Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Blacklist. Saison 2. Episode 12. The Kenyon Family.

22 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : The Blacklist

Critiques Séries : The Blacklist. Saison 2. Episode 12. The Kenyon Family.

The Blacklist // Saison 2. Episode 12. The Kenyon Family.


Je peux vous avouer que j’ai du regarder cet épisode en deux fois car je me suis endormi en plein milieu ? C’est maintenant chose faites. Je me sens mieux de vous avoir avoué le fait que je ne comprends pas The Blacklist. La série est devenue l’ombre d’elle même mais aussi parfois une série ultra ennuyeuse qui tente de se donner un genre, comme c’est le cas dans cet épisode. L’histoire de ce culte religieux qui prépare une attaque terroriste, c’est sympathique comme idée sauf que j’ai l’impression d’avoir fait ça des dizaines de fois. Esprits Criminels par exemple a déjà fait ça et c’est bien dommage car j’ai l’impression que cela avait été fait de façon tellement plus intéressante. Ce qu’il manque surtout à cet épisode c’est une rythmique. La série a perdu l’art de savoir faire de bons épisodes de séries procédurales. Elle a pourtant tout ce qu’il faut pour me plaire, le double épisode exceptionnel (2.09/2.10) n’était pas parfait mais il avait le mérite de tenter des choses et d’être rythmé. Sauf que la série ne prend plus de risques depuis et laisse ses téléspectateur bailler au corneille. D’autant plus que quand Liz et Ressler sont capturer dans les bois, la série se laisse alors petit à petit crouler sous l’ennui le plus total.

Le culte en lui-même n’est pas quelque chose de très clair. Disons que The Blacklist ne sait pas trop dans quelle direction aller pour pouvoir nous surprendre, pour nous donner envie d’aller au bout de l’épisode. C’est le syndrome des bonnes idées. Car l’idée de base de cet épisode n’était pas mauvaise. Cela m’est déjà arrivé. J’ai déjà eu l’occasion d’entreprendre l’écriture d’un pilote d’une série avec une idée de base qui me semblait être tout ce qu’il y a de plus original. Si pour certaines idées j’ai réussi à aller au bout, pour d’autre je me suis heurté au problème de la bonne idée qu’il est impossible à développer. Red de son côté, comme toujours de son côté, vit ses petites aventures avec Glen dont il a besoin afin de retrouver le coffre fort dont Alan Fitch a parlé. Il a découvert un numéro de téléphone, mais la personne à l’autre bout du fil lui demande s’il a trouvé le coffre fort. « The Kenyon Family » est un épisode qui ne parvient pas à donner un vrai sens à l’histoire qu’il veut nous raconter et pas seulement du point de vue du culte mais aussi du point de vue de Red. Ce dernier est pourtant le pilier de la série. Car admettons que les cas de la semaine sont ratés, il reste au moins Red.

A l’issue de l’épisode, Liz annonce à Red que leur relation a changé et qu’ils ne seront maintenant plus que des partenaires de business, rien de plus. Ce que je ne comprends pas trop c’est pourquoi The Blacklist persiste à vouloir nous dire des choses que l’on a l’impression d’avoir déjà entendu deux épisodes plus tôt et tous les épisodes suivants. Finalement, ce nouvel épisode de The Blacklist n’a pas vraiment de sens. On a l’impression qu’il cherche à faire tout ce que l’on a déjà vu dans l’épisode précédent simplement avec un cas de la semaine différent. Et moi, j’ai envie de voir des choses beaucoup plus rythmées quand on parle de cas de la semaine. Cela ne veut pas dire que j’ai besoin tout le temps de scènes d’action mais cela peut aussi être rythmé d’un point de vue de la narration. L’épisode passe tellement de temps sur des trucs qui n’ont aucun intérêt et l’épisode est tellement vide que forcément, le tout n’a finalement aucun intérêt. Vous devez probablement vous dire pourquoi je suis encore en train de regarder The Blacklist alors… Je commence sérieusement à me poser la question.

Note : 1/10. En bref, un épisode bien ennuyeux et vide.

Commenter cet article