement je me rende compte avec cet épisode que tout ce qui nous était introduit dans les épisodes précédents n’était pas très passionnant. Je dirais même que le problème de cet épisode était de faire dans la mauvaise parodie. Le jeu de James Spader est de plus en plus too-much. Il en fait des caisses et cela commence sérieusement à devenir lassant. C’était l’un des atouts de la série auparavant sauf que désormais il cabotine plus qu’il n’en faut et The Blacklist devient ainsi une sorte de parodie de ce que la série aurait dû être dès le départ. C’est dommage mais les faces à faces entre Liz et Red sont tout de même jouissifs. Car Liz est elle aussi devenue complètement folle et cela change du rôle de personnage filiforme que Megan Boone avait dans la première saison.

Liz semble donc encore être surpris que Red cache toujours quelque chose sauf que bon, on sait pertinemment que c’est quelque chose qui arrive tout le temps dans cette série. Elle ne devrait plus être surprise désormais. Dans cet épisode rien ne change alors que « Ruslav Denisov » ne parvient pas à faire évoluer l’histoire de façon logique et intelligente. C’est vraiment bête car j’aimais bien les perspectives lancées à l’issue de l’épisode précédent. Si Liz a ce que Red recherche depuis le début, alors il se pourrait que Liz ait enfin une longueur d’avance. De plus, Liz va demander l’aide d’Aram. Je ne pense pas que cela soit la meilleure personne à qui demander de l’aide même si Aram n’est pas quelqu’un de qui l’on semble pouvoir douter. Je ne pense pas que The Blacklist puisse faire grand chose pour nous surprendre avec ce petit carré de technologie. Dans ce nouvel épisode de la semaine, Red a besoin de l’aide de Liz et du FBI afin de mener à bien un deal avec Rusland Denisov. Rusland n’est pas un mauvais vilain pour The Blacklist mais sincèrement, l’épisode ne sait pas suffisamment bien le mettre en scène, ce qui m’a tout simplement ennuyé. Car tout au long de l’épisode on se demande bien ce qu’ils veulent réellement nous raconter, sans grand succès.

Car il manque d’entrain à l’épisode (et même un peu plus encore). L’intégration de la CIA dans la dynamique de The Blacklist au travers des deux épisodes précédents était une autre bonne idée et cela aurait pu transformer la série et lui donner l’occasion d’être complètement différente sauf que ce que j’ai pu remarquer c’est que finalement ils n’ont pas su transformer l’essai et donc ce qui a été fait dans l’épisode précédent en quelque chose de beaucoup plus grand et efficace dans cet épisode. Le plus intéressant c’est le cliffangher alors que l’équipe enquête sur la mort de l’homme que Tom a tué et l’enquête va les conduire vers Liz. Ils vont également retrouver l’homme qui était chargé de garder Tom quand elle quittait le bateau et il va leur dire où est-ce que le corps est. Sincèrement, si l’épisode dans son intégralité est décevant, cette partie là est rythmée et efficace comme je l’attends de la part de la série. Si la série fait les choses dans le bon sens, le prochain épisode pourrait réellement nous surprendre mais uniquement si elle nous sort de ses schémas classiques et manquant de rythme. Car il n’y a rien dans cet épisode qui parvient à réellement nous surprendre en dehors de cette histoire car cela manque d’action et de rebondissements. Je sais bien que le double épisode précédent en faisait beaucoup mais il fallait poursuivre l’aventure dans ce sens.

Ce qui me déçoit c’est que Person of Interest, série à laquelle The Blacklist a parfois été comparée avant de débuter (en tout cas comme étant le potentiel frère de la série de CBS) réussi à faire des cas de la semaine surprenants quand The Blacklist ne sait pas le faire. Je ne comprends toujours pas.

Note : 4.5/10. En bref, si le cliffangher est bon, l’épisode ennui. Dommage.

Commenter cet article